Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Monsieur Edouard

Note: 2.25/5
(2.25/5 pour 4 avis)

Les voyages drôlatiques d'un biologiste de génie dans le corps humain...


Albums jeunesse : 10 à 13 ans Journal Tintin Science-Fiction (pour de rire)

Monsieur Edouard est un biologiste de génie. Et comme il ne sait rien faire d'autre, il cherche de nouveaux remèdes contre les maladies. Un jour il met au point un procédé révolutionnaire, permettant de miniaturiser un objet ou même un animal. Il essaie sur lui-même... Monsieur Edouard a pris l'habitude de se balader dans le corps humain de malades, de sa concierge, de voisins... Il converse tranquillement avec les globules rouges, les anti-virus...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 1987
Statut histoire Histoires courtes 6 tomes parus
Couverture de la série Monsieur Edouard
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

24/07/2003 | Spooky
Modifier


J'aimais bien cette série sympathique quand j'étais petit. Il est vrai qu'elle est très accessible, avec son dessin style gros nez, un peu de fantastique, de comique, et des situations cocasses. Je viens de la redécouvrir, et le plaisir fut toujours entier. Certains gags sont moins bons, un peu redondants, je pense aux petites histoires sur une page dans lesquelles on peut voir les petites cellules d'Edouard en action, c'est sympa, mais globalement assez répétitif: les cellules partent en vrillent, font n'importe quoi le plus souvent, et ça se répercute sur le comportement de notre personnage principal, sympathique retraité au demeurant... J'ai pris plus de plaisir avec les histoires sur plusieurs pages, je garde notamment en mémoire son escapade avec ses vieux copains à l'armée. Ces histoires sont en effet plus travaillées, plus recherchées, avec un comique de situation de bon niveau, et des répliques qui font souvent fureur. Bref, une agréable petite série, qui me rappelle en plus mon enfance. (250)

16/08/2013 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

J'ai lu ça dans les pages du Tintin des années 1980. Je ne savais pas qu'il y avait eu une publication en albums... Pas question de se leurrer. Il s'agit là d'une série assez mineure, avec un point de départ intéressant. Malheureusement, l'humour de Didgé est plutôt limité, et ce n'est pas l'apport ponctuel d'Ernst qui redressera la barre... Le dessin est assez moyen, sympathique mais pas très intéressant pour l'époque.

24/07/2003 (modifier)
Par okilebo
Note: 2/5

Oui j'ai lu également cette série dans Tintin. Faire voyager un mec dans le corps humain aurait pû être une idée originale, voire instructive, mais malheureusement le résultat n'est vraiment pas convaincant. Les gags étaient souvent de qualité moyenne et l'ensemble manquait cruellement de perspective. Ceci-dit, je ne crois pas que l'auteur cherchait à créer un concept nouveau. C'était tout simplement une bd que l'on lisait dans un magasine en étant gosse et qui sera vite oubliée si ce n'est pas déjà le cas.

24/07/2003 (modifier)

J'ai lu les deux derniers albums de cette série, à savoir "Le Gang du Gong" et "Le Clone Triste", le tout en prépublication dans Spirou, come beaucoup d'entre vous. Le concept de la série, même s'il démarre sur une idée intéressante (faire voyager un individu dans le corps humain) n'est jamais utilisé avec discernement, et alors que cette série aurait pu être le "Il était une Fois la Vie" de la bande dessinée, on a droit à des pseudo-thrillers ou clins d'oeil littéraires. "Le Clone Triste" est en fait une sorte d'adaptation du Frankenstein de Mary Shelley en version comique, sauf que la partie comique est très vite ennuyeuse et d'une fadeur sans égale. Niveau dessin c'est également pas très recherché. On se retrouve face à une ligne claire typique des productions made in Spirou Magazine, sans originalité, et à des couleurs ternes sans saveurs. Encore une série made in Spirou qui ne restera pas dans les annales. Ca se lit, mais sans réel intérêt, et une fois l'album fermé, on n'a pas vraiment envie de lire d'autres albums de la série. A éviter donc

24/07/2003 (modifier)