Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Richard Coeur de Lion

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 6 avis)

La vie des hommes ne se limite pas à ce qui est dans les livres. Elle est souvent plus complexe, moins lisse et plus humaine. Richard Cœur de Lion par exemple, le héros fougueux de cette histoire ! Avant d’entrer dans la légende, il a, lui aussi, connu des hauts et des bas. Enfin, des hautes… surtout des bas !


Animalier Auteurs Italiens Les Croisades Richard Coeur de Lion

Cette histoire retrace tous les fait glorieux de Richard Cœur de Lion durant ses croisades... ... mais aussi et surtout ses bourdes... ... qui le rendent si attachant.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Août 2005
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Richard Coeur de Lion
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

25/08/2005 | Chelmi
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Oui, bon, c’est quand même un peu bancal, ce truc. Déjà, le titre a tendance à induire en erreur. C’est vrai, quoi !? Appeler sa série Richard Cœur de Lion, c’est allécher le candidat lecteur avec certaines promesses. Et qu’importe le ton ou la forme employée, on s’attend quand même à avoir un récit qui respecte soit la légende soit la réalité historique du personnage. Ici, ni l’un ni l’autre. Richard Cœur de Lion aurait pu s’appeler Gontran-Jacques Vanderkasteeldernieuwenhaert que c’eut été pareil (mais peut-être un chouïa plus pelant à écrire). L’histoire, elle, m’a donné l’impression que les auteurs avaient péché par fainéantise. D’ailleurs, lorsqu’une carte d’un lieu est nécessaire, ne proposent-ils pas aux lecteurs de se débrouiller par eux même. Pour le reste, le scénario est fort léger et les enchainements sont souvent tirés par les cheveux (à commencer par la subite passion amoureuse du brave Richard). Le final et sa révélation sont ridicules voire incohérentes. Tout cela sent l'improvisation mal contrôlée. Le dessin, dans ce style animalier, m’aura vaguement fait penser à « L'Épée d'Ardenois » mais 2 crans en dessous. Les décors sont peu soignés (ce qui est pourtant important à mes yeux dans ce genre de fantaisie) et même les personnages principaux ne me sont pas apparus bien croqués (même s’ils sont corrects dans l’ensemble). Trop faible à tous points de vue pour me séduire.

06/12/2012 (modifier)
Par Pierig
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pierig

Pourtant grand amateur des séries scénarisées par Brrr, j’ai été déçu par cet album qui manque de consistance. Certes, le dessin est très joli (aaah, ces italiens travaillant pour Disney !) et l’histoire, sympathique, avance sans temps morts. Mais je sens un peu de précipitation de la part de Sieur Brrr qui nous conte ici un récit linéaire, conventionnel et sans réelle surprise (contrairement à Robin Hood ou Banana fight). Quelques petits couacs sont aussi à relever, comme par exemple au moment où Richard fait la connaissance de son aide de camp (comment sait-il son nom ?). Récit moins travaillé mais plus facile d’accès que d’autres de ses créations, "Richard Coeur de Lion" fera sans conteste un tabac auprès d’un public plus large (plus jeune aussi), tout comme l’est Sexy Gun. Toutefois, c’est aussi grâce à ce genre de série "populaire" que les auteurs peuvent vivre correctement de leur passion et que d’autres séries plus confidentielles (peu rémunératrice) mais nettement plus intéressantes à mes yeux peuvent émerger (au fait, la suite de Banana fight, c’est pour quand ?). MAJ du 12/10/2009 La lecture des deux tomes dans la foulée me laisse sur une impression de gâchis. Si je voulais être plus sévère (ou réaliste), je dirai "c’est nuuuuuul !". J’étais déjà assez réservé sur le premier opus. Mais le second tome qui clos la série (si on considère un diptyque comme une série) est en dessous de tout. On sent Brrémaud en panne d’inspiration et l’improvisation n’est pas son truc. Le récit ne rime à rien. La "révélation" est ridicule ; le final, des plus grotesques. L’éditeur a-t-il demandé à Sieur Brr de clore la série plus rapidement que prévu ? La question est légitime au vu du résultat navrant. Même les dessins sont faits dans la précipitation. Bertolucci maîtrise fort bien les expressions des personnages mais il ne faut pas trop lui en demander davantage . . . A noter, enfin, que les éléments anachroniques disséminés dans les cases font tache. Pitoyable. Pour Chelmi, l’impression de loupé des pages 23 à 25 (avec les mêmes phylactères) n’est pas présente sur mon exemplaire. Peut-être es-tu tombé sur un mauvais lot ? Si je suis si sévère, c’est parce que j’apprécie énormément le travail de Brrémaud et je sais qu’il est capable de nettement mieux.

12/09/2005 (MAJ le 12/10/2009) (modifier)
Par jopicard
Note: 3/5

Voici une oeuvre de chez « Soleil » qui à le mérite de s'éloigner un peu de la tendance « héroïc Fantasy ». Ce premier tome nous mène au temps des croisades, et nous conte les aventures de Richard Coeur de Lion. Que les férus d'histoire passent leur chemin, il s'agit d'une oeuvre purement parodique, visant surtout un public relativement jeune. Les personnages, représentés sous des traits animaliers rappellent largement « Robin des Bois » de Walt-Disney. Le dessin est sympa, coloré, appuyé par une mise en page moderne, exploitant à merveille des effets de reliefs. Le début de l'album est assez moyen, et j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire. Le ton se veut largement comique mais au final peu de gags m'ont fait sourire. C'est la tournure très « trash » des événements dans les dernières pages qui me laisse malgré tout sur une impression globale assez bonne. L'histoire est « ouverte » et laisse aux auteurs une bonne marge de manoeuvre. On peut également regretter que l'ensemble soit vite lu, avec de larges cases souvent peu fournies en dialogues. Comme souvent chez Soleil, cette série devrait faire un tabac chez les adolescents

06/10/2005 (modifier)
Par ArzaK
Note: 3/5

L’aventure des croisades revue et corrigée de manière humoristique, pourquoi pas… Quand c’est joliment dessiné, avec ce côté Disney assez agréable à l’oeil c’est d’autant plus charmant. J’ai tout de même trouvé l’argument de ce premier tome un peu trop mince et l’intrigue trop linéaire. Il faut voir la suite, ça peut donner quelque chose de très chouette

12/09/2005 (modifier)
Par herve
Note: 4/5
L'avatar du posteur herve

Des dialogues enlevés, des répliques qui font mouche, des quiproquos, un dessin vif... voilà donc tout pour passer un bon moment de lecture. Plus proche de Walt Disney que de Blacksad, l'univers dessiné par Bertolucci n'en est pas moins cruel: les croisades même menées par des animaux restent des croisades Puisque le dessinateur porte également le nom connu d'un cinéaste, parfois au cinéma, on sent que les acteurs se sont amusés sur un tournage; et là j'ai l'impression que les auteurs se sont fait plaisir en imaginant cette aventure (et surtout ont voulu faire plaisir au lecteur), et c'est réussi. L'apparition de Paranoïa est tout simplement divine. Le perfide Prince Jean et le ridicule Philippe-Auguste (pour parler des personnages secondaires) m'ont bien fait rire. Messieurs les auteurs, il ne vous reste plus qu'une chose à faire pour me combler : écrire la suite.

07/09/2005 (modifier)
Par Chelmi
Note: 1/5
L'avatar du posteur Chelmi

"Richard Cœur de Lion" ou comment revisiter la légende du bon roi Richard… Brrémaud nous livre encore une histoire bien barrée à l’image de Robin Hood, mais un peu plus … comment dire… adulte bien que cette fois ci les personnages sont animalisé à la Disney. Et vous savez quoi, Richard Cœur de Lion est un lion, dingue ça… :D Bon pour l’instant ce n’est qu’un premier tome, c’est donc difficile de ce faire un avis catégorique sur le scénario, tout ce que je peux vous dire c’est que j’ai passé un bon moment en lisant cette BD. Les dessins et les couleurs de Bertolucci sont très très très très chouettes, les personnages ont vraiment de bonnes têtes, bien expressives. On voit tout de suite au style, que l’auteur à fait un passage chez Disney même si certaines planches sont un peu sanguinolentes. Je mets un petit 4/5 d’encouragement en attendant patiemment la suite. ---------------------------- EDIT (10/01/2007): Généralement quand je remets à jour un avis, je fais ça en fondant mon nouveau constat avec l’ancien afin de privilégier la forme, mais là je tiens à bien marquer cette mise à jour pour mettre en avant ma déception et mon ras le bol après la lecture du tome 2 concluant la série. Comme pour le tome 1, le scénar n'est pas le principal attrait, mais là ça me semble tout de même très expédié par rapport au premier. Ça vient peut être du fait qu'on ne capte pas ce qui se passe entre la page 23 à 25 (j’y reviendrai plus bas) mais je serais curieux de savoir si c'était vraiment prévu en deux tomes. Le dessin qui était génial dans le premier a beaucoup perdu avec un encrage plus brouillon et des personnages changeant notamment Paranoïa dont le visage prend une forme de plus en plus humaine. Et pour finir l’impression a un gros loupé de la page 23 à 25 qui a les mêmes phylactères (bulles et texte identiques répétés sur trois pages). Pour ne rien arranger je crois que ça intervient pendant un moment clef. Je pense vraiment qu’il y a -du foutage de gueule- car tous les exemplaires sont dans le même cas, y faut pas me dire que Soleil n'était pas au courant. Je suis extrêmement déçu par ce second tome dont le travail ME semble bâclé sur l'ensemble de la conception. Je ne conseille donc plus la lecture et encore moins l’achat. Ma note passe de 4 à 1. /!\ ATTENTION, méfiez vous des avis élogieux suivants qui ne sont pas mis à jour à l’heure où j’édite mon avis.

25/08/2005 (modifier)