Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Zombie - La Cavale des morts

Note: 3.27/5
(3.27/5 pour 11 avis)

De l'argent volé au cours d'un hold-up bâclé ? Tout serait pour le mieux dans le meilleur des mondes si celui-ci ne tombait pas dans le chaos d'une attaque Zombie ! Seul un homme au doux nom de Simon Raicht est en mesure d'aider ses proches mais comment faire lorsqu'on est pris en otage par des psychopathes et coincé dans un fast food encerclé de Zombies ?


Zombies !!!!!!

Braquage ? Zombie ? Héros improbable ? le meilleur est à venir ...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 17 Juin 2009
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Zombie - La Cavale des morts
Les notes (11)
Cliquez pour lire les avis

28/06/2009 | Jetjet
Modifier


Par fab11
Note: 4/5

Encore une histoire de zombies mais celle-ci n'est pas désagréable bien au contraire. Effectivement j'ai passé un bon moment durant la lecture de ce récit traitant encore une fois de morts vivants. Le zombie est décidement la créature à la mode dans la bande dessinée, il a presque détrôné le vampire, car on ne compte plus les histoires mettant en scène des hordes de morts vivants affamés. Celle-ci commence de manière sympathique , suite à une attaque de banque qui a mal tourné, un petit groupe de malfaiteurs et d'otages(dont le fameux Simon Garth) se retrouvent en plein milieu d'un accident impliquant l'armée et dont le chargement toxique qui s'est déversé a transformé la population d'une gentille bourgade en zombies amateurs de chair humaine. Le scénario reste classique mais je n'ai pas eu une seconde envie de refermer cette bd, bien au contraire j'en ai redemandé (heureusement j'avais acheté la suite, mais ceci est un autre post). Bien sûr cette bd est ultra violente et ne doit pas tomber entre toutes les mains, mais pour les amateurs de séries B à Z comme moi c'est un pur plaisir. Le dessin de Kyle Hotz est très réussi et s'accorde parfaitement au récit. Je ne peux donc que conseiller cet album aux fans de gore et de zombies mais aussi à ceux qui veulent découvrir ce genre d'histoires. Cette bande dessinée mêle humour et horreur pour notre plus grand plaisir et je pense qu'elle est sans doute au dessus du lot même si je n'ai pas le droit de dire que je la préfère à la série culte Walking Dead, mais en tout cas elle est presque aussi bien que celle-ci. Avis aux amateurs.

19/03/2012 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Les productions sur ce phénomène sont devenues légion. "Zombie" est une réussite sur certains points. Ce récit complet a une véritable ambiance de huis-clos apportant un confinement à un fléau expantionniste. Le résultat est convainquant et plaisant. Les personnages sont très typés au niveau de la personnalité, à la limite du cliché. Ils permettent d'étoffer le scénario en permettant des rapports francs. L'histoire fonctionne bien, le dessin colle parfaitement au style. Ce one-shot n'a pas vraiment de défauts mais il est tout de même sur un créneau sur-représenté où l'originalité n'a plus vraiment sa place. Note affinée : 3,5/5

01/08/2011 (modifier)
Par Jetjet
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Jetjet

Et voilà encore une nouvelle histoire de zombies ! Surfant sur le succès capitalisé par l'incontournable Walking Dead, on se retrouve rapidement pris dans un tourbillon de violence et de tripailles rappelant à nos bons souvenirs les oeuvres de Romero (Zombie tiens justement) et Carpenter (Assaut). Oui mais il faut souligner l'extraordinaire dessin de Kyle Hotz dans ce que je considérerai un style cartoon, réaliste et comics le tout rehaussé par de magnifiques couleurs et dont le découpage est à la fois rythmé et cohérent : c'est beau, vif, coloré et le tout donne une pèche bienvenue dans ce type d'ouvrage. Le reste est très classique et n'a pas la profondeur de Walking Dead mais l'ensemble est comme souvent dans les oeuvres de Zombies volontairement non manichéen. Si tout le monde doit y passer, quel ordre y sera respecté et de quelle façon ? Ajoutez à cela un personnage charismatique et doté d'une véritable volonté de bien faire les choses sans toutefois les réussir, à savoir le héros Simon et vous obtenez dans ce premier ouvrage (une suite est d'ors et déjà publiée en VO) 80 pages survoltées à lire d'une traite et sans ennui. Suite qui sans en dévoiler les échos lus ici et là semble prendre une tournure plutôt inattendue et bienvenue dans ce domaine si balisé d'ordinaire et dont j'attends la publication à la suite de cette introduction classique mais de très haut niveau. Et c'est donc à la fois frustré (vivement la suite !) et ravi (que c'est jouissif pour qui aime ce style) que ma lecture s'est achevée mais en attendant pour peu que l'on laisse de coté la banalité de l'histoire, enfin de CETTE histoire, j'en recommande vivement la lecture ! :) A conseiller pour tout amateur de Remains ou de Blackgas de Warren Ellis... Et pour tous les amateurs de ce style particulier, je ne peux que vous renvoyer vers ce topic entièrement dédié aux Zombies !!! Enjoy ;)

28/06/2009 (MAJ le 20/03/2011) (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C'est vrai qu'une lecture sur les zombies, cela ne fait pas très sérieux. C'est un peu comme si on voyait un vieux film d'horreur ou une mauvaise série Z. Je n'ai d'ailleurs jamais été un amateur du genre horrifique durant mon adolescence préférant de loin les films romantiques. Pourtant, je me suis déjà laissé convaincre pour regarder des films avec des zombies. Le meilleur d'ailleurs pour moi est celui de Dany Boyle à savoir 28 jours plus tard. Je crois que c'est le pire film que j'ai vu dans ma vie, je veux dire celui qui m'a vraiment foutu les chocottes. Alors, pour une fois, je me suis laissé tenter par une série bd traitant des zombies pour un peu retrouver cette angoisse claustrophobique. Je dois dire que cette série est vraiment pas mal. Le dessin est très convaincant. Par contre, le scénario l'est beaucoup moins. Je peux encore accepter le premier retournement de situation qui est classique dans les prises d'otages. Cependant, le second me semble réellement tiré par les cheveux pour être crédible. J'ai toutefois passé un agréable moment de lecture et de divertissement. En tout cas, tout cela m'a donné envie de lire d'autres séries traitant de ce phénomène à priori rigolo. Je ne suis pas pour autant un adolescent attardé ! ;)

09/03/2010 (modifier)

Alors on se retrouve (encore) dans une histoire de zombies. Ce premier volume nous raconte une histoire assez classique de zombies avec tous les stéréotypes possibles et imaginables. Malgré tout, il y a un côté très plaisant. [b]Côté dessins :[/b] C'est assez stupéfiants de voir des dessins aussi bien coller à une histoire, l'ambiance est très bien retranscrite, le dessinateur joue avec les ombres et n'hésite pas à faire passer des expressions intenses sur les visages. Et puis il n'hésite pas à y aller pour les séquences un peu gores. J'ai été très sensible au travail des couleurs, on sent vraiment que tout ça a été vraiment réfléchi avant d'être posé sur les pages. Rien que pour ça, cette BD mérite d'être lue. [b]Côté scénario :[/b] Bon, rien de très original à déclarer. Il faut croire que les scénarios d'histoires de zombies répondent obligatoirement à un code (des survivants qui ne s'aiment pas, des flics, des flingues, un perso qui se fait mordre et qui reste encore avec les survivants). C'est vrai que ça fonctionne, mais on pourrait avoir envie de nouveauté. Maintenant, il parait que le volume deux est surprenant scénaristiquement, alors attendons ! En tout cas, même si tout est très classique, l'histoire va à 100 à l'heure et c'est malgré tout un véritable plaisir à lire !! Les fans du genre vont se régaler. [b]Côté personnages :[/b] On touche une nouvelle fois le stéréotype avec un gentil (vraiment de bonnes intentions) mais un peu bêta, une fille plutôt mignonne, un méchant ténébreux et charismatique, quelques hommes de mains et puis d'autres persos qui passent dans l'histoire. Le héros à des allures de [i]Ash [/i](dans les Evil Dead) et forcément, ça fait plaisir ! D'ailleurs, la couverture fait clairement penser à lui ! [b]Mon sentiment après avoir lu la BD :[/b] J'en suis sorti quand même satisfait. Le manque d'originalité est compensé par la rapidité dont avancent les éléments et aussi par les personnages qui sont quand même attachants. En fait, on pourrait se dire que c'est une petite histoire parallèle aux autres histoires de zombies. On ne serait qu'à moitié surpris de voir passez au loin les personnages [i]Walking Dead[/i] ou de [i]Remains[/i] (même si les univers sont un peu différents quand même). On a envie de savoir ce qui va se passer car la fin est assez surprenante !! On pense à une éventuelle suite car le dernier mot c'est "FIN ?" Alors forcément, on se pose des questions, mais donc vraisemblablement, la suite est sortie, alors il ne reste plus qu'à attendre.

07/02/2010 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

Voici une énième histoire de zombies qui de prime abord ne sort pas de l'ordinaire, encore un fois des courses-poursuites pour échapper aux zombies, morsures, transformations et tripaille à volonté, en apparence aucune surprise au rendez-vous donc, si ce n'est le superbe graphisme. Je dis bien en apparence car en dehors des poncifs du genre, les personnages sont eux, excellents. Les rapports qu'ils entretiennent et les réactions qu'ils ont sont pour le moins originaux. Même face à un danger de mort imminent, même face à toute cette horreur de chair sanguinolente et putréfiée, notre braqueur et notre braqué continuent à se livrer une guerre sans merci, avec parfois une petite coopération pour se sortir d'une mauvaise passe, complicité aussi vite oubliée que le danger a disparu. Le tout est mâtiné d'un peu d'humour qui tombe toujours au poil. De plus je trouve que pour une fois tout ce qui touche aux morts-vivants reste très logique, même si tout n'est pas encore dévoilé. N'étant pas particulièrement fan du genre et bien qu'une petite lecture me soit de temps en temps agréable je ne pensais pas autant accrocher à celle-ci. Le dessin est purement fabuleux, le trait et les couleurs sont parfaits. Le style réaliste de Kyle Hotz nous immerge immédiatement dans cet univers de gore absolu. Il est à ce point beau que je n'ai pas été dégoûtée un seul instant de tous les dépècements, éventrations et autres réjouissances de carnivores affamés. La suite de l'histoire dans : The Zombie : Simon Garth

24/08/2009 (modifier)
Par tolllo
Note: 3/5

Comme son titre l’indique cette série parle de fleurs, d’arc-en-ciel et de nuages roses… attendez un peu…Haa… non, je me trompe de série… celle-ci parle de zombies. Et bien ! Elle est bien faite cette série ! Un braquage, un héros qui se fait prendre en otage avec la femme de ses rêves, et bizarrement personne qui les poursuit, pourquoi ? Et bien parce que les zombies ont débarqué pardi ! Classique, cette série respecte le cahier des charges. Une bande de survivants s’enferme et se protège avant de vouloir se sauver. Des zombies, un méchant (le braqueur) assez charismatique, des jeunes filles en fleurs qui se font dévorer ou qui embobinent tout le monde, des militaires et des scientifiques méchants-méchants-vilains, un héros, un peu benet mais qui reste très chouette. AllloooÔOoorr… qui va y rester ? Qui va se faire dévorer en premier ? Va-t-il y avoir beaucoup de sang ? ? Pas aussi intense qu’un Walking Dead clairement fait pour continuer sur la durée, cette série demeure « charmante » et distrayante. Sympatoche !!!!!! Un scénario classique de chez classique chez les zombies mais si on aime ça roule ! Le dessin est agréable, bien plaisant, bien zombies ! L'univers est respecté au petit poil ! On est bien dans un monde envahi par les zombies ! Les personnages sont intéressant et bien développé quoique stéréotypé, normal me direz vous... (13/20)

20/08/2009 (modifier)
Par iannick
Note: 3/5
L'avatar du posteur iannick

Aaaah, ça fait du bien de lire un truc sur lez zombies ! Ca faisait bien longtemps que je n’avais pas feuilleté une bd ou vu un film de ce genre ! Si je dis ça, c’est parce que j’ai passé un bon moment en compagnie des « Zombies » du duo Mike Raicht (scénariste) et Kyle Hotz (dessinateur) ! La trame de cette histoire est plutôt classique, jugez-en plutôt : un groupe d’hommes et de femmes se retrouvent encerclés de charmantes créatures qui ne demandent qu’à être réconfortées par la tendresse des humains. Malheureusement pour elles, ces racistes se sont barricadés dans une aire de repos et les privent de l’affection dont elles ont tant besoin ! Mais un jour, oui, un jour, viendra où les hommes reconnaîtront la beauté des zombies et leur offriront leurs amours ! Banal non ? Euh… sachez tout de même que ces gens qui se sont coincés dans ce centre sont des rescapés d’un braquage d’une banque et d’un camion transportant des déchets toxiques qui a pris feu… c’est fou non ? Ça, c’est juste pour corser un peu le scénario ! A vrai dire, si vous voulez vraiment lire un récit sérieux sur les zombies, vous risquez d’arrêter cette lecture au bout d’une quinzaine de pages tant le scénario de Mike Raicht regorge de clichés et d’incohérences énormes ! Mais pour ceux qui ne recherchent qu’une bd capable de les distraire, de les réjouir à chaque fois qu’une tête grimaçante et laide se fait exploser en mille morceaux dans un bain de sang, vous allez vous régaler ! A la rigueur, « Zombie » peut être assimilée à une grosse parodie des livres ou films ayant traités ce sujet : c’est gros, c’est énorme, ça a l’air amusant tout en étant sérieux… bref, « Zombie » aurait bien pu être produit par une production made in Hollywood spécialisée dans les films d’horreur à grand spectacle regorgeant d’effets pyrotechniques à deux balles ! Et pourtant, qu’est-ce que j’ai eu du plaisir à feuilleter ce comics ! Ça fait du bien de temps en temps de se déconnecter des neurones et de plonger dans un récit qui ne demande qu’à vous distraire non ? J’ai apprécié le coup de patte de Kyle Hotz. J’aime bien sa façon de représenter les personnages : tous ont une touche terrible de la mort qui tue, une tronche de ceux qui se retrouvent face à la mort… bref, ça sent la sueur et la peur à travers leurs visages ! Ce qui m’a semblé marrant et marquant, pour moi qui lis peu de comics, c’est que cette bd regorge de gros plans sur les visages des personnages : ce choix de mise en scène est - à mon avis - parfaitement justifié pour ce genre de bd et c’est surtout un des traits typiques de la bd américaine (De mon expérience de lecture : la bd franco-belge a plutôt tendance à mixer davantage les vues d’ensemble larges avec ceux en gros plans que les comics). La mise en couleurs adopte des tons qui sont apparus bien appropriés à ce récit. Je pense que les bédéphiles qui cherchent à se distraire en feuilletant une bd dans le genre horreur et les amateurs de récits mettant en scène ces charmantes créatures passeront un bon moment de lecture avec « Zombie ». Pour les autres, c’est à dire les lecteurs sérieux, philosophes, fans d’histoires à l’eau douce, etc… passez votre chemin (je crois qu’à la vue du titre, ils savent tout de suite à quoi s’attendre en feuilletant ce comics ! ) !

17/08/2009 (modifier)
Par AqME
Note: 4/5

Zombies, zonzons, morts-vivants, goules ou encore cadavres ambulants, peu importe comment vous les appelez, ils sont pour moi un véritable plaisir à chaque lecture ou visionnage ! Bien entendu, encore faut-il que ce soit réussi ! Et avec Zombie, l'objectif est parfaitement atteint ! Au niveau du dessin tout d'abord, les personnages sont vraiment super bien faits, on ressent vraiment les expressions des protagonistes et la "folie" de Gyp. Au niveau des couleurs, c'est coloré, vif, sans rendre le tout trop flashy pour une histoire de zombies. De plus, de longs aplats de noir viennent parfaire le tableau lors des phases de nuit ou dans le Burger Palace. Bref, niveau dessin c'est parfait. Seul bémol, on a tendance à confondre le héros Simon avec le braqueur Gyp ! Niveau scénario, on reste dans du zombies classique ! Un chargement chimique explose, les morts se réveillent et on une fâcheuse tendance à la chair humaine fraîche. Mais au travers de cette histoire sans prise de tête, on ne sait pas vraiment qui va mourir, comment ils vont s'en sortir ou encore s'il reste un espoir. L'action est menée tambour battant, on ne s'ennuie et on désire réellement connaître la suite. En bref, cette histoire est un gros hommage à tous les films de zombies de série B voire Z, une déclaration d'amour aux films de Georges A. Romero et une hymne de joie pour tous les fans comme moi !

02/08/2009 (modifier)

Voir cet ouvrage en tête des nouveautés de ce site m’a encouragé à la lecture. Je sais maintenant pourquoi j’évite ce genre de lecture et que je n’apprécie guère ce type d’histoire. Parce que, honnêtement, au niveau du scénario il n’y a aucune surprise. L’historie part d’un braquage on ne peut plus banal avec un héros pas bien malin qui se fait prendre en otage bêtement. Puis on allume la radio dans la course poursuite et hooo problème chimique, hoooo voilà une horde de zombis… La suite est facile à deviner le groupe créé découvre d’autres gus encore non infectés qui vont permettre de comprendre le comment, notre groupe est écartelé par des intérêts divergents et il va perdre des éléments petit à petit jusqu’à la fin de l’histoire. Evidemment on y voit le sacrifice, le mec qui sait qu’il va être infecté et qui veut protéger les autres de ce qu’il va devenir… Pffff, quelle banalité. Alors certes les dessins sont brillants (au sens littéral) les couleurs sont très sombres et parfaitement calquées sur les ambiances glauques des films de ce genre. Le sang coagulé coule à flot de même que les membres arrachés. L’ensemble n’est visiblement pas parodique et pourtant pas un seul instant j’ai eu peur ou j’ai cru à l’histoire, au contraire parfois c’était tellement énorme que c’en était drôle de ridicule. De même que le discours habituel des essais ratés de l’armé, ou des masses populaires désinformées étaient lourdes à digérer, les rôles de chacun sont clairs comme de l’eau de roche dès que le personnage apparait. On ne cherchera pas à comprendre le temps de transformation des uns et des autres, ni même à tenter de trouver un message : visiblement ici le but est de montrer une histoire banale dans un univers bien glauque foutrement bien dessiné. Alors soit ce n’est pas mal fait, tous les codes scénaristiques du style sont là et le dessin colle parfaitement au thème, mais moi je déteste.

17/07/2009 (modifier)