Star Wars - Le Côté Obscur

Note: 2.14/5
(2.14/5 pour 7 avis)

Des histoires indépendantes centrées sur les vilains du côté obscur.


Dark Horse Comics Des méchants super ! Guerres interstellaires Star Wars

Tome 1: Zam Wesell, une mercenaire qui cache un étrange secret, s'allie à Jango Fett, le plus grand chasseur de primes de la galaxie. Un mystérieux objet qu'elle a dérobé pour un de ses clients est sur le point d'être utilisé comme une arme absolue par des terroristes. Leur but : détruire une planète et anéantir la République. De son côté, le conseil des Jedi tente d'agir. Tome 2: Des années avant les événements de "la Menace Fantôme". Les Sith, un ordre de tueurs implacables, vivent et s'entraînent secrètement depuis mille ans. Leur raison d'être : se venger des Jedi. Et le temps de sortir de l'ombre approche enfin. Mais avant, l'apprenti Sith Darth Maul est chargé d'une mission cruciale et terriblement difficile. Il doit, sur la planète Naboo, s'attaquer au Soleil Noir, un puissant syndicat du crime qui pourrait contrarier les plans des Sith. Darth Maul sera seul contre des milliers, seul contre une galaxie tout entière. Tome 3: Darth Vader a échappé de peu à l'explosion de l'Etoile Noire, l'arme de destruction absolue qui devait assurer sa victoire sur l'armée de la Rébellion. Il n'a désormais qu'une obsession: trouver à tout prix l'auteur de ce tir d'une incroyable précision. Il pressent en effet que ce pilote nommé Skywalker, en qui la Force est puissante, peut seul devenir le chef de guerre dont l'Alliance a désespérément besoin.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2002
Statut histoire Une histoire par tome 15 tomes parus
Couverture de la série Star Wars - Le Côté Obscur
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

07/07/2003 | Don Lope
Modifier


Par LeVellave
Note: 2/5

Série très inégale. ''1 - Jango Fett & Zam Wesel'' Deux dessinateurs différents pour deux histoires qui se suivent. Je n'aime pas du tout le travail du premier dessinateur. L'histoire est assez simple et sans grand intérêt. On n'en apprend pas beaucoup plus sur les deux héros du récit. Seul intérêt, on voit pourquoi un personnage du conseil Jedi disparaît entre l'épisode I et l'épisode II. ''2 - Dark Maul'' C'est beau comme dessin. Il n'y a rien à redire. Côté scénario par contre, c'est le même problème que pour le tome 1. On n'apprend rien sur le héros de l'histoire. Si, on apprend que c'est un tueur très efficace. Il tue tout ce qui bouge. ''3 - La quête de Vador'' Seul intérêt de cette histoire : on sait comment Vador apprend qui est le pilote rebelle qui a détruit l'étoile noire. Sinon le reste de l'histoire est sans intérêt. Côté dessin c'est très mais très classique. Sans aucune originalité. ''4 - Général Grievous'' Une histoire sur le fameux personnage de l'épisode III. Également sans intérêt. On n'apprend rien. ''5 - Le Destin de Dark Vador'' Ce volume comporte quatre histoires plutôt intéressantes. J'ai trouvé les dessins très bien. Les histoires nous apportent quelques informations intéressantes sur la saga. Donc pour moi, c'est un bon volume. ''6 - Mara Jade'' Quelques informations utiles pour connaître ce nouveau personnage. L'histoire en elle-même n'est pas passionnante. J'ai trouvé le dessin sans grande originalité. ''7 - Boba Fett'' Rien ne m'a plu dans ce volume. Je n'aime pas le dessin, je n'aime pas les couleurs, je n'aime pas l'histoire (une vengeance pour changer)... Passez votre chemin. ''8 - Aurra Sing'' Une histoire qui n'apporte pas grand chose. Le personnage d'Aurra Sing est très intéressant. Cependant ici encore le scénariste privilégie l'action et se penche très peu sur la psychologie. A la fin de la BD on a l'impression de n'avoir rien appris de plus. C'est dommage. Pour le dessin, j'ai bien aimé. Il est simple mais original. ''9 - Dark Bane'' Ouais, je ne vois pas trop l'intérêt d'avoir fait une BD sur une période de SW qui est inconnue par ailleurs. L'histoire se suit bien. On comprend que c'est un moment charnière dans l'univers SW car on passe d'une multitude de Sith à deux comme dans les films. La fameuse règle des deux : un maître et son apprenti. Sinon le personnage de Dark Bane est sans intérêt. C'est juste une brute sanguinaire. Le dessin est sympa. ''10 - La Ballade de Jango Fett'' Très bonne BD qui nous dévoile toute la jeunesse de Jango Fett en quatre saisons. Le scénario est agréable et se laisse lire. Les dessins sont frais et sympathiques sans être exceptionnels. L'un des meilleurs albums de la série. A acheter d'urgence. ''11 - Dark Vador - Trahison'' Dans l'ensemble le récit est plutôt sympathique et entraînant. Cela se passe la même année que les deux histoires principales de "Le Destin de Dark Vador ''. Là il ne s'agit pas de traquer des Jedi ou de détruire des clones de Dark Maul mais de faire face à une tentative de coup d'état de quelques officiers impériaux. On ne se fait pas de soucis pour Dark Vador qui élimine les traîtres à tour de bras mais plutôt pour ces derniers... Le dessin est plutôt de bonne qualité même s'il n'est pas assez détaillé à mon goût. ''12 - Dark Vador - Mission fatale'' Le scénario mêle l'amour, la mort et la trahison (une fois de plus) autour de Dark Vador débutant. Bon point scénaristique, on en apprend un peu plus sur le méchant du premier film (Le Grand Moff Tarkin) et c'est plutôt sympa. Cela se lit bien mais n'est pas inoubliable non plus. Le dessin est encore une fois très bon. Le style très noir du dessinateur colle bien au personnage de Dark Vador. ''13 - Dark Maul - Peine de mort'' Dark Maul et son frère ont une prime sur leur tête. Ils éliminent celui qui a placé la prime (inconnu par ailleurs). Obi-Wan vient leur faire un petit coucou. Voilà pour ce résumé du scénario. Sinon on a une apparition d'un jeune Jedi nommé Dray qui sera un des protagonistes de la série Star Wars Invasion. Le dessin est plutôt de bonne qualité mais n'est pas inoubliable pour autant. Côté intérêt pour la saga, cette histoire n'apporte rien. Le seul truc sympa que je note, c'est que Dark Maul a le même look que dans la seconde histoire du précédent tome qui lui été dédié. ''14 - Dark Vador - Le 9ème assassin'' Les dessins sont de très bonne facture. Rien à redire de ce côté là. Mes reproches vont aux deux coupables : l'éditeur Dave Marshall et le scénariste Tim Siedell. Le premier car il a commandé volontairement une histoire de Dark Vador sans intérêt. Le second pour avoir signé une histoire pauvre en dialogue et dénué de suspense. Voici un bref résumé de l'intrigue : un homme riche veut se venger de Vador. Il engage un super assassin de la mort qui tue. Celui-ci monte un piège à base de bombes, de monstres gigantesques et de secte fanatique. Vous me direz : que de danger pour un seul homme ! Mais bien sûr c'est Vador. Il est trop fort et tue tout ce beau monde en trois coups de sabre laser. Pour lire se scénario déplorable, il ne m'a fallu que quinze minutes... Dans l'ensemble c'est décevant même s'il y a de bons albums. Cela reste indispensable malgré tout pour en savoir un peu plus sur l'univers SW.

20/03/2009 (MAJ le 15/05/2014) (modifier)
L'avatar du posteur Le Grand A

Je n’aime pas trop l’univers étendu de Star Wars qui a trouvé son prolongement la plupart des fois dans les romans de Timothy Zahn et Kevin J. Anderson. Il n’y a pas besoin de les avoir lus pour comprendre que c’est, pour la plupart, de la mauvaise science-fantasy souvent écrite avec un style plat et répétitif. Quand on écrit seulement parce qu’on sait qu’il y a un noyau dur de fans qui achètent à peu près tout ce qui peut prolonger leur série favorite, et uniquement dans une logique de faire du fric, il y a effectivement des chances que cet univers étendu ne soit pas d'une qualité même moyenne. Star Wars – Le Côté Obscur est un très bon exemple de ces séries dérivées « presque » complètement ratées. Alors je sais bien que pour les américains de chez Dark Horse l’ordre d’édition des albums n’est pas la même que chez Delcourt ce qui rend la notation compliquée. À noter que l’album "Star Wars – Boba Fett" a été réédité dans cette même collection Le Côté Obscur. Bref cette série, de ce que j’ai réussi à en lire, seul le tome 2 centré sur Dark Maul vaut le coup. Personnage découvert dans le film La Menace Fantôme, c’est un être impitoyable et totalement soumis au côté obscur, ça fait du bien de suivre un vrai méchant logique et cohérent. Le dessin et les couleurs sont superbes, rien à redire. Une série consacrée à ce personnage, voilà une riche idée. Le tome 3 La Quête de Vador est sans intérêt, il n’y a rien à sauver dans cet album. Le tome 4 Général Grievous est très laid et Grievous est un badass de pacotille même pas foutu de tuer des apprentis jedi. Oooooh, tuer des enfants ? Ah non, censurez! Ça ne se fait pas dans le joyeux monde de Lucas-Disney. Résultat: une histoire débile où on s'ennuie ferme. Même chose pour le tome 6 Mara Jade, plus de 120 pages pour raconter du rien. Pour le tome 7 Boba Fett, se reporter à mon avis de l'édition Dark Horse. Enfin le tome 9 Dark Bane, qui aurait pu s’intituler « Star Wars - La Bataille pour la Terre du Milieu » (Réf. à Tolkien). L’album qui nous explique comment et pourquoi les sith vont par deux et où on apprend qu’à l’époque, entrer dans l’ordre jedi c’était comme rejoindre l’armée de terre. Je n’ai pas du tout retrouvé le design de ce qui fait un Star Wars. A un moment, un bateau volant et des elfes jedi en armure débarquent. :| Je n’ai pas lu le restant, j’ai eu ma dose de daube.

22/12/2012 (modifier)
L'avatar du posteur Guillaume.M

Le postulat de « Star Wars - Le Côté Obscur » est simple : un collectif d’auteurs livre à chaque fois un album indépendant sur un grand méchant de l’univers Star Wars. Il est vrai que ces derniers sont parfois très charismatiques ou énigmatiques et que plus d’une fois, j’ai voulu en apprendre un peu plus. Je pense plus particulièrement à Dark Maul ou le Général Grievous. Grand amateur de Star Wars, je me suis donc laissé tenter. Chaque album étant indépendant et l’œuvre d’auteurs différents, je les noterai séparément pour tirer une moyenne générale finale qui notera la série dans son ensemble. Tome 1 : Jango Fett & Zam Wesell Cet album renferme deux histoires : la première concerne principalement un contrat de Jango Fett le chasseur de prime qui doit ramener un objet à son employeur. La seconde est centrée sur Jango Fett et Zam Wesell qui se lance dans une mission « gratuite » afin de corriger une erreur personnelle. Ces deux histoires ne sont pas très originales mais ont l’avantage de compléter nos connaissances sur la guerre qui fait rage au sein de la République. J’ai été un peu surpris par l’altruisme de nos deux vilains dans la seconde histoire, mais bon, pourquoi pas. Les auteurs joue encore sur la confusion qui règne entre le bien et le mal : la république, les séparatistes, la force, le côté obscure... qui a raison, pourquoi ? C’est une des forces de Star Wars en général. Le dessin des deux histoires n’est pas vraiment mon style. Alors que la seconde histoire est illustrée de manière assez banale, la première a au moins le mérite de l’originalité avec ce trait assez brute et ses couleurs façon « crayola ». L’ensemble est divertissant. Note : 3/5 Tome 2 : Dark Maul Un album bourré d’action sur l’un des plus charismatiques représentants du côté obscure : Dark Maul, le sith, élève de l’empereur Palpatine. Cette aventure prend place tout juste un an avant « Star Wars Episode I : La Menace Fantôme ». Le futur empereur prépare la guerre qui le mènera à la tête de l’empire. Pour cela, il doit mener la guerre contre la planète Naboo. Il envoie donc Dark Maul détruire le puissant syndicat du Soleil Noir, organisation très puissante et qui pourrait mener à l’échec ses plans. Dark Maul est un combattant fabuleux et nous en avons la démonstration dans cet album. Il est vrai pourtant que l’on n’apprend pas grand-chose de nouveau sur lui. Le dessin est l’un des points forts de ce tome 2. Dynamique, vivant, appuyant à merveille un scénario tourné vers l’action, on en prend plein les yeux. C’est l’un des meilleurs albums de la série. Note : 4/5 Tome 3 : La Quête de Vador Cet album prend place juste après « Star Wars Episode IV : Un Nouvel Espoir ». Luke Skywalker a détruit l’étoile noire et l’alliance rebelle fête sa nouvelle victoire. Un pilote jaloux va remettre en question l’alliance rebelle et mettre en danger Luke. Autant le dire tout de suite, l’histoire servie ici ne casse pas des briques et ne m’a pas captivé... J’ai trouvé les transitions très mal réalisées : on passe de Vador à Luke en passant par le pilote de X-Wing en se demandant parfois où l’auteur veut en venir. S’ajoute à cela que Luke est représenté comme un garçon niait et idiot ce qui est contraire à la vérité des films Star Wars. Il sourit bêtement et aime tout le monde naïvement. Le dessin est l’œuvre de Gibbons, le dessinateur acclamé pour « Watchmen », sauf qu’ici, le tout n’est pas naturel. Les visages sont ronds et sans expression. La mise en couleur est ratée et diminue encore la qualité du dessin. Une déception... Note : 2/5 Tome 4 : Général Grievous L’un des plus charismatiques personnages de Star Wars a également droit à son album. Le résultat est plutôt bon. Même si on apprend finalement assez peu sur lui, on assiste à quelques grandes scènes de combat et à une vengeance plutôt bien orchestrée. Graphiquement, c’est variable... certaines planches sont travaillées et se rapprochent même beaucoup de ce qu’on a l’habitude de voir dans la bande dessinée européenne. Alors pourquoi certaines pages sont bâclées ? Les visages sont dessinés en deux coups de crayon et les décors n’apportent rien. Ce manque de constance est décevant dans la mesure où les couleurs sont en parfaite adéquation avec le thème de l’histoire et le style de dessin. Note : 3,5/5 Tome 5 : Le Destin de Dark Vador Cet album propose 4 histoires courtes à propos de Dark Vador. Les auteurs appuient particulièrement sur sa dualité entre le côté obscure et la force toujours présente en lui. Les deux premières histoires offrent des duels contre deux personnages charismatiques : La femme sombre et Dark Maul revenu d’entre les morts. Les duels sont beaux et passionnants. Les deux histoires suivantes sont nettement moins intéressantes même si elles prennent place à des moments clefs de la saga. Graphiquement le constat est le même : les deux premières histoires présentent un dessin soigné et dynamique à la colorisation parfaitement maîtrisée alors que les deux récits suivant ont un dessin plus banal et moins réussi. Note : 3,5/5 Tome 6 : Mara Jade Il y a le célèbre et mythique Dark Vador. Ancien Chevalier Jedi puissant et bon mais attrapé par le côté obscur de la force. Mais l’Empereur a d’autres atouts dans sa manche : Mara Jade, la main de l’Empereur et tueuse froide et sans pitié accomplissant toutes les missions secrètes nécessaires au maintien de l’Empire. Mara Jade est un nouveau personnage, un nouvel ennemi de la force. On la suit dans une aventure intéressante qui la verra affronter la Nébuleuse Noire, organisation héritière du Soleil Noir, détruit par Dark Maul dans le second album de cette série. Certains passages sont tout a fait intéressants mais au final, cette histoire dégage une espèce de froideur qui m’a empêché de renter dans l’histoire. Le dessin est assez froid avec un trait assez épais et une mise en couleur assez fade. Note : 3/5 Tome 7 : Boba Fett Enfin un tome sur Boba Fett, le fils de Jango et chasseur de prime tout comme son père. Celui là même qui perd la vie dans le ventre du tout puisant Sarlac ! L’enthousiasme est vite retombé quand j’ai ouvert l’album et découvert un dessin aux couleurs vomitives, vertes caca-d’oie et jaune pisse-clair. Ce qui est dommage dans la mesure où le dessin lui-même n’est pas si terrible. C’est un beau gâchis. Le scénario met en scène certains contrats de Boba avec des Hutt sur Tatoïne. Rien de bien original et au final, on n’apprend absolument rien sur lui. Note : 2/5 Tome 8 : Aurra Sing Aurra Sing est une ancienne Padawan de La Femme Sombre. Elle hait les Jedi plus que tout au monde et accepte sans rechigner les contrats de chasseurs de prime lui permettant d’en tuer le plus possible. Découvert dans « Star Wars : Clone Wars », Aurra Sing est sans pitié et d’une force redoutable alliant la force à la cruauté. La première histoire est intéressante avec quelques Jedi traquant la susnommée mais le dessin est trop enfantin, trop simpliste. La seconde histoire n’apporte rien du tout au personnage. On nous confirme simplement que Aurra Sing n’aime pas être doublée... Note : 3/5 Tome 9 : Dark Bane Avec cet album, nous plongeons dans un moment charnière de l’univers Star Wars puisque Sith et Jedi s’affrontent pour dominer l’univers. Les Sith sont encore nombreux... seulement voilà, ils sont trop nombreux et dilue le pouvoir du côté obscure. Une bataille fait rage durant tout l’album pour finalement aboutir à une sorte de victoire Jedi à la Pyrrhus. Deux Sith s’en sorte : Dark Bane et son apprenti. Cet album sensé nous parlé de Dark Bane ne parle finalement que très peu de lui. De plus, ce dernier n’est pas vraiment un personnage intéressant et on n’apprend finalement rien sur lui. Les Jedi ont un charisme de table de nuit... S’ajoute à cela un dessin banal qui ne m’a pas convaincu (surtout les visages). Ce tome 9 n’est donc de loin pas un indispensable. On sent que l’on assiste à un moment charnière mais hors de tout contexte, cela perd de son intérêt. Note : 2/5 Tome 10 : La ballade de Jango Fett Le meilleur album de la série jusque là et de loin. Enfin un album qui nous apprend quelque chose de nouveau sur Jango Fett. Sous la forme de quatre histoires, chacune issue d’une saison différente (été, automne, hivers, printemps) on apprend d’où vient Jango Fett le dernier Mandalorien et un peu plus qui il est. Si le dessin n’est pas toujours parfait, notamment les visages des personnages, il est dynamique et retranscrit bien l’action omniprésente dans cet album. S’il ne fallait en acheter qu’un, « La Ballade de Jango Fett » est certainement celui qu’il vous faudrait. Note :4/5 Dans l’ensemble, « Star Wars - Le Côté Obscure » est une série inégale comme souvent avec les collectifs. Certains tomes sont des petits bijoux graphiques, d’autres des réussites scénaristiques et enfin certains des déceptions. A lire et apprécier si l’on est un fan de Star Wars et selon ses goûts et ses personnages préférés. Note globale : 3 + 4 + 2 + 3,5 + 3,5 + 3 + 2 + 3 + 2 + 4 = 3/5

15/11/2009 (MAJ le 13/12/2009) (modifier)
Par Chelmi
Note: 2/5

"Star Wars - Le Côté Obscur", eh oui, les méchants aussi ont droit à leur saga… • TOME 1 - "Jango Fett & Zam Wessel" : 2/5 Marz, nous livre une histoire en deux actes où les deux principaux protagonistes ne sont autre que les chasseurs de primes de Episode II. Dans la première partie, Jango Fett est recruté pour trouver et ramener une statuette d'origine primitive. Sur son chemin, il va croiser Zam Wesell avec qui il est en concurrence. Dans la seconde partie, ils vont apprendre que cet objet d'art est une arme terrifiante. Un cas de conscience se pose alors aux mercenaires. Le scénario est très axé sur l’action et un peu sur la psychologie des personnages. C’est une bonne histoire mais pas aussi intéressante que Star Wars - Jedi ou encore Star Wars - Clone Wars. Fawler s’occupe des dessins et de la couleur du premier acte de l’histoire. Il me semble que c’est en couleur directe, même si objectivement, je trouve que c’est très beau, je préfère les dessins de Naifeh du le deuxième acte. Ils sont plus classiques pour un comics mais aussi beaucoup plus simple à suivre. Et les couleurs de Stewart et Chameleon collent parfaitement à l’ambiance Star Wars. • TOME 2 - "Dark Maul" : 4/5 Le scénar Ron Marz est essentiellement basé sur la l’action. On découvre le personnage de Dark Maul, un an avant "La menace fantôme". Ce n’est pas très original, il y a beaucoup de baston mais c’est très efficace, j’ai bien aimé. Duursema au dessin, c’est toujours excellentissime. Et les couleurs infos de McCraig sont très bonnes également. Sur les cinq tomes parus, c’est mon préféré. • TOME 3 - "La quête de Vador" : 2/5 L’histoire se situe entre Episode IV et Episode V. Après avoir failli périr avec l’explosion de l’étoile Noire, Vador n’a désormais qu’une obsession : trouver l’auteur de ce tir d’une incroyable précision. Il pense que ce pilote qui a la force avec lui, peut devenir le chef dont l’Alliance a besoin. Mais il devine aussi qu’entre ce jeune combattant et lui, il existe un lien particulier… Ça s’était pour le scénar de Macan qui est très moyen mais ça se laisse lire. Côté dessin (Gibbons), c’est très classique et un peu vieillot et les couleurs de Mckie sont trop flashy. Bref pas un tome transcendant, je m’attendais à mieux. • TOME 4 - "Général Grievous" : 3/5 L’histoire scénarisée parDixon se déroule entre la série BD Star Wars - Clone Wars et Episode III. Elle met en scène le général Grievous, un des leaders de l’armée séparatiste. Contre l’avis du conseil Jedi, un padawa décide de se venger de Grievous qui a tué son maître. Ce tome met encore une fois une fois l’action au premier plan comme souvent dans les albums Star Wars de Delcourt. Les dessins de Leonardi encrés par Pennington sont très efficaces dans un style typiquement comics. Les couleurs de sont biens même si sur certaines cases Marangon usent beaucoup trop des fonds en dégradé vite fait et sans vie. Attention de ne pas tomber dans la facilité de l’outil informatique. Pour conclure, je dirai que c’est un excellente BD pop corn dans le bon sens du terme. • TOME 5 - "Le destin de Vador" : 3/5 Ce tome regroupe cinq petites histoires avec Dark vador en personnage principale. Comme beaucoup de collectif d’auteurs, il y a du bon et moins bon. Graphiquement c’est plutôt de bonne facture dans l’ensemble. Scénaristiquement, un lecteur ne connaissant que très moyennement l’univers de Star Wars n’y trouvera probablement pas son compte car les histoires s’appuient beaucoup sur certains points de la saga. • TOME 6 - "Mara Jade" : 4/5 Zahn et Stackpole, nous raconte l’histoire de la redoutable Mara Jade, la main de l’empereur, qui, après la mort de son maître, décide de mener à bien l’ultime mission ordonnée par Palpatine. Le scénario est bon, et la dualité du personnage de Mara est vraiment intéressante. Et c'est une excellente transition entre Star Wars - Le retour du Jedi et Star Wars - Le Cycle de Thrawn. Les dessins de Ezquerra et les couleurs de Sinclair et Chuckry se marient bien et donnent des illustrations de bonne facture et très agréables à lire. Pour moi, ce tome est le meilleur de cette collection jusqu’à présent. • TOME 7 - "Boba Fett" : 2/5 Wagner, nous livre un récit sur le charismatique chasseur de prime Boba Fett. L’histoire se situe pendant l’Empire des Ténèbres (plus précisément entre le tome 2 et 3). Pour l’essentiel l’action se déroule sur Tatoïne et on en apprend un peu plus sur les Hutt. Ça se laisse lire mais ce n’est pas extraordinaire mais j’ai bien apprécié les quelques clins d’œil fait aux westerns de Sergio Leone. Les dessins et les couleurs de Kennedy son identiques à ce qu’il a produit sur Star Wars - L'Empire des Ténèbres, c'est-à-dire dessins corrects et couleurs moches, ternes et monochrome qui gâchent la lecture. En plus je trouve que le physique de certains personnages est complètement décalé trop cartoonesque. Je trouve la couverture de Velasco très sympa.

28/11/2005 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Je n'ai lu que les tomes 2, 3 et 5 de cette série mais cela me suffit à surtout en éviter l'achat. Le tome 2 portant sur Darth Maul n'est pas mal dessiné. Rien à dire de ce côté là. Par contre l'histoire est bateau, bourrin comme peut l'être Darth Maul lui-même (qui n'est pas un fin stratégiste, c'est peu de le dire), et sa lecture s'oublie aussi vite qu'elle se fait. Le tome 3, sur Vador, est tout simplement nul. Le dessin de Gibbons est mauvais, vraiment mauvais. Les personnages ont l'air la plupart du temps de nounours et Vador a autant de prestance qu'une poule en gelée. Quant au scénario, il ajoute son côté assez minable à ce que je considère comme une hérésie personnellement : elle insulte le personnage de Vador, le transformant en gamin puéril et névrotique alors que l'album est sensé être basé sur lui. Quel meilleur moyen de briser totalement le mythe de sombre seigneur vêtu de noir (déjà qu'on avait un peu de mal avec lui après le passage d'Hayden Christensen) ? A côté du Vador de cette BD, Darth Maul a l'air d'un gars posé et diplomate. Quant au tome 5, lui aussi sur Vador, il est véritablement basé sur l'action, avec des histoires dont le but unique semble de ravir les fans de personnages d'action de Star Wars, comme l'histoire la plus longue de l'album qui porte globalement uniquement sur un moyen un peu bidon de faire combattre ensemble Vador et Darth Maul. Action, action, un peu de psychologie bidon de Vador, bref, rien de bien intéressant.

22/07/2005 (modifier)

Je suis fan de STARWARS (oui ça existe encore) bien que je considère que c'est aujourd'hui une oeuvre trafiquée et défigurée qui ne respecte pas ma mémoire. Bon pour revenir au sujet je n'ai lu que le troisième volume: La quète de Vador. Pfouu ça casse pas des briques, c'est une histoire totalement délirante qui est sans rapport avec son titre, en fait ça raconte plutôt la remise en question d'un pilote de l'alliance mais bon. Le dessinateur c'est Gibbons, étant un inconditionnel de Watchmen c'est ce qui a motivé mon achat, alors oui les dessins sont corrects mais bon... Voilà si je donnais mon avis sur cette BD en tant que fan de STARWARS je lui mettrais 1/5, Mais on parle de BD alors je dirais juste: Bof sans plus 2/5. Achat evidemment non conseillé, l'album est assez cher au regard de son contenu.

09/12/2004 (modifier)
Par Don Lope
Note: 2/5

Clairement, cette série n'est intéressante que pour les inconditionnels de Star Wars. Et encore le tome 1 est vraiment faible que ce soit au niveau scénario ou dessin. Heureusement le tome 2 rehausse le niveau. Duursema a une qualité graphique nettement supérieure à Fawler et Marz exploite bien le personnage fascinant qu'est Darth Maul, apprenti Sith. On ne peut pas dire que le scénario, vraiment linéaire et sans surprise, casse trois pattes à un canard mais la mise en scène est éclatante. Bref, si vous êtes comme moi et que vous considérez Darth Maul comme un des meilleurs super vilains qu'on ait fait jusqu'à présent (ouais, je sais les puristes du comics vont tirer la gueule en lisant ça), le tome 2 est fait pour vous. Le tome 3 est de facture plus classique et manque cruellement d'intérêt mais profite du trait de Gibbons (après Watchmen, ça fait un peu descente aux enfers ceci dit).

07/07/2003 (modifier)