Visages - Ceux que nous sommes

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

L’Histoire est le visage de l’aventure humaine.


1914 - 1918 : La Première Guerre Mondiale Les sagas familiales Nouveautés BD, comics et manga Secrets de famille...

1914. Louis Kerbraz, jeune Breton passionné, part défendre la France. Au même moment, une jeune allemande téméraire, Lieselotte Ruf, arrive sur le front adverse. Cette photographe s’est engagée comme infirmière dans la Croix-Rouge. Rien ne prédisposait Louis l’immortel et Lieselotte, l’Ange des tranchées, à se rencontrer. Pourtant, faisant fi du conflit qui oppose leurs nations, ces deux âmes artistiques vont s’aimer et, de cet amour naîtra un garçon. Dans le chaos qu’engendre la fin de la guerre, les deux amants se perdent. L’« enfant de la honte » qu’ils ont conçu sera retiré des bras de sa mère, et le jeune orphelin, blessé par la haine qu’on lui voue dans son propre pays, va en concevoir un extrême ressentiment envers ses deux géniteurs… Ainsi naîtra la saga tourmentée d’une famille déchirée sur trois générations.

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 11 Janvier 2023
Statut histoire Série en cours (4 tomes prévus en 2023) 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an

Couverture de la série Visages - Ceux que nous sommes © Glénat 2023
Les notes
Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

23/01/2023 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Attention, voici un quadriptyque plutôt ambitieux ! Il s'agit en effet d''une saga familiale (ou de ce qui aurait pu être une famille), étalée sur la première moitié du XXème siècle, avec ses secrets, ses rancoeurs, ses combats, ses petits et grands bonheurs... L'histoire est née de la rencontre de Nathalie Ponsard-Gutknecht, graphiste française mariée à un Allemand et de Miceal Beausang-o'Griafa, scénariste et interprète français né des amours d'une Chilienne et d'un irlandais. Lui-même marié à une Corse. Je vous laisse imaginer la diversité culturelle des échanges. Des échanges qui ont débouché sur ce projet, racontant les histoires d'un couple franco-allemand qui se rencontre, se fait et se défait sur le front de la première guerre mondiale. De cette union naît un garçon, arraché à sa mère à la naissance, et qui conçoit une haine sans bornes pour ses géniteurs... Dès le premier volume les bases sont posées : Lieselotte et Louis sont en quelque sorte des légendes dans leurs camps respectifs, et leur enfant est un symbole. un signe qui montre que malgré la guerre, on peut se retrouver, s'aimer, même si cet amour est sans lendemain, balayé par le vent de l'Histoire... Mais au-delà de ce synopsis somme toute classique, il y a un vrai questionnement de fond : qu'est-ce qui nous construit, qui nous définit ? Quelle est notre identité ? Notre nationalité, notre langue, notre éducation, nos gènes ? Ce n'est encore qu'effleuré dans ce premier, mais au travers de communiqués, de rencontres et de présentations divers, on sent que les auteurs veulent juste mettre le sujet sur le tapis, sans forcément juger, cataloguer, classer... Le premier tome se termine sur un énorme cliffhanger, qui laisse présager une histoire très chahutée... Les co-scénaristes, qui ont travaillé pendant 7 ans sur ce projet, ont pris le temps de le peaufiner, et ça se sent. Ils ont fait appel à l'industrieux et talentueux Aurélien Morinière, particulièrement doué pour les ambiances avec un style réaliste nerveux, et parfois polymorphe. Des capacités d'adaptation héritées de son activité d'illustrateur et de peintre. ici il livre en outre une palette chromatique avec des dominantes bleu et rouille, parfaite pour coller à l'ambiance particulière de la deuxième guerre mondiale. Afin de donner une plus grande dimension à leur histoire et la replacer dans son contexte, les auteurs proposent en annexes plusieurs petits articles relatifs aux évènements de l'époque : la bataille du Hartmannswillerkopf, le traité de Versailles, l'émancipation des Allemandes par les urnes, mais aussi, plus curieusement, l'artisanat des tranchées, un aspect que j'avais encore peu vu dans les différentes histoires rencontrées jusque-là, et qui fait l'objet de plusieurs passages dans la BD, entre autres sujets... Précieux.

23/01/2023 (modifier)