Keeping two

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Coincés dans les embouteillages, Will et Connie se disputent sans ménagement sur leurs manières respectives de conduire. Une querelle de couple, comme tout le monde peut en avoir. Une fois rentrés à la maison, les tensions s'apaisent au moment de préparer le dîner. Connie se dévoue pour aller faire quelques emplettes, tandis que Will s'engage à finir la vaisselle qui traîne dans l'évier. Mais les heures passent et Connie ne revient pas.


Cà et Là Fantagraphics Books

L'attente est interminable. Will sombre alors dans la paranoïa et envisage tous les scénarios possibles et imaginables concernant la disparition de sa compagne. Après avoir bu quelques verres de whisky, il décide de partir à la recherche de Connie.

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 19 Août 2022
Statut histoire One shot 1 tome paru

Couverture de la série Keeping two © Cà et Là 2022
Les notes
Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

20/01/2023 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Keeping two est un pur roman graphique sur la vie de couple et la peur de perdre l'autre. Toute l'action se déroule le temps d'une soirée mais les flashback y sont nombreux. En réalité, la structure narrative rappellera un peu le film Les Choses de la Vie de Claude Sautet où, au beau milieu d'un drame, un homme se remémore sa vie de couple. Ici, alors qu'on voit simplement un homme et une femme rentrer chez eux après un court voyage et la femme repartir pour faire les courses, l'homme se met à s'inquiéter fortement de son absence prolongée, passe en revue les souvenirs des évènements qui se sont déroulés peu de temps avant ou en parallèle de la narration, et commence aussi à s'imaginer plein de choses au point d'en mélanger imaginaire et réalité... ... En tout cas, c'est ce qui m'est arrivé. Assez rapidement, j'ai été plongé dans la confusion, au point de me demander à un moment si ce qui venait d'être raconté dans les pages précédentes était vrai ou pas. Le bord des cases, droit quand il s'agit de la réalité, courbé quand c'est un souvenir ou imaginaire, permet de faire la différence, mais à force de sauter sans arrêt de l'un à l'autre, j'ai eu un gros doute qui m'a fait sortir de ma lecture. De toute manière, même sans cette confusion narrative, j'aurais trouvé l'histoire ennuyeuse. Cela commence sur un ton assez juste mais fade, montrant comment on peut rapidement venir à s'engueuler bêtement dans un couple, mais ça n'en rendait pas moins les personnages assez désagréables pour moi. Je ne m'y suis pas attaché et n'ai du coup pas non plus été emporté par l'inquiétude du héros et les scénarios qu'il s'invente, même si là encore c'est parfaitement réaliste quand on est angoissé par l'absence inattendue d'un proche et qu'on s'imagine le pire. La narration est très cinématographique, avec de longues plages de silence, un rythme proche du manga et donc des pages qu'on tourne assez vite, beaucoup d'entre elles étaient d'ailleurs muettes, se contentant de mettre en scène des actes anodins telles que plusieurs pages sur le héros qui fait la vaisselle. Malgré cette fluidité de la lecture, j'ai suffisamment décroché pour réussir à vouloir tourner encore plus vite les pages et voir enfin où l'auteur voulait en venir. Et cet objectif là ne m'a pas tellement convaincu. Sur le fond, le message est éculé - "profitons pleinement du temps et de l'amour qui nous sont donnés" - et sur la forme, la sorte de révélation mystique auquel a droit le héros vers la fin du récit m'a laissé indifférent.

20/01/2023 (modifier)