Pas de deux

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

C'est l'histoire d'une fille. (qui ne s'en laisse pas conter). Et d'un garçon. (qui ne s'en laisse pas conter non plus). Luce et Taali ne se connaissent pas encore. Mais lancés de concert à la poursuite d'un drôle de rongeur... Ils en verront de toutes les couleurs ! Pour le pire comme pour le meilleur


Albums jeunesse : 3 à 6 ans BD muette

Taali, un nouvel élève, arrive dans la classe de Luce. En fin d'après-midi, lorsque retentit la sonnerie, tous deux partent dans la même direction, mais pas sur le même trottoir. En chemin, ils tombent sur une drôle de petite souris. Ni une, ni deux, Luce et Taali la suivent et vont vivre, ensemble, plein de joyeuses péripéties. La petite souris va leur en faire voir de toutes les couleurs !

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 27 Avril 2018
Statut histoire One shot 1 tome paru

Couverture de la série Pas de deux © Editions de la Gouttière 2018
Les notes
Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

13/01/2023 | bamiléké
Modifier


L'avatar du posteur bamiléké

Delphine Cuveele et Dawid proposent des séries sans texte pour les plus jeunes lecteurs et lectrices (4/7 ans). Je n'ai pas encore lu Passe-passe ou Dessus Dessous mais à lire les avis, il me semble que nous sommes dans le même profil d'ouvrage. Le graphisme de Dawid est vraiment bon et parlera très bien aux plus petits mais mon oeil bien plus âgé y a trouvé beaucoup de plaisir. Le trait est rond, agréable et propose des personnages attachants et dynamiques. La mise en couleur est excellente avec des extérieurs ( rares) bien détaillés. Les cadres proposent une ambiance féériques dans laquelle on se sent bien. Je suis un peu plus sévère avec le scénario de Delphine Cuveele. L'effet danse entre les deux personnages ne m'a pas sauté aux yeux immédiatement. Cette relecture chorégraphique de la comptine de la souris verte me laisse partagé. Si on colle bien au parti pris des auteurs dans la première partie de l'album , je ne suis pas vraiment d'accord avec la suite. Delphine donne à Luce,son héroïne, une personnalité ambigüe ou bêtise( au sens enfantin) et pré-délinquance voisinent. En vrac: dégradation, vol, gaspillage de nourriture ce n'est pas forcément le modèle que je proposerais à mes petits pour devenir une étoile.

13/01/2023 (modifier)