Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Ubu Roi - Texte intégrale en BD

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Ubu Roi est une pièce de théâtre d'Alfred Jarry (1876-1907) appartenant au cycle d'Ubu, publiée le 25 avril 1896 dans Le livre d'Art (revue de Paul Fort) et représentée pour la première fois le 10 décembre 1896. Il s'agit de la première pièce du cycle d'Ubu.


Adaptations de pièces de théâtre Petit à Petit

Cette pièce est considérée comme précurseur du mouvement surréaliste et du théâtre de l'absurde. Jarry y mêle provocation, absurde, farce, parodie et humour. Il y met en scène les aventures de François Ubu dit le Père Ubu, capitaine de dragons, officier de confiance du roi Venceslas, décoré de l'ordre de l'aigle rouge de Pologne, ancien roi d'Aragon, comte de Sandomir ; puis roi de Pologne, docteur en pataphysique, grand-maître de l'Ordre de la Gidouille ... Cette pièce, au programme des collèges et lycées, prend ici une nouvelle dimension par l'intermédiaire de la bande dessinée. Le texte est reproduit intégralement, habilement adapté en BD par Luc Duthil et illustré de manière originale par une jeune et talentueuse dessinatrice, Aurore Petit. Une adaptation plus que jamais d'actualité car on célèbrera en novembre 2007 le centenaire de la mort d'Alfred Jarry.

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 13 Septembre 2007
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Ubu Roi - Texte intégrale en BD © Petit à Petit 2007

04/06/2022 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur bamiléké

J'aime bien cette collection proposée par les éditions Petit à Petit. C'est le quatrième titre majeur du répertoire du théâtre français édité en BD, après ''Le Cid'', ''Phèdre'' et ''Cyrano de Bergerac''. Luc Duthil et Aurore Petit nous proposent le si particulier ''Ubu Roi'' d'Alfred Jarry. En gestation dans l'esprit baroque et farceur du jeune lycéen Jarry qui en fait une esquisse avec ses marionnettes dans "Les Polonais", cette oeuvre qui va bouleverser une partie du théâtre du XXeme siècle vois le jour, un soir de décembre 1886. Jarry renverse la table d'entrée de jeu : "Merdre" les bourgeois du classicisme, regardez ce que je fais de Shakespeare en parodiant Mac Beth, semble me dire l'auteur dès le premier acte. J'y suis j'y reste et si cela ne vous plaît pas, j'ai un bon crochet à phynance pour vous mettre dans la trappe. Du moment que je m'en mets plein les fouilles et que j'amuse le peuple avec des courses au trésor, qu'importe et MERDRE !!! C'est violent, ça bouscule toutes les règles à tel point que la pièce ne sera jouée que 5 fois jusqu'en 1950. Pourtant quelle vision, quelle audace quand on sait aujourd’hui qu'un roi (pas de Pologne) à la même époque faisait passer au crochet à phynance des enfants qui ne produisaient pas assez de caoutchouc. Début d'un XXème siècle qui maniera l'absurde, la cruauté et la bêtise avec délectation. C'est évidemment un texte difficile. Le découpage et le lettrage (type imprimerie) de Luc Duthil font beaucoup à la fluidité de lecture et à sa compréhension. Une belle réussite qui met ce texte à la portée des lycéens. Pour un graphiste représenter Ubu doit être à la fois un casse-tête et un défi excitant. Jarry appartient aux écoles symbolistes et surréalistes. Pour respecter l'esprit de l'oeuvre il n'est pas question de faire du réel figuratif puisque c'est un des codes à respecter. Pas de décor, des personnages marionnettes, des figures grotesques et caricaturales. C'est imposer à la dessinatrice une contrainte qui peut faire fuir le lecteur/la lectrice non averti-e. Une fois ce préalable admis, je trouve qu'Aurore Petit s'en tire très bien. L'oeuvre est enrichie d'un complément pédagogique qui m'a ravi. Si vous avez été désarçonné par de précédentes lectures d'Ubu, je vous conseille cette collection.

04/06/2022 (modifier)