Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Celle qui parle

Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)

« Fille d'un chef déchu, offerte comme esclave, elle est devenue l'une des plus grandes figures féminines de l'Histoire ».


1454 - 1643 : Du début de la Renaissance à Louis XIII Auteurs espagnols Esclavage La BD au féminin Les Aztèques Les Mayas Mexique et mexicains

XVIe siècle. Malinalli est la fille d'un chef d'un clan d'Amérique centrale. Peu de temps après la mort de son père, elle est vendue à un autre clan pour travailler aux champs et satisfaire la libido de son nouveau maître. Un jour, d'immenses navires apparaissent à l'horizon, commandés par Hernan Cortez, obsédé par la recherche d'or. Le conquistador repère Malinalli et son don pour les langues. Elle sera son interprète et un des éléments clés dans ses espoirs de conquête. Elle sera également celle qui aura le courage de dire un mot interdit aux femmes de son époque : non ! Au-delà de la légende, voici l'histoire de la Malinche, vivante, jeune, inexpérimentée, souvent dépassée par les événements, mais avant tout, humaine.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 30 Mars 2022
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Celle qui parle © Bamboo 2022

08/04/2022 | Ro
Modifier


Par gruizzli
Note: 4/5
L'avatar du posteur gruizzli

Je n'arrive toujours pas à m'enlever de la tête que cette BD n'est pas de Claire Fauvel, auteure de Phoolan Devi, reine des bandits, tant j'ai trouvé des similitudes dans la couverture et le sujet de cette femme historique. Mais non, c'est bien Alicia Jaraba Abellan qui en est l'auteure, mais ça reste une démarche qui me semble parallèle. La Malinche est une figure de l'Histoire assez complexe à étudier, entre la maigreur des sources que l'on a sur elle et le fait qu'elle soit présente dans un contexte trouble, entre un empire espagnol qui découvre le Mexique, des Mayas qui vivent sur place et des Aztèques qui colonisent un empire sans cesse plus gros. Sa vie est tellement mal connue qu'on ne connait pas sa date de mort ! Autant dire que c'est un sujet passionnant qu'il faut décrypter entre les trous des sources. Mais ces personnages ont quelque chose qui attire (comme Geronimo de Aguilar, qui apparait dans la BD, et Gonzalo Guerrero, considéré comme l’ancêtre des métisses amérindiens), parce qu'ils sont à la frontière de deux mondes et donnent des aperçus très différents selon les peuplades qui les considère. Bref, tout ça pour dire que je suis déjà ravi de voir une BD sur la Malinche, et que celle-ci est très réussie à mon gout. Sans aller jusqu'à nous proposer une thèse historique (ce qui serait assez difficile), la BD parle d'une manière assez bien trouvée de la place de la Malinche dans ces épisodes historiques : c'est une femme qui parle, celle qui lie les cultures entre elles en comprenant et transmettant. J'aime beaucoup cette idée, surtout que couplée à un message sur la place des femmes et l'oppression qu'elle a pu subir (en tant que femme, maya et esclave), cela donne à l'histoire un ton qui déborde de simplement son propos historique pour un message plus contemporain. Un message qui ne fait pas du tout forcé, à mon gout, mais qui marche très bien avec le propos. Le dessin est réussi, avec une représentation qui m'a fait plus sentir les terres Mexicaines, déchirées entre cultures et pouvoirs différents, dans laquelle l'eau est une denrée précieuse et la jungle omniprésente. D'autre part, le rendu des couleurs et des ambiances a quelque chose qui nous plonge dans le récit. C'est très prenant à lire, le tout passe à une vitesse agréable, bref, un très bon moment de lecture qui m'a personnellement beaucoup plu ! J'en recommande la lecture.

19/05/2022 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Ro

La série Quetzalcoatl de Jean-Yves Mitton m'avait fait découvrir la complexité et la violence de l'Empire Aztèque à l'époque de l'arrivée des Conquistadors ainsi que le parcours romancé mais sinistre de celle qui sera plus tard nommée la Malinche. Ce n'est qu'en arrivant à la fin de Celle qui parle que j'ai réalisé que cet album avait pour héroïne le même personnage historique. Le ton y est en effet très différent, bien plus moderne et lumineux tout en n'épargnant pas la même cruelle réalité. La jeune Malinalli y est présentée comme une intelligente jeune fille tourmentée par la vie mais désireuse de s'en sortir. Ballotée par les évènements, trahie par un beau-père jaloux et vendue en esclavage, elle va trouver une porte de sortie dans l'arrivée des Espagnols et dans sa maîtrise des langues qui va lui permettre de s'imposer comme traductrice et conseillère auprès de Cortès. Cette BD est excellente pour plusieurs raisons. La première est la représentation du Mexique en ce début du 16e siècle qui est détaillée clairement et mise en scène d'une manière pleine de vie. Qu'il s'agisse des abjects Mexicas/Aztèques, de leurs voisins Mayas, des autres peuples de la région mais aussi des Conquistadors espagnols eux-mêmes, ils suintent de réalisme et d'humanité dans ce qu'elle a de bon et de mauvais. On est plongé dans cet univers historique comme si on y était. En même temps, le récit est présenté comme une série d'aventure, avec une vraie héroïne à laquelle on s'attache et qu'on a envie de voir progresser. On comprend bien son cheminement moral et on est à ses côtés et compréhensif quand elle sera finalement amenée à agir d'une manière qui la fera considérer comme une traitresse par certains alors qu'elle n'a finalement jamais dévié de sa route vertueuse et de son honneur. Elle ne fera bien souvent que réagir aux circonstances et à l'adversité, adversité qui s'acharnait visiblement contre les femmes de son époque. En cela, l'album est aussi un cri féministe, celui d'une femme qui osera finalement affirmer sa présence et son identité face au tout puissant Empereur qui domine le monde dans lequel elle a vécu et a souffert. Et cette femme, on la comprend et on la soutient dans ses choix. Ajouté à cela un graphisme très sympathique, une mise en scène fluide, aérée et dynamique, et vous obtiendrez une excellente BD d'Histoire et d'aventure.

08/04/2022 (modifier)