Médée

Note: 2/5
(2/5 pour 3 avis)

Europe, fin des années 1930. Les nazis ont pris le pouvoir en Allemagne, Mussolini règne en Italie; les menaces s’amoncellent au-dessus des peuples, nourries par les rancoeurs de l’Histoire. C’est dans ces circonstances que deux hommes de pouvoir - un puissant évêque de la cité du Vatican d’une part, et le chef de la Gestapo Reinhard Heydrich d’autre part - partent en quête d’un document inestimable : le légendaire codex écrit au tout début de notre ère par Judas Iscariote, alors en fuite après avoir, dit la chronique, rencontré Médée, magicienne redoutée et mythique gardienne de la fabuleuse Toison d’or.


1930 - 1938 : De la Grande Dépression aux prémisces de la Seconde Guerre Mondiale

Europe, fin des années 1930. Les nazis ont pris le pouvoir en Allemagne, Mussolini règne en Italie; les menaces s’amoncellent au-dessus des peuples, nourries par les rancoeurs de l’Histoire. C’est dans ces circonstances que deux hommes de pouvoir - un puissant évêque de la cité du Vatican d’une part, et le chef de la Gestapo Reinhard Heydrich d’autre part - partent en quête d’un document inestimable : le légendaire codex écrit au tout début de notre ère par Judas Iscariote, alors en fuite après avoir, dit la chronique, rencontré Médée, magicienne redoutée et mythique gardienne de la fabuleuse Toison d’or. Or, lors de la funeste Nuit de Cristal en Allemagne, c’est précisément la même Médée, douée du talent d’ubiquité, qui sauve le fameux codex d’une boutique juive en flammes…Co-signée d’un tandem d’auteurs nouveaux venus chez Casterman, et nourrie d’une authentique passion pour l’ésotérisme, voici les aventures modernes de Médée, l’une des figures les plus frappantes de la mythologie antique. Incarnation de la magie, mais surtout de l’infanticide (elle tue de ses propres mains les deux enfants qu’elle a eus de Jason, afin de punir celui-ci de l’avoir répudiée), elle veille désormais à travers les siècles, afin que pareille tragédie ne se reproduise plus.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2009
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Médée
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

25/10/2009 | Ems
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

A première vue, ce thriller ésotérique s'annonçait assez prometteur en lisant le résumé au dos du tome 1, car il utilise le mythe de Médée, magicienne de la Mythologie grecque qui semait souvent la mort sur son passage, impliquée dans l'épopée de Jason et des Argonautes en Colchide, qu'elle aida à s'emparer de la Toison d'or, puis impliquée dans la légende de Thésée qu'elle tenta de tuer... il y avait donc un potentiel intéressant de mêler ce mythe de Médée revisité dans une Europe précédant la Seconde guerre mondiale, au milieu des nazis. Surtout que le fond est très documenté sur le plan historique et sur la légende de Médée, notamment sur sa participation pour se débarrasser de Talos, le géant de bronze qui protégeait la Crète de Minos. Mais hélas, les auteurs galvaudent complètement leur sujet dans cette tentative, en s'égarant dans un récit très complexe et où règne la plus grande confusion. En effet, encore une fois, on se retrouve dans une Bd morcelée par des changements d'époque et de lieux intermittents et incessants, c'est pénible et ça ralentit inutilement l'action ; un coup on se retrouve dans l'Antiquité auprès de Judas Iscariote, un coup on est en 1967, puis à Troie et enfin au XIXème siècle, tout en ayant une sorte de fil rouge avec les années 1938-39 dans l'Allemagne nazie et l'Europe en guerre, où sont impliqués les SS de Himmler et la gestapo... comme on le voit, ça ratisse large. C'est vraiment trop déstabilisant et incohérent, si bien que l'aspect ésotérique ne transparaît finalement qu'assez peu dans cette histoire je trouve, noyé par des actions et des séquences dont je n'ai pas réussi à comprendre les liens ; et tout ceci se termine par un final plat et vraiment pas convainquant. C'est vraiment dommage car plusieurs éléments du récit auraient pu constituer un socle solide sur lequel appuyer une histoire bien plus crédible et passionnante. Et surtout, le dessin de Ersel est vraiment superbe, j'ai beaucoup aimé la richesse de son trait appliqué, fluide et beaucoup plus soigné que dans ses autres Bd, c'est d'ailleurs la seule qualité de cette bande qui encore une fois s'avère un vrai gâchis, d'autant plus que j'enrage toujours de voir un beau dessin servir un scénario nul ou sans intérêt..

20/05/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Tout à fait d’accord avec l’avis de Ems. Le dessin est très bon, agréable, précis, élégant, détaillé … impeccable, vraiment. Mais ce scénario est décousu, mal mis en place. Il brasse trop large pour finalement ne découler que sur de l’ésotérisme-dans un contexte-historique-délicat très basique. Et comme dans le genre, il y a déjà une offre surabondante, je ne peux dire que « bof ».

19/08/2010 (modifier)
Par Ems
Note: 2/5

Après la lecture du premier tome qui correspond à un one shot. Cette série puise dans la mythologie pour nous ressasser une énième histoire historique et ésotérique. J'en ai apprécié le traitement graphique réaliste au trait fin et aux couleurs très travaillées. Pourtant la lecture fut fastidieuse en raison du scénario passant du coq à l'âne sans liaisons. Ce premier tome est très dense et pourtant je n'en retiens pas grand chose au final ou du moins rien de marquant. Peut-être qu'avec une suite, plus réussie et plus structurée, l'immersion dans ce récit sera possible mais en l'état c'est trop brouillon pour conseiller l'achat.

25/10/2009 (modifier)