Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Poussière d'étoiles

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Sur Centaurus 1, base avancée du Pôle A, lieu protégé où se trouvent les dirigeants annexes du Cerveau-Directeur, ainsi que tout ce qui représente la haute technicité de ce Pôle, le superviseur Nat Ouaks gère la récupération spatio-temporelle de Rex trumbo, soldat de la Première Guerre Mondiale qui risque de trouver la mort dans les tranchées.


Space Opera

Mais celui-ci va croiser la route du cargo spatial d'un dirigeant commerçant sans scrupule qui compte bien faire du profit sur la découverte de cet homme sur lequel le Pôle A semble tant compter.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1983
Statut histoire Série abandonnée 1 tome paru
Couverture de la série Poussière d'étoiles © Glénat 1983

09/02/2022 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Poussière d'étoiles est une BD de science-fiction style Space Opera avec un peu de manipulations temporelles au passage. Au dessin, le jeune Mako qui avait une vingtaine d'années à l'époque. C'est son graphisme qui fait l'intérêt de cet album unique d'une série ensuite abandonnée. Ses planches sont en noir et blanc, avec un encrage épais et de grands aplats de noir plutôt classe, rappelant vaguement le style de Comes. Certains dessins sont très chouettes, notamment les décors. A l'inverse, pour ce qui est des personnages, on voit clairement les faiblesses techniques du dessinateur qui est incapable de faire autre chose que des vues de face et de profil. L'histoire, quant à elle, ressemble au scénario d'un grand adolescent. C'est bourré de clichés, de raccourcis et de passages convenus. On dirait parfois un enfant qui se raconte une histoire en jouant avec ses vaisseaux spatiaux et ses petits soldats, un ado qui aurait adoré Star Wars et autres films de SF et d'aventure à la mode à l'époque. L'intrigue est médiocre et commence à peine à se mettre en place à la fin de cet unique tome qui annonce une suite qui ne viendra jamais. A lire juste par curiosité pour le style du dessin.

09/02/2022 (modifier)