Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Monstres (Monsters)

Note: 5/5
(5/5 pour 2 avis)

L'histoire secrète de Bobby Bailey, un personnage qui en évoque un autre, Bruce Banner alias Hulk.


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Fantagraphics Books Gros albums

Windsor Smith fait remonter la personnalité complexe de ce monstre iconique à une enfance maltraitée, doublée d'expérimentations scientifiques menées au lendemain de la Seconde Guerre mondiale à partir d'essais scientifiques nazis. Autrement dit : comment la société américaine des années 1950 a engendré un monstre à partir d'autres monstres.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 27 Octobre 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Monstres

29/11/2021 | PAco
Modifier


Par Yannis
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Yannis

Voilà un véritable monstre. Un album énorme de plus de 350 pages aux dessins d'un noir et blanc profond. On ne sort pas indemne de cette lecture. Déjà du fait du poids de la bête qui peut vous permettre de vous faire les muscles. Mais surtout par l'histoire de ce pauvre Bobby qui s'il représente en partie le titre n'en est finalement que la partie visible. Car oui Bobby est monstrueux extérieurement avec son visage difforme et son corps disproportionné. Il a aussi une résistance et une force au-dessus de la normale qui là aussi font écho au titre. Mais finalement les vrais monstres apparaissent ensuite, que ce soit son père et ses traumatismes, le major qui veut récupérer cette expérience ratée pour la faire disparaître ou le docteur Friedrich et ses copains nazis. Bobby n'est que la partie émergée de l'iceberg et Windsor-Smith joue habilement avec son scénario nous dévoilant peu à peu tous les secrets des personnages. Le dessin n'est pas en reste avec ce noir et blanc intense et détaillé. Il demande certes à être parfois digéré et la violence du propos ressort d'autant plus par le graphisme. Un album incroyable qui m'a fait découvrir un artiste et qui me donne envie de découvrir ses autres œuvres.

05/01/2022 (modifier)
Par PAco
Note: 5/5
L'avatar du posteur PAco

Wow ! C'te baffe ! Je ne connaissais pas Barry Windsor-Smith, mais là j'avoue que je viens de prendre une bonne grosse claque comme on en prend pas souvent avec une BD ! Barry Windsor-Smith, connu pour son travail sur Conan le Barbare et Wolferine se lance en 1984 dans une histoire autour du personnage de Hulk. Sauf que l'histoire va tourner court avec Marvel, Windsor-Smith se fâche et claque la porte ! Son tort : chercher à donner une profondeur psychologique et une noirceur aux super-héros. Mais Windsor-Smith va continuer à travailler à son projet pendant 40 ans en bâtissant une immense odyssée politique et familiale dont ce pavé est la résultante. Et quand je dis pavé, c'est quasiment autant au sens propre qu'au figuré (380 pages et près de 2kg ) ! Et même si j'en ai eu mal au bras à tenir cet album, impossible de le lâcher tant on est pris par ce récit ! Le récit commence en 1949 par un drame. La mère de Bobby Bailey le découvre dans le cabanon de jardin, la tête à moitié fracassé par son père qui hurle en allemand. Quinze ans plus tard, nous retrouvons Bobby qui tente de se faire enrôler dans l'armée. Sauf que cela ne parait pas gagné... mais le sergent McFarland qui s'occupe du recrutement va orienter notre Bobby vers une affectation bien particulière : le projet Prométhée. C'est ainsi qu'il va devenir malgré lui le cobaye de l'armée américaine qui sous la férule du Colonel Friedrich, un ancien scientifique nazi, va commencer ses expériences génétiques sur Bobby pour tenter d'en faire un "surhomme". A défaut de super-soldat, c'est en monstre que Bobby va rapidement se transformer... McFarland qui culpabilise d'avoir envoyé ce jeune homme vers ce projet top secret va parvenir à le faire échapper. Libre, Bobby va tenter de retrouver les traces de son passé en retournant dans la petite maison où il a grandit avec l'armée à ses trousses. C'est là que petit à petit nous allons découvrir l'histoire de ses parents, tout d'abord par le biais du journal intime de sa mère. D'abord trop heureuse de voir son mari enfin rentrer de la guerre, elle va rapidement déchanter en ne le reconnaissant pas dans cet homme violent et alcoolique qu'il est devenu. En découvrant ce qu'il a vécu là-bas on comprend assez vite que le traumatisme est irréversible... Barry Windsor-Smith, en excellent scénariste s'appuie sur un coup de crayon magistral pour nous propulser dans cet univers tragique digne d'une des meilleures tragédie grecque. On est captivé d'emblée par cette histoire qui se construit et se révèle petit à petit. Chaque voile levé l'un après l'autre révélant l'horreur qui relie l'ensemble de ces protagonistes. Voilà un roman graphique d'une rare puissance, maîtrisé de bout en bout, qui nous scotche tant par la profondeur psychologique des personnages, la construction du récit, que le dessin à l'encrage tout en finesse que magnifie sa maîtrise du noir et blanc. Voilà sans doute pour moi un des meilleurs albums de l'année !

29/11/2021 (modifier)