Wolverine - Arme X (Before Wolverine there was Weapon X)

Note: 3.43/5
(3.43/5 pour 7 avis)

L'horrible transformation de Logan en "Arme X" s'apparente à une torture d'une rare intensité doublée d'une manipulation mentale d'une immense cruauté.


Froid. Neige. Glace Marvel Super-héros Univers des super-héros Marvel Wolverine X-Men

Logan est un homme passant son temps à se battre sans but et s'ennivrer d'un troquet sordide à l'autre. Un soir il est assailli par de mystérieux agresseurs, qui le capturent comme s'il était une bête, afin de mener sur lui une bien étrange expérience. Afin d'en faire une arme parfaite, des scientifiques affiliés à de mystérieux services secrets, vont couvrir ses os d'adamantium (le métal le plus dur de l'univers Marvel) et lui implémenter trois griffes rétractables sur ordre mental, du même métal, dans chaque avant bras. La souffrance de Logan va être sans limites, physiquement malmené au dela de l'imaginable, en proie à une manipulation mentale qui le rendra totalement fou, Logan parviendra néammoins à s'échapper pour aller errer dans le grand froid canadien.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 1992
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Wolverine - Arme X
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

05/12/2005 | steamboy13
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Tiens, une autre mini-série qui raconte la vie de Wolverine avant qu'il rejoigne les X-Men. Décidément, il en a fait des trucs dans sa vie ! Je ne suis pas trop fan du dessin, mais je me suis vite habitué à ce style. En revanche, je trouve le scénario moyen. J'aime bien les trois scientifiques et ils ont des bons dialogues, mais cela ne change pas le fait que le scénario est prévisible et que la narration est parfois chiante. J'ai eu l'impression que le récit avait été inutilement étiré tant la conclusion est prévisible et sans surprise.

12/04/2015 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5

Si vous recherchez l'action, passez votre chemin. "Wolverine - l'Arme X" se focalise sur l'expérience qui a transformé Logan en lui injectant de l'adamantium pour en faire une arme. Logan ne fut pas volontaire mais une victime enlevée pour cette expérience. Il en ressortira beaucoup plus fort au prix de souffrances physiques et morales hors normes. Cette violence impalpable m'a fait penser au film "Orange Mécanique" et ses traumatismes. Il faut admettre que le dessin souffre du poids des années, il manque parfois de lisibilité en raison de couleurs trop marquées. Pourtant je n'ai pas été gêné car l'immersion dans ce laboratoire fut rapide. Ce récit est en effet un bon complément à Wolverine - Je suis Wolverine, il est orienté sur ses origines et expliquent la raison de ses comportements bestiaux parfois complexes. L'autre récit développait sa part humaine et le rendait attachant. Wolverine est un personnage à découvrir, ses facettes sont nombreuses, ce récit livre des informations permettant d'en découvrir quelques unes.

28/12/2010 (modifier)

J’ai prêté cette bd à plusieurs personnes étant moyennement fans de l’univers Marvel. Ils ont eu des avis relativement similaires : pas mal mais l’histoire un peu légère et très prévisible, les dessins pas mal mais l’encrage fait mal aux yeux et Wolverine est vraiment une brute sanguinaire. Wolverine apparait dans les X-men en 1975 (il apparait un peu avant dans une aventure de Hulk mais ce héros est tellement pathétique que je n’en tiens pas compte). Il est taciturne, silencieux, belliqueux, violent et très peu sociable. Au sein du groupe, il va s’émanciper mais rester un personnage assez peu profond (ou plutôt très mystérieux et pas encore développé). Au fur et à mesure des années, des petits éléments de son passé (inconnu même par le prof X) vont progressivement être révélés. Des liens forts vont en découler surtout avec tornade. Cependant il est vrai que tout le monde se doute de l’expérience qui transfigurera Logan à jamais. Toutefois, en 91 quand sort l’arme X, Barry Windsor Smith ne veut pas raconter une histoire ; il veut nous faire rentrer dans la tête de l’homme. Le dessin est cru, sanglant, violent, bestial. Wolverine est selon moi un des personnages les plus intéressants de Marvel et à la fois le plus troublé. Son esprit n’est que haine, violence, souffrance, solitude qui s’extériorisent à travers une bête qu’il essayera de combattre dans différentes histoires parues (Possession, Jungle saga et Dossier serval). Je suis un fan, non pas de Marvel en général (bien que j’apprécie pas mal de super-héros), essentiellement des X-men. Les trames sont les mêmes que tous les autres super-héros (Marvel est très doué pour faire toujours les même scénarios). Toutefois la grosse différence est la considération des gens : ils sont haïs par tous mais continuent de les protéger. Je m’écarte un peu du sujet mais je pense que ces précisions sont justement essentielles pour une bonne interprétation de ce comic. Il est indispensable. On ressent la douleur des perfusions, la perdition de son âme, la suppression de son humanité pour une nature d’animal dressé. De plus, les petits dialogues entres les différents médecins renforcent cette horreur, cette torture que Logan est en train de subir. C’est la déchéance et l’horreur de l’homme à tous niveaux. (L’encrage fait vraiment mal aux yeux même si c’est en progrès par rapport à « Wolverine - Je suis Wolverine »)

01/12/2010 (modifier)

Je ne suis pas particulièrement passionné par l’univers Marvel. J’en connais les personnages principaux, mais ça s’arrête à peu près là. Wolverine, par exemple, m’a toujours paru n’être qu’une brute écervelée. Et cette lecture ne m’aura pas fait réviser mon jugement à cet égard. Le dessin m’a déplu de prime abord, mais je m’y suis rapidement habitué. Avec un peu de recul, je dois même avouer qu’il est plutôt inspiré. Les images du pauvre Logan raccordé à d’innombrables perfusions sont singulièrement marquantes. Par contre, les couleurs feraient quasiment mal aux yeux tant elles ont mal vieilli. Le lecteur n’apprend finalement rien d’autre sur les origines de Wolverine que ce qu’il aurait pu imaginer de lui-même. Le récit se révèle en effet beaucoup trop prévisible et peut se résumer en une phrase à peine (je ne mets même pas de SPOILER tant la suite me paraît évidente) : l’expérience pour transformer Logan en super arme tourne mal et ce dernier prend la fuite, non sans avoir pris soin de massacrer tous ceux qui ont eu le malheur de croiser sa route. Je n’attribue qu’un 2/5 à cette série, mais, sincèrement, je ne suis même pas déçu : je ne m’attendais pas à mieux...

21/05/2010 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 2.5/5 J'avais en tête que cette histoire était l'un des épisodes immanquables de la bibliothèque des X-Men, l'histoire à lire absolument. Après lecture, je pense que non. Le dessin de Windsor-Smith est bon quoique très typé années 80 à mes yeux. Son trait me fait étrangement penser à un mélange de Moebius et de Katsuhiro Otomo, avec cependant un encrage un peu fouillis et des ombrages qui masquent trop de détails. Quant aux couleurs, typiques d'une époque heureusement révolue, je les trouve très laides, mélange sans harmonie qui enlaidit des planches qui auraient très bien pu se contenter d'un noir et blanc si c'était pour les coloriser ainsi. La narration est assez confuse, surtout en début d'album où le récit alterne deux ou trois narrations simultanées mal liées par des bulles de dialogues qui apparaissent un peu partout et ne sont pas aisées à suivre. Heureusement les choses s'améliorent au fil des pages et de l'habitude qu'on prend de suivre le texte de en-haut-à-gauche vers en-bas-au-milieu puis en remontant vers en-haut-à-droite. Quant au scénario, c'est une classique revisite du mythe de Frankenstein, avec Wolverine dans le rôle de la créature artificielle. Le récit de sa "création", l'inoculation de l'adamantium dans son squelette, m'était déjà connu donc aucune découverte pour moi. Et seule la fin du récit, avec la rébellion consciente ou non de Logan, m'a suffisamment captivé car le début m'a plutôt ennuyé. Bref, je ne suis pas très convaincu par ce récit qui me semble avoir relativement mal vieilli, qui souffre d'une colorisation et d'une narration moyennes, et qui apporte assez peu au niveau du scénario à mes yeux même s'il reste lisible.

25/12/2006 (modifier)
Par Marc
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

J'ai découvert cette fantastique histoire narrant les origines de Wolverine il y a 5 ans. On est tout de suite plongé dans l'histoire, le scénario est très bien construit, le suspens se fait sentir à chaque page, on est tenu en haleine jusqu'au dénouement final : Apocalyptique, démentiel, surréaliste. Cette histoire ferait un très bon film. Je recommande cet ouvrage à tous ceux qui veulent découvrir les origines de Wolverine, et ceux que les "comics" passionnent.

09/12/2006 (modifier)

L'arme X est un évènement dans la carrière de Wolverine, même si l'on apprend pas grand chose sur son passé, cette histoire révèle comment ce mutant, à la limite de la bête sauvage se retrouve affublé d'un squelette indestructible et de griffes mortelles, faisant de lui un personnage meurtrier et quasiment invincible. C'est aussi un évènement car c'est le célèbre Barry Smith qui se colle à la réalisation de cette oeuvre. Smith est connu pour avoir réalisé quelques unes des meilleures aventures de Conan entre autres. Il faut savoir que Wolverine est apparu pour la première fois en 1974, dans The Hulk 180 et 181, on ne savait pas encore si il possédait son squelette d'adamantium, ni son pouvoir de guérison, il n'avait que ses griffes et son courage pour affronter le monstre qu'est Hulk. À l'époque c'est Roy Thomas qui demanda à Lein Wein de créer ce personnage petit et agressif, contrastant avec Hulk, ayant pour nom Wolverine. Par la suite Chris Claremont, en prenant le scénario de la nouvelle équipe des X-men, donnera à Wolverine toute sa dimension en révélant qu'il possédait un pouvoir de guérison et un squelette d'adamantium. Plus tard, Frank Miller et Claremont donneront sa vraie personnalité à Wolverine avec la mini-série Wolverine - Je suis Wolverine. Ensuite tout est allé très vite, le personnage est devenu célèbre, a eu la gloire, l'argent, les femmes... Il manquait néammoins, cette fameuse séquence ou Logan la sombre brute devient l'arme X, cette séquence dont il parle si souvent en disant qu'il ignore comment il a obtenu ses gadgets en adamantium. C'est Barry Smith qui en 1992 illustre ce moment important de la carrière du griffu. Et c'est magistral à tout point de vue, on y voit Logan nu, torturé, atrocement mutilé, essayant de resister au sort horrible qui lui est infligé. Ses tortionnaires le considérant comme un animal, ne se préoccuperont jamais de la souffrance de Logan. Logan est confronté à ses pires cauchemars, à une manipulation mentale qui s'apparente à une lobotomie et tout le long du récit, il sera à la limite de la folie la plus totale. L'histoire est simple et sans concessions, c'est brutal et dur. Au dessins, Barry Smith est un génie, il sait passer de la scène la plus viscéralement gore au délire fantastique le plus total, sans que cela ne soit génant. Certains passages, quand Wolverine rêve pour s'évader de son calvaire, sont une réussite totale du point de vue imaginaire, cela frise l'onirisme. Je ne briserai aucun mystère en disant qu'à la fin Logan parvient à s'échapper, totalement amnésique, nu dans le grand froid, errant comme une bête. L'Arme X est donc une étape importante dans l'histoire de ce personnage, à lire sans hésiter, même si il vaut mieux connaitre un petit peu le personnage avant d'aborder cette oeuvre.

05/12/2005 (modifier)