Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Search and destroy

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Une réécriture du célèbre Dororo de Tezuka dans un monde post-apocalyptique peuplé de robots, de Yakuzas et de têtes découpées !


Après l'apocalypse... Robots Seinen Tezuka

Après la guerre civile, Hachisuka déborde de robots appelés "creech", autrefois produits en masse pour servir comme soldats et assurer les travaux pénibles : certains vagabondent dans les rues d'autres hantent la société de l'ombre, engendrant des frictions avec les citoyens. Doro, orphelin chapardeur, est pris en flagrant délit un soir qu'il tente de cambrioler l'antre de créatures yazukas... quand soudain, une jeune fille, à première vue ni humaine ni créature, apparaît devant lui. Vêtue d'une peau de bête et les yeux injectés de colère, elle assaille sans hésiter Kick, le parrain du gang... Ses quatre membres mécaniques cachaient en réalité des armes surpuissantes !

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Février 2021
Statut histoire Série en cours (Prévue en 3 tomes) 2 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Search and destroy

26/02/2021 | PAco
Modifier


Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

Sans être un inconditionnel de Tezuka, j'ai appris à aimer son œuvre en rentrant petit à petit dedans par le biais de séries plus ciblées pour les adultes comme Barbara, Ayako ou encore L'Histoire des 3 Adolf. Pour autant je n'ai pas eu l'occasion de lire Dororo dont Atsushi Kaneko fait ici l'adaptation, mais après lecture de ce premier tome, j'ai très très envie de le lire pour comparer ! Car là, wow ! j'ai pris une belle claque comme il y avait bien longtemps avec un manga ! Fi de la version traditionnelle de Tezuka se déroulant dans un Japon médiéval, Atsushi Kaneko resitue l'intrigue dans un futur non daté, après une guerre civile dans la ville de Hachisuka. Les robots qui ont servi de chair à canon pullulent et hantent les bas fonds de la ville, devenus inutiles. Les problèmes avec la population locale se font de plus en plus nombreux et la tension monte. C'est dans ces bas fonds que Doro, jeune voleur de rue, se fait attraper en tentant de cambrioler un yakuza. Mauvaise pioche... C'est à ce moment que surgit une créature étonnante qui taille tout le monde en pièce... Atsushi Kaneko s'était déjà fait remarquer en France avec sa série Soil (un thriller fantastique), sélectionnée à 2 reprise au Festival d'Angoulême et primée en 2012 par le Grand Prix de l'imaginaire. Il a su imposé son style en travaillant seul (et non pas avec moult assistants comme le veut la "tradition" de production de manga au Japon) et en s'inspirant de la BD indépendante américaine et japonaise et des affiches de concert de la scène punk. Il en résulte un graphisme tranché aux lignes puissantes et au noir et blanc très contrasté. Pour la narration, on sent également l'influence du cinéma et des influences de Lynch et de Tarantino (je suis comblé !). Bref, avec un tel curriculum vitae, je m'étonne d'être passé à côté de cette curiosité avant la sortie de cet album ! En tout cas, il nous gâte ici avec un manga nerveux et sans concession qui m'a scotché dès le premier chapitre ! J'ai trouvé certaines planches magnifiques (ce qui est quand même rare pour moi en manga) et la narration maîtrisée a fait que j'ai avalé ce premier tome de bout en bout. Je n'attends maintenant qu'une chose : la suite !!! Avec cette adaptation de Tezuka, Atsushi Kaneko signe ici le meilleur manga que j'ai lu depuis bien longtemps ! *** Tome 2 *** Après un premier tome tonitruant, j'avais hâte de découvrir la suite des aventures de notre étrange héroïne. Atsushi Kaneko garde le rythme soutenu du premier tome, et Hyaku continue de rechercher les personnalités qui lui ont dérobé des parties de son corps. Chaque partie donne lieu à des scènes d'action épique face à des personnages assez hallucinants ! Atsushi Kaneko a le don pour trouver des personnages originaux et aux particularités singulières ! Au delà de ce côté jouissif des scènes d'action qu'il propose, son propos n'en reste pas moins critique sur les travers de nos sociétés et plus particulièrement des "puissants". S'ajoute à cela toute sa réflexion sur la déshumanisation et la quête d'humanité qu'incarne Hyaku, et vous obtenez un savant mélange détonnant. Côté graphisme, ce coup de patte si spécifique qui fait sa marque de fabrique reste toujours aussi efficace, d'autant que Atsushi Kaneko s'amuse par le biais des pouvoirs de ses personnages qui lui permettent de mettre en scène des décors et des situations grandioses où son noir et blanc très puissant sont véritablement bien exploités et mis en valeur. Cette adaptation de TEzuka est donc pour l'instant une très grande réussite à mes yeux et je me languis de lire la suite !

26/02/2021 (MAJ le 11/06/2021) (modifier)