Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Loup m'a dit

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Une ode à la nature, qui interpelle sur l'équilibre de la terre et plaide pour le respect du vivant.


A travers les âges Aire Libre En avant-première Environnement et écologie Les loups Nouveautés BD, comics et manga Servais

Dans les yeux d'Ambre, une enfant qui grandit de la Préhistoire au monde moderne, la vieille Louba creuse le temps pour raconter l'histoire du loup dans un album presque chamanique, qui relie le conte à la réalité documentaire, le réel à l'imaginaire.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Octobre 2020
Statut histoire Série en cours (prévue en 2 tomes) 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Le Loup m'a dit
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

17/10/2020 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Servais est ici dans son domaine de prédilection : une vision naturaliste du monde et une ode au retour aux choses simples de la vie, à la nature, voire même à une tendance chamanique. Cela commence durant la préhistoire, lors de la première rencontre entre les loups et les hommes. Et c'est au moment où l'homme domestique son premier loup que Servais situe le virage qui va mener l'humain vers une voie qui l'éloignera de plus en plus de la nature. On va alors sauter d'âge en âge dans un parcours qui va survoler des milliers d'années. On y suivra trois personnages récurrents, comme autant de versions des mêmes avatars à travers le temps, qui vont grandir en même temps que passent les siècles. Le concept m'a un peu rappelé celui de la série animée Il était une fois l'homme, avec ses gentils Pierre et Pierrette et le méchant Le Teigneux qu'on retrouve à toutes les époques. Ici nous avons Ambre et Louis, les deux amoureux à la vie simple et respectueuse, et Charles l'ambitieux adepte du progrès et de l'arrogance humaine. Graphiquement, c'est du pur Servais avec son trait réaliste et détaillé, avec comme à son habitude des couleurs de Guy Raives. J'ai d'ailleurs grandement apprécié le travail de ce dernier pour les scènes se déroulant durant la révolution industrielle car il fait ressortir une belle ambiance chromatique rappelant un peu les peintures impressionnistes d'époque. Le récit surprend car il ne se laisse pas cerner facilement. Si la première moitié du tome 1 met bien face à face l'homme et le loup, la seconde moitié se focalise sur les hommes seuls et sur leur évolution du moyen-âge à nos jours pour un récit vraiment proche du cours d'Histoire, au message volontiers écologiste. Même si le discours de l'auteur est tout à fait clair, on se demande tout de même un peu où il veut mener son histoire. Car plutôt qu'une intrigue avec un début et une fin, l'album s'apparente parfois davantage à un essai environmentaliste et naturaliste. C'est néanmoins un beau message, avec une belle mise en scène s'étalant à travers les âges, et qui titille la curiosité du lecteur qui se demande où l'auteur va le mener.

17/10/2020 (modifier)