RG

Note: 3.85/5
(3.85/5 pour 26 avis)

Angoulême 2008 : album essentiel. Dragon appartient aux RG depuis 5 ans. Son quotidien c'est la planque, les heures de surveillance ingrates, le terrain et l'investigation en tous genres. Sa méthode l'audace, la pugnacité. Ses récompenses, les coups d'adrénaline et les contrariétés du système politico judiciaire français.


Angoulême : récapitulatif des séries primées Auteurs suisses Frederik Peeters Les prix lecteurs BDTheque 2007

Dragon appartient aux RG depuis 5 ans. Son quotidien c'est la planque, les heures de surveillance ingrates, le terrain et l'investigation en tous genres. Sa méthode l'audace, la pugnacité. Ses récompenses, les coups d'adrénaline et les contrariétés du système politico judiciaire français. En bon flic déterminé, il se voit confier un «boulot discret». Diriger une cellule spéciale, non officielle, qui aura la charge de surveiller un groupe de trafiquants suspectés de financer une organisation terroriste. Texte : Gallimard

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 16 Mai 2007
Statut histoire Une histoire par tome 2 tomes parus
Couverture de la série RG
Les notes (26)
Cliquez pour lire les avis

23/05/2007 | ArzaK
Modifier


Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Et je dirais même plus, excellente cette série. Sans en faire des tonnes, sans esbroufe, elle arrive à nous mettre au niveau de ces flics finalement ordinaires et à mille lieues des fantasmes que l'on prête au sigle RG. Ici point de cowboys, de belles voitures, si dans le premier opus le commissaire est amené à fréquenter les grands hôtels de la capitale ce n'est pas pour nous en mettre plein la vue. Ce qui est mis en avant ce sont les longues planques dans des pièces miteuses et surchauffées ou dans un véhicule banalisé. Voilà une très bonne série sur le quotidien de ces flics qui se lit très bien , c'est plaisant, divertissant. A recommander!

04/07/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Une série policière intéressante vu que c'est écrit par un RG et qu'on voit son quotidien durant deux missions. En plus, j'aime bien le dessin de Peeters. Ces deux tomes sont pas mal. Les enquête sont pas mal et j'ai bien aimé découvrir le travail des RG. Seulement, je n'ai pas réussi à trouver les personnages attachants et certains passages sont un peu lents ce qui tempère mon enthousiasme pour cette série. Une bonne série en ce qui me concerne, mais pas assez bonne pour que je la trouve exceptionnelle.

30/11/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

RG est sans conteste la meilleure série du genre que j’ai pu lire. Un ancien flic comme scénariste livrant son quotidien, le tout mis en image par un crayonneux. J’avais l’année dernière trouvé très décevante 22, conçue un peu sur le même modèle, mais là, c’est clairement un ou deux crans au dessus ! Le crayonneux en question est Frederik Peeters, dont j’adore les albums qu’il scénarise (en solo ou avec Ibn Al Rabin). Son dessin s’adapte parfaitement aux intrigues et à l’ambiance de la série. Les intrigues des deux albums (deux enquêtes différentes, même si l’on suit dans la continuité les personnages principaux) se laissent lire agréablement. On est dans le quotidien de flics des R.G., dont la personnalité est privilégiée à l’action pure (un peu comme dans la série de Canal « Braquo » ou L.627 de Tavernier je trouve pour ce qui est du ton. Un diptyque à découvrir. A noter qu’un troisième tome est annoncé en fin du second volume, mais il ne verra sans doute jamais le jour. Note réelle 3,5/5.

20/11/2014 (modifier)
Par fab11
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas pris autant de plaisir en lisant des histoires policières. Car effectivement ces deux albums sont bien des histoires de simples flics et non pas celles de surhommes tels John McClane ( Bruce Willis dans les nombreux Die Hard) ou encore Martin Riggs et Roger Murtaugh (Mel Gibson et Danny Glover dans la série L'Arme Fatale). L'auteur nous fait intégrer une équipe des RG parisiens menant des affaires courantes pour ce service bien sûr. Tout ce que l'on peut dire c'est que cela sent le vécu. Effectivement Pierre Dragon est un vrai flic qui s'est inspiré de son expérience pour nous concocter ces deux histoires , indépendantes l'une de l'autres, mais au combien prenantes , haletantes et j'en passe. Ce sympathique auteur , qui est natif de l'Aude ( département dans lequel je vis actuellement, c'est peut-être pour cela que j'adore ce charmant monsieur, mais non je ne suis pas chauvin à point là quand même), nous entraîne donc dans le milieu policier comme le ferait un sociologue , tout en réussissant à nous faire accrocher aux enquêtes de cette équipe de flics des Renseignements Généraux qui n'ont pourtant rien d'exceptionnelles. Mais ce genre d'enquêtes sont courantes pour ce service et c'est sans doute pour cela que j'ai adoré ces récits. On a l'impression de lire les faits divers mais l'auteur rajoute dans ces histoires le quotidien et la vie personnelle de ces flics communs mais pourtant très attachants. Le dessin de Frederik Peeters n'est pas celui que j'affectionne le plus ,mais il s'adapte parfaitement à ces histoires. Je ne peux qu'applaudir le travail de ce dessinateur car grâce à son style particulier il réussit à nous plonger dans ces récits sans que l'on ait envie d'arrêter avant la fin de chaque tome. Si vous voulez lire de vraies histoires de flics lisez ces deux superbes albums(ou la très belle intégrale), vous ne le regretterez pas , faites moi confiance.

04/01/2014 (modifier)
Par McClure
Note: 4/5

Très belle série policière que celle ci. Cette petite intégrale reprend les deux tomes, denses et volumineux. Le petit format ne nuit guère cette fois au graphisme. Le dessin, avec un style "imprécis" est d'excellente facture finalement puisqu'il permet de donner des trognes suffisamment savoureuses aux différents protagonistes. Les 2 histoires sont excellentes, des enquêtes longues, lentes, plus faites de soum que d'action. Elles sont aussi intéressantes que crédibles et utilisent tous les codes. On est dans la veine des polars noirs français des années 70, ou plus récemment des production d'Olivier Marchal. C'est plutôt crasse, on traite de crimes moins "rutilants" mais tout aussi dramatiques (esclavagisme moderne). Les personnages sont attachants, intéressants. On a aussi droit à la petite guerre des services, au jeu politique de tel ou tel pour se placer....bref du tout bon. Espérons voir encore quelques enquêtes.

02/01/2013 (modifier)
Par Seb94
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Après lecture de l’intégrale. Cette série policière réaliste m’a happé très rapidement, tout cela sonne juste et le quotidien de ces hommes de l’ombre semble parfaitement restitué. Il faut dire que l’auteur est lui-même de la partie, il faut d’ailleurs lui tirer un grand coup de chapeau car sa narration est aussi fluide qu’une filature bien menée. Il ne faut pas s’attendre à retrouver le cliché du flic de cinéma américain, avec son lot de fusillades, explosions, cascades improbables et actes d’héroïsmes insensés, ici le quotidien se résume souvent à des planques interminables, la patience est le maître mot. Le point fort du récit réside principalement dans les personnages, vraiment attachants et humains, à la fois forts et pourtant remplis de failles et de doutes sur eux-mêmes, doutant parfois de la portée de leurs actes. On voit également à quel point leur métier peut impacter leurs vies privées et leurs relations familiales. Le dessin de Peeters au trait si particulier me plaît toujours autant et retranscrit parfaitement les différentes émotions. La série compte actuellement deux tomes, soit deux enquêtes indépendantes. Je ne sais pas si elle est définitivement terminée ou non, mais je serais ravi de partager de nouvelles planques et filatures avec ces flics là.

16/08/2012 (modifier)
Par Tomeke
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Et un coup de cœur! J'étais pourtant relativement méfiant quand on essaie de me vendre une histoire policière au plus proche du réel. Et après lecture, je dois dire que j'ai été scotché aux deux récits. Les deux enquêtes judiciaires - l'une dans le domaine de la contrefaçon et l'autre dans la traite des êtres humains - sont vraiment bien rythmées et l'auteur, lui-même dans le métier, n'en fait pas de trop, ou presque. Les démarches vis-à-vis de l'ambassade des States me laissent particulièrement perplexe, quoique je ne sais pas comment font les RG français mais cela m'a semblé (très) gros... Soit, passons ce détail, le reste est vraiment agréable à suivre, avec de bons textes, un bon graphisme et un bon dynamisme fait de recherche et de rebondissements. Je conseille donc vivement ces albums et espère vraiment pouvoir encore lire des histoires de ce flic et de ses enquêtes qui ne me sont pas tout à fait étrangères...

27/07/2012 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Une série que je guettais depuis longtemps, me jurant de l’acheter si l’occasion se présentait. Pensez : un récit policier réaliste qui nous entraine dans le quotidien des R.G. (comprenez Renseignements Généraux et non Tintin et Milou), c’est le genre de truc qui me plait, d’habitude. Cependant, je me méfiais quand même un peu de l’objet car le scénariste, Pierre Dragon, s’il sait de quoi il cause, n’est pas un pro de la bd. Le risque de me retrouver devant une histoire intéressante mais mal racontée était donc réel ! Et pourtant… Et pourtant, j’ai été scié par la qualité, justement, de cette narration ! En peu de mots bien choisis, en courtes séquences bien représentatives, en quelques traits d’humour viril (primaire, diront certains), l’auteur nous fait rentrer dans son quotidien. Et, dans mon cas, impossible d’en sortir avant la dernière page. Le propos est très bien soutenu par un dessin vif et pourtant travaillé, brut et pourtant élégant, simple et pourtant expressif. Le genre de dessin dont vous ne pouvez isoler une case en vous disant « que c’est beau » mais qui illustre à merveille le propos. Les histoires en elles-mêmes n’ont rien d’explosif. Il s’agit bel et bien du quotidien d’une équipe des Renseignements Généraux, un quotidien principalement occupé par d’interminables planques, par de discrètes filatures, par des coups de bluff qui font monter l’adrénaline chez leurs auteurs sans que rien ne transpire. Et c’est là que la narration devient essentielle, car la tension devient palpable, les frustrations aussi… et l’on comprend parfaitement ces moments de relâchement faits de blagues à deux balles, courts moments rapidement interrompus par la réalité du quotidien. Enfin, il y a ces personnages, souvent attachants par leur humanité, réalistes voire résignés quant à leur importance et l’efficacité de leurs actions. Excellent, pour les amateurs du genre. Vraiment, vraiment, très très bien. Je regrette même qu’il n’existe que deux tomes tant j’aurais aimé continuer à suivre ces personnages !

12/12/2011 (modifier)

« R.G. » sent évidemment le vécu de flic. Pas de fusillades en tous sens, pas de folles poursuites en voitures, mais plutôt de pénibles et interminables heures de planque, de filature et de paperasse. On suit le héros au bureau et sur le terrain, mais on entrevoit aussi quelquefois les enjeux politiques qui se dessinent en amont et on distingue plus clairement encore les répercussions du métier sur la vie privée de ce type d’enquêteur. Le personnage principal est brut et relativement attachant. J’ai également beaucoup apprécié le travail de Frederik Peeters, dont je n’avais jusqu’à présent parcouru que des œuvres en noir et blanc. Et je trouve que les couleurs mettent encore mieux son talent en valeur. Bref, une histoire de flic particulièrement réaliste, mais pas vraiment inoubliable.

26/11/2011 (modifier)
Par Yann75000
Note: 4/5

Vous voulez savoir ce qu'est un flic ? Pas un super flic, pas un flic "contredance" non plus, un simple flic des renseignements généraux ? C'est un type qui bouffe mal, qui s'engueule avec sa hiérarchie, qui ne dort pas ou si peu, qui sent mauvais à cause des heures de planque, qui est amer sans être cynique, qui est flic sans être con. Un type qui se colle sur une enquête comme une moule à son rocher. Et on comprend vite que c'est l'opiniâtreté du bonhomme plus que l'amour de son boulot qui fait qu'il le fait bien son job ! RG, ça se lit comme de l'Eugène Sue ("les mystères de Paris") mâtiné d'une touche de Toulouse Lautrec. Sous l'apparence d'une histoire à suspens, c'est bien d'un type dont on parle, de ses impressions, de ses interrogations, dans des milieux où le bon quidam n'aimerait pas traîner ses guêtres. La force de Pierre Dragon est de nous embarquer tranquillement là où ça schingle sévère. Des endroits où seuls les keufs osent se salir les paluches. Très loin d'un récit manichéen, il nous fait ressentir tout le paradoxe de ce métier pas très bien aimé de ses concitoyens. Tout le questionnement qui titille notre personnage principal, qui n'a pas que des bons côtés, mais qui se révèle parfois aussi fleur bleue que n'importe quel homme espérant un peu d'amour dans un monde d'ordures. Le dessin est à la mesure de la surprenante promenade. Simple mais précis, tranché mais sensible, sachant jouer des saturations de couleurs, des changements de tonalité dans les cases pour exprimer une émotion. Du très bel ouvrage car intelligent et prenant. Je finirais par souligner la formidable touche d'humour qui apparait dans le récit au moment adéquat, ne faisant pas de RG l'histoire glauque d'un documentaire fastidieux sur un métier dont bien peu se passionnent. Et c'est là toute la force de cette bande dessinée dont la lecture riche en rebondissements et en surprises ne vous lâche pas jusqu'à la dernière page. J'attends avec impatience le troisième opus de ce duo à surveiller de très près. Une bande dessinée que je conseille fortement de ne pas rater !

03/01/2011 (modifier)