Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

22

Note: 2.83/5
(2.83/5 pour 6 avis)

Le difficile quotidien des policiers, co-scénarisé par un véritable flic.


David Chauvel Paris

22, v'là les... !! Paris, de nos jours, le difficile quotidien des policiers de la Brigade de Répression du Banditisme de Paris et des bleus de Police Secours. Planques, filatures, écoutes et enquêtes au long cours pour les uns. Stress, flag et imprévus pour les autres. Les quotidiens de ces hommes et ces femmes s'entrechoquent dans une série qui prend la pulsation de la rue et du crime en temps réel.

Scénaristes
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 08 Janvier 2014
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série 22
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

13/01/2014 | pol
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Le quotidien de plusieurs flics de la Brigade de Répression du Banditisme d'une part, et de Police Secours d'autre part. Ce mélange de style, entre inspecteurs chargés d'enquêter sur des cambrioleurs de haut vol et de faire du renseignement téléphonique d'un côté, et policiers en uniformes chargés de répondre aux appels du 17 et de s'occuper par exemple de disputes de couple d'un autre côté, est un peu étrange car on est sur deux domaines policiers bien différents. Mais c'est justement l'idée des auteurs de montrer que la police n'a pas qu'une unique facette. Il n'empêche que le récit peine un petit peu à trouver sa place, entre l'enquête policière, le témoignage et la chronique sociale. Le dessin de Thierry Chavant est agréable et marche bien pour mettre en scène ce cadre réaliste et ses différents protagonistes. La première moitié du premier tome est un peu embrouillée car on passe d'une situation à une autre de manière parfois abrupte. Il y a notamment une scène de course-poursuite qui est entrecoupée de manière agaçante par d'autres scènes n'ayant rien à voir. Et on s'y perd un peu au départ entre enquêteurs de la BRB et "bleus" de Police Secours. On finit cependant par s'y retrouver au bout de quelques pages. J'ai apprécié la sobriété du ton et le réalisme du récit. C'est intéressant de se faire ainsi une idée de comment les choses peuvent se passer dans la police et d'anecdotes parfois amusantes parfois effrayantes. Cependant, ce n'est pas une BD très marquante, les personnages sont un peu survolés et on na pas le temps de s'y attacher, et du coup sa lecture s'oublie un peu vite.

22/09/2016 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un thriller de Chauvel et celle-ci n'est pas sa meilleure. J'aime bien le coté 'vie de tous les jours' du scénario et on voit que cela a été co-scénarisée par un vrai flic. Le problème est que l'intrigue du braquage ne m'a pas du tout intéressé et même ennuyé. J'ai préféré le drame conjugale du deuxième tome. C'est dommage parce que les personnages sont plutôt attachants. Je pense que j'aurais préféré un vrai documentaire. Ça serait sympa un auteur de bande dessinée qui suit des flics et racontent ce qu'ils font. Je n'ai pas trop apprécier le dessin qui me semble manquer d'âme. Au moins, c'est lisible.

23/05/2015 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Vraiment pas mal du tout cette série en deux volumes qui nous montre le quotidien de la police par le biais de deux enquêtes. L'une sur un vol de bijoux spectaculaire et l'autre effectuée par la police nationale sur un drame de la vie conjugale. Au scénario, un vrai flic est associé, ce qui donne une touche non seulement de véracité à l'ensemble mais aussi quelque chose qui est à des kilomètres de ce que nous sommes habitués à voir. Pas d’esbroufe donc, pas de gros flingues, juste le quotidien pas plus palpitant que cela de deux équipes de flics qui font leur boulot du mieux qu'ils peuvent. Comme je le disais l'ensemble est vraiment sympa, cela ne tourne pas au documentaire pur et dur sur la vie d'une brigade, mais en même temps cela échappe au polar traditionnel. Sur les deux tomes le récit alterne entre les enquêtes, longues, fastidieuses, pleines d'attentes, à ce titre les scènes se déroulant dans la voiture ou le "sous marin" sont bien trouvées. Comme justement nous ne sommes pas avec Starsky et Hutch, l'histoire se développe sans effet de manche, pas forcément d'une originalité folle, encore que comme l'a dit Blue Boy les séquences autour de la violence conjugale sont finalement assez prenantes et ont le mérite de mettre ce fléau en avant. Au final voilà un diptyque plus qu'honorable dont je conseille la lecture.

12/04/2015 (modifier)
Par Blue Boy
Note: 3/5
L'avatar du posteur Blue Boy

Tome 1 En vérité, il me paraît délicat de juger de ce diptyque à mi-chemin entre la fiction et le documentaire, à partir du seul premier tome. En effet, si le rythme narratif est vif, soutenu par une mise en page dynamique, il permet de compenser une certaine confusion vraisemblablement liée à l’aspect documentaire… Le récit s’ouvre ainsi avec un type un peu perdu, les mains maculées de sang, se présentant au commissariat accompagné de sa petite fille. Il prétend qu’on a violé sa femme, puis avoue l’avoir tuée parce qu’il ne supportait pas qu’elle ait été touchée par un autre…. Ça vous pose une ambiance un truc comme ça, non ? On passe ensuite à la scène suivante pour ne plus revoir l’assassin. Ce sont alors deux autres histoires qui vont évoluer parallèlement au fil des pages, sans aucune interférence, l’une sur une jeune femme qui prétend s’être fait agresser dans le métro et l’autre sur le braquage à l’explosif d’une bijouterie place Vendôme. En dehors de l’efficace mise en page évoquée plus haut, l’ouvrage recèle des qualités graphiques indéniables, dans un style réaliste qui m’a un peu rappelé ce que fait Etienne Davodeau, par ailleurs familier des BD documentaires. Néanmoins, si les personnages paraissent vrais, aucun ne se distingue vraiment, hormis celui de la femme flic Inès, au caractère bien trempé (et il en faut dans ce milieu de mâles qu’est la police). Le traitement de la couleur est correct, avec quelques jolies planches d’un Paris nocturne sous la pluie. Arrivé à la fin de ce tome, je n’ai pas vraiment réussi à savoir où les auteurs voulaient en venir malgré une lecture assez fluide. Le sous-titre (« Une enquête explosive ») laisse entendre qu’on se dirige plus vers le polar scénarisé que vers le documentaire un peu désordonné. Il me faudra donc attendre la fin de ce diptyque pour voir si et comment les branches narratives en apparence dissociées vont se rejoindre et me faire véritablement une idée. ------------------------------ Tome 2 La lecture de la deuxième partie ne fait que confirmer le sentiment mitigé que j’avais ressenti à l’issue du premier volet, avec cette impression qu’il manque tout de même une charpente narrative consistante, quand bien même les auteurs ont voulu faire dans le registre du documentaire. Certes, il y a bien un fil rouge, mais d’une scénarisation un peu mince : l’enquête sur les deux braqueurs de bijouteries, enquête « explosive » non seulement due à l’utilisation de dynamite, mais aussi parce que l’un d’entre eux est le fils d’un homme d’affaires très connu. Parallèlement à cette affaire passablement clichetonnante, les flics seront également confrontés à un drame de la violence conjugale. Ce passage reste pour moi le plus digne d’intérêt, car c’est une problématique sociale assez peu mise en avant, comme si elle était toujours un peu taboue. Les abimes émotionnels déchirant ce couple en proie à une jalousie destructrice sont bien montrés, le dessin étant assez pertinent dans sa façon réaliste de reproduire les attitudes des personnages. Reste que tout cela manque d’approfondissement, le sujet n’étant que survolé. Et c’est bien cela qui fait défaut à ce diptyque d’une manière générale, y compris en ce qui concerne les personnages, globalement assez superficiels.

27/03/2014 (MAJ le 09/07/2014) (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

David Chauvel a signé par le passé quelques très bons polars, alors quand il s’associe avec un vrai flic pour écrire cette nouvelle série, l’idée est séduisante et prometteuse. Et dès les premières pages on sent bien le vécu et fond de vérité qui bercent les affaires contées ici. On suit en fait 2 histoires en parallèle. Une concerne une brigade de police nationale qui interpelle un mec dans le métro et l’autre concerne la brigade de répression du banditisme qui traque une équipe de braqueurs de bijouterie. Les deux histoires sont traitées avec le même souci de les faire passer pour le vrai quotidien des flics. Les moindres détails sont assez bien rendus et on y croit volontiers. L’alternance entre les deux histoires est assez efficace, le rythme est très bon et on a une BD avec pas mal d’action. Au final on a un bon polar et il ne manque finalement pas grand-chose pour en faire une BD franchement bien. Peut-être une affaire un peu plus captivante, avec un peu plus de suspense. Ou alors juste un peu de fiction pour donner un coté un peu plus spectaculaire ? En tout cas, une BD recommandée pour les amateurs du genre. Tome 2 Suite des aventures de nos 2 groupes de policiers. La grosse enquête sur les braqueurs de banque progresse, je la trouve toujours aussi intéressante. C'est très crédible, et on ne sent pas du tout un coté documentaire. C'est un bon point et cela se lit comme un bon polar. La suite des aventures des policiers nationaux est elle aussi bien fichue. On y voit d'autres aspects des missions sur lesquelles ils sont amenés à travailler. C'est moins spectaculaire que l'autre partie du récit, mais c'est également intéressant à suivre. Au final on a un diptyque bien mené !

13/01/2014 (MAJ le 12/06/2014) (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Bon, voilà une bande dessinée à laquelle un vrai flic a participé, pour le scénario (c'est l'argument mis en avant pour le marketing), et qui nous narre par le menu le quotidien de policiers. On suit en fait plusieurs affaires en parallèle (un groupe travaille sur une série de braquages à l'explosif, un autre plus "flics de terrain" sur un dealer...). J'avoue ne pas avoir été emballé par cet opus (une suite est annoncée qui clôturera ce qui semble être un diptyque). En effet, j'y ai retrouvé ce que je n'aime pas dans bon nombre de séries TV policières (et pas seulement françaises): une intrigue peu passionnante et une présentation univoque des policiers, dont la personnalité n'est pas creusée. Ca se laisse lire, mais sans plus et sans m'avoir donné envie de connaître le ou les dénouement(s) d'une intrigue qui ne m'a pas accroché plus que ça. Je suis d'ailleurs aussi mitigé à propos du dessin, qui, sans être mauvais, n'est pas de ceux qui me plaisent.

21/01/2014 (modifier)