Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Effet miroir

Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)

Connaître la faiblesse de son ennemi alors qu'il en ignore lui même la nature. Avec ce prétexte scénaristique, Makyo projette ses personnages l'un contre l'autre dans un duel inégal dont l'issue est pourtant imprévisible.


Nouveautés BD, comics et manga

Louis Ferrant dirige l'usine familiale. Aujourd'hui, ce sont ses problèmes de couple qui l'obsèdent. Autant que ce rêve angoissant et récurrent... Le soir venu, il va faire son footing quotidien. Il ne sait pas encore que son cauchemar va le surprendre en pleine réalité. L'épreuve s'annonce pour lui aussi terrible qu'injuste. Et pourtant, elle pourrait s'avérer riche d'enseignements...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 26 Août 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Effet miroir
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

30/09/2020 | PAco
Modifier


Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Arrivé au terme de ma lecture tel le commissaire Bourel, mais ça ne va pas parler à grand monde, je me suis dit bon sang mais c'est bien sûr. Cet album est foutrement bien gaulé, de par son thème et sans construction il fait évidemment penser au Duel de Steven Spielberg, même si effectivement le décor est ici le lieu clos d'une forêt. Le récit est assez simple et linéaire avec des dialogues rares, le tout dans un rythme intense où la tension monte crescendo. Le dessin à l'aquarelle à dominante de rouge et de bleu froid aide le lecteur à s'immerger dans l'histoire. Une lecture rapide mais haletante, au rythme de la course du fuyard pour une révélation finale pas si bête. Ça décoiffe sans effet sanguinolent pour un polar nerveux dont je recommande la lecture.

05/10/2020 (modifier)
Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

Voilà une BD qui malgré ses 88 pages se dévore d'une traite ! Si cela tient en partie au fait que l'action se passe de texte et de dialogues dans une grande partie de l'album, c'est surtout la tension qui n'arrête pas de monter au fil des pages qui tient le lecteur en haleine. Louis, notre personnage principal a l'habitude d'aller courir après le boulot pour se sortir la tête de toutes ses histoires de boulot ou conjugale. S'il excelle à la tête de l'entreprise familiale qui se transmet de père en fils, ça part plutôt en sucette côté cœur. C'est lors d'une de ces sorties en forêt pour aller courir que tout va déraper. Louis va se retrouver pris à parti par un motard et l'altercation va petit à petit glisser vers une sorte de chasse à l'homme, sans que Louis n'en comprenne les raisons... C'est très bien construit, Makyo a su trouver avec cet album une histoire somme toute simple mais percutante. On est captivé par cette folle poursuite qui trouvera un dénouement original, et qui, malgré le fait qu'on puisse deviner certains éléments clés du retournement final, trouve une fin inattendue. Et si cela fonctionne aussi bien, c'est également grâce au dessin de Laval NG. Les deux compères se connaissent bien puisqu'ils avaient réalisé ensemble la série devenue culte Balade au bout du monde, mais le graphisme n'a rien à voir. il faut dire que presque 40 ans ont passés depuis la sortie du premier tome de cette fameuse série ! Là le trait est dynamique, nerveux et la colorisation sublime ! Cette folle poursuite en forêt donne lieu à des planches tout bonnement magnifiques avec ces tons automnaux qui renforcent encore davantage la tension déjà prégnante. En tout cas, voilà le retour d'un duo redoutable qui prouve avec ce oneshot qu'ils n'ont rien perdu de leur talent, tout en opérant dans un registre complètement différent.

30/09/2020 (modifier)