Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

L'espion de César

Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)

Dans la Rome des derniers jours de la République, un guerrier gaulois, habité par une terrible vengeance, lie son destin au pontifex maximus Julius César en devenant son espion pour le meilleur et pour le pire.


Au temps de Rome et de l'Empire Romain Nouveautés BD, comics et manga

Lorsque le pirate mercenaire gaulois Coax rencontre, au terme d'un pillage, un jeune romain en fuite, il n'est pas encore gladiateur mais il finira dans l'arène une fois la rançon du romain versée et sa revanche prise sur Coax. Ce jeune romain répond au nom de Caius Julius César et les deux hommes sont amenés à se recroiser car leur destin est intimement lié.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 09 Septembre 2020
Statut histoire Série en cours 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série L'espion de César
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

25/09/2020 | PAco
Modifier


Par sloane
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur sloane

Un rapide feuilletage chez l'ami PAco qui venait d'acheter la BD m'a rapidement convaincu qu'il fallait que j'en fasse l'acquisition au plus vite. Déjà une couverture qui en jette, l'on dirait presque que c'est un Conan qui descend cet escalier et l'on se dit qu'il ne faut pas se trouver sur la route de ce gaillard. Sous des faux airs d'un Astérix testostéronné un nouveau héros se dessine sous nos yeux. Nous suivons donc les pérégrinations de Coax, guerrier gaulois qui vit de brigandages et pour ce qui nous intéresse d'enlèvements. Sa route croise celle du futur César et après quelques péripéties, il se retrouve au service de celui-ci, qui va l'aider à assouvir sa vengeance pour retrouver les assassins de son fils. Comme le dit Coax à César, je ne comprends que la vengeance. Cela donne à ce premier tome toute sa force, le fil conducteur du récit. D'aucuns pourraient y voir un récit un peu bourrin, les sourires se font assez rares sur son visage buriné, ce qui m'amène au dessin de Fafner. Disons le d'emblée, il est parfaitement maitrisé, un trait acéré parfois un peu gras mais très précis, qui pourrait être un peu plus appliqué sur les gros plans. Une colorisation qui privilégie beaucoup le sépia pour un rendu que personnellement je trouve bienvenu. Un premier tome de fureur, ça tranche et gicle dans des combats très dynamiques, un régal pour moi -Memento Mori- N'oublie pas que tu es mortel. Un coup de cœur pour moi, vivement la suite.

26/09/2020 (modifier)
Par PAco
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur PAco

Voilà bien longtemps qu'une BD historique ne m'avait pas fait si bonne impression ! Le dessin de Fafner n'y est pas pour rien et c'est un réel plaisir de découvrir le talent de cet auteur qui rend merveilleusement grâce au scénario que lui a concocté Jean-Pierre Pécau. Les découpages et les cadrages sont biens pensés, sont trait est aussi affirmé que son personnage principal et la mise en couleur un peu froide est de toute beauté tout en sachant composer avec des contrastes bien pensés. Ça part plutôt très très bien de ce côté là, on pourra juste noter que tous ses personnages principaux ont quand même de sacrés corps d'athlètes pour les hommes et de déesses pour les femmes. Lorsque Coax, notre personnage principal, mercenaire et pirate de profession, très investi dans son travail, enlève un noble romain pour demander une forte rançon, il est loin de se douter qu'ils se retrouveront rapidement, comme il lui en a pourtant fait la promesse à sa libération. Ce jeune romain ambitieux n'est autre que César, et César tient toujours ses promesses... César joue finement pour éviter la mort de Coax aux arènes et ainsi pouvoir racheter ce nouvel esclave prometteur ; les rôles ont changé ! Et c'est en s'achetant la vengeance de Coax que César s'entoure d'un atout de poids pour mener à bien ses stratégies de conquêtes... Duels et batailles rangées vont alors s'enchaîner pour satisfaire d'un côté une soif de vengeance et de l'autre celle de conquête en nous proposant des planches assez folles de toute beauté ! C'est beau, ça gicle, l'histoire est prenante : voilà donc un très bon début de série qui je l'espère saura garder cet équilibre trouvé entre histoire et aventure, servies par un dessin des plus efficaces. Je recommande chaudement !

25/09/2020 (modifier)