Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Goupil ou face

Note: 4/5
(4/5 pour 4 avis)

Certains ont un chien, un chat ou un poisson rouge. Lou a une cyclothymie : un trouble de l’humeur de la famille des maladies bipolaires. Que faire quand on découvre un petit renard sauvage dans son cerveau ? Peut-on l’apprivoiser, le dompter ? Et comment être heureux quand on doit cohabiter avec une créature si imprévisible ? Un ouvrage de vulgarisation scientifique qui se nourrit de l’expérience personnelle de l’auteur pour dresser le portrait plein d’humour et de sensibilité d’un trouble psychiatrique encore largement méconnu.


Autobiographie Douleurs intimes La BD au féminin Maladies et épidémies Troubles psychiques

Lou est une jeune fille bien sous tout rapport. Jeune, jolie, elle conçoit des jeux vidéos, a un amoureux, des amis, une famille aimante … Bref, tout pour ne pas sombrer dans la déprime la plus noire. Sauf que voilà, de temps en temps, entre des périodes d’intense activité, sans raison, elle tombe dans le pot au noir, et un animal insatiable la dévore… un petit renard ! Soit son tempérament cyclothymique, sous la forme d’un petit renard capricieux. Car Lou est cyclothymique et, avec elle, le lecteur va découvrir le monde haut en contraste des maladies bipolaires

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 12 Octobre 2016
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Goupil ou face © Delcourt 2016

31/07/2020 | gruizzli
Modifier


L'avatar du posteur gaspardfait

Superbe BD qui mérite d'être lue, qu'on soit concerné ou non par le sujet de la bipolarité et de la cyclothymie. D'abord parce qu'elle change la vision réductrice qu'on a sur les troubles bipolaires. En véritable support de vulgarisation scientifique, elle détaille les différentes formes de troubles bipolaires, les effets biologiques associés, les conséquences sur le moral et le comportement. On y découvre que le spectre de la bipolarité est beaucoup plus large qu'on le croit, et SURTOUT qu'on ne peut pas réduire quelqu'un au fait d'être "bipolaire" ou ici "cyclothymique", comme un critère excluant. Ensuite, parce que le dessin est superbe, avec beaucoup de mouvement; que le jeu de couleur (noir-orange) est manié avec intelligence pour servir le propos; que très souvent dans la BD, le récit s'arrête le temps d'une case, dans laquelle on trouve un graphique, des curseurs, une balance, des poissons... des images symboliques qui appuient l'explication. Celles-ci sont très bien trouvées, très fines et touchantes. Enfin, parce qu'on ne peut que s'attacher à Lou, qui raconte ici son propre parcours: la découverte de sa maladie, sa galère de psychologues, l'impact sur sa vie sentimentale, sur son travail... C'est un brillant équilibre entre un ouvrage de vulgarisation scientifique et une autobiographie touchante. J'ai adoré.

22/02/2022 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

C'est sans doute un album sur lequel je ne me serais pas penché si mon fils ne me l'avait pas prêté. En effet, je ne connaissais pas l'autrice, et de prime abord, après un très rapide feuilletage, je supposais trouver là un énième album autobiographique tendance girly, loin de correspondre à mes centres d'intérêt. En effet, le dessin est simple, sans fioriture et sans décor. Mais il se révèle en tout cas rapidement dynamique et efficace. Surtout, la narration de Lou Lubie (je me demande encore si c'est un pseudo !), elle aussi simple et efficace, réussit très bien à marier légèreté de la narration, autobiographie pas exempte d'autodérision, et informations scientifiques (le tout étant plutôt bien équilibré). C'est à la fois primesautier, ludique, et pédagogique (l'utilisation du renard pour faire passer son propos est une bonne idée, bien mise en œuvre). Bref, j'ai appris pas mal de choses, et une bibliographie en fin de volume (j'ai lu l'album dans la réédition Delcourt) aide ceux qui voudraient aller plus loin. J'ai donc dépassé mes préventions de départ, et ma note s'arrondit donc naturellement au chiffre supérieur (note réelle 3,5/5). Dans son genre, c'est plutôt une réussite.

15/11/2021 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Delcourt réédite cet album paru à l'origine chez Vraoum. L'autrice se dévoile et parle ouvertement de la maladie qui la touche : la cyclothymie, plus connue sous le nom de bipolarité. Une confession pas facile : il n'est pas évident de confesser une maladie mentale, tant le regard et les réactions des gens peuvent être blessant. Mais plus qu'un récit intimiste sur cette épreuve, Lou Lubie livre un véritable album de vulgarisation scientifique sur le trouble dont elle souffre. Si elle se met en scène tout au long du récit, si le début est centré sur ses émotions et sur la façon dont elle découvre le mal dont elle souffre, il ne faut pas s'y méprendre. La majeure partie du livre est un vrai documentaire. On y retrouve tous les détails sur le sujet. Elle ne se limite pas à son cas personnel, mais présente de manière très accessible toutes les infos sur les différents troubles apparentés à la cyclothymie. Les différences, les chiffres, les traitements, les conséquences, tout, absolument tout est expliqué minutieusement. C'est bien raconté, le fil conducteur est efficace, tout comme le dessin, assez cartoon et ludique, qui met en image ce documentaire de manière très agréable. La métaphore du renard pour décrire le mal qui la suit est une bonne idée, bien exploitée. Au final on n'a pas envie de pleurer sur le sort de la pauvre Lou, on n'a pas le coeur noué par les émotions. Ce n'est pas du tout le propos de ce livre, par contre on ressort de cette lecture en ayant appris pas mal de choses. Tout y est décrit de manière accessible. Objectif rempli.

02/06/2021 (modifier)
Par gruizzli
Note: 4/5
L'avatar du posteur gruizzli

Dire que j'avais apprécié la BD qui m'a fait découvrir Lou Lubie -La Fille dans l'écran- est un sacré euphémisme, alors il paraissait évident que je me plongerais un jour avec délice dans la BD qu'elle avait publiée en 2016 chez nous ! Et c'est encore une fois une jolie trouvaille que cette BD, qui prend le parti de nous présenter l'histoire de l'auteure, touchée par la cyclothymie. Lou Lubie a un trait dynamique et une composition des planches dont le rythme me rappelle l'autre BD que j'ai lu de sa main, et j'y retrouve la même fraicheur, la même vivacité dans le trait. C'est coloré de orange, rappelant le renard, mais jouant aussi sur les contrastes de couleurs entre les différentes phases de la cyclothymie. Associé à ses dessins tout en rondeur et en souplesse, ça donne un côté joyeux et festif dans une BD qui n'évite pas pour autant la noirceur et les considérations sérieuses. Mais j'aime beaucoup la façon didactique de Lou Lubie, qui arrive à expliquer et surtout faire ressentir à travers son dessin et sa mise en page. C'est tout autant instructif que prenant, ce qui est un excellent point dans ce genre de BD. Lou Lubie décrit son difficile parcours pour découvrir la nature exact de ce syndrome, avec une certaine considération sur notre vision de la maladie, de la folie et de la psychiatrie. C'est très instructif sur le système de santé cognitif, qui peut se tromper et ne pas reconnaitre, mais aussi sur les diversités des pathologies que peuvent prendre ces maladies. Mais surtout, l'humain est mis en avant dans son parcours. Derrière les termes médicaux, il y a la réalité du monde et sa complexité. Comment vivre au jour le jour lorsque son humeur change brusquement d'un extrême à l'autre ? Comment vivre sereinement alors que tout peut basculer, ou en donne l'impression ? Comment se construire un avenir lorsqu'on veut du changement tout le temps ? Et sur ce point, je trouve la métaphore finale très jolie : c'est une belle façon d'expliquer l'acceptation dont l'auteure a su faire preuve, et également une belle leçon à ceux, normaux, qui ne savent souvent pas comment voir la différence. C'est toute la force du récit : nous faire ressentir les réalités d'une vie avec ça. Et c'est pas rien de dire qu'on sent de manière très empathique, les émotions qui peuvent traverser les pages. C'est encore une fois un joli ouvrage que nous avons là. Une BD qui traite fort bien de son propos, mais surtout arrive à transmettre et véhiculer son propos d'une très belle manière. Lou Lubie est une auteure dont j'ai bien envie de découvrir la suite des ouvrages, pourvu qu'elle continue en ce sens et elle aura un lecteur fidèle !

31/07/2020 (modifier)