Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Shanghai Dream

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Berlin, 1938. Bernhard et sa femme Illo subissent de plein fouet les lois antisémites qui leur interdisent de vivre de leur art, le cinéma. Comme des milliers de juifs, le couple choisit de s’exiler. Au bout du voyage : Shanghai, une ville énigmatique et bouillonnante, où tout est à découvrir et à recommencer.


1930 - 1938 : De la Grande Dépression aux prémisces de la Seconde Guerre Mondiale 1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale Berlin Chine Cinéma Immigrants Nazisme et Shoah Shanghai

Bernhard et son épouse, Illo, juifs berlinois, travaillent dans le cinéma. Elle est scénariste, lui est réalisateur. Le nazisme au pouvoir utilise les studios de la capitale allemande par l'UFA dont ils ont été rejetés. Ils survivent grâce au père d'Illo, Kessler, antiquaire et héros de la première guerre, décoré pour acte de bravoure, amputé, mais juif. Après avoir refusé de quitter l'Allemagne car pensant que ce ne serait pas "aussi grave", ils vont se rendre à l'évidence devant les exactions de plus en plus fortes et organiser leur exode. Vendant le peu qu'il leur reste, maquillant quelques onces d'or dans leurs vêtements, ils projettent le départ pour Shangai. L'Amérique ou l'Angleterre ne sont plus disponibles et la Chine, sous domination nippone, permet encore quelques départs motivés. Le passé de Kessler va permettre de financer ce voyage pour repartir de zéro. Las seuls deux billets sont accessibles et le jeune couple va embarquer vers la Chine. Le premier tome est marqué par la montée de l'antisémitisme, des exactions et de l'urgence du départ. Le second sera celui d'une nouvelle vie loin de l'Allemagne, où l'apport de Lin Lin, jeune chinoise, et du cinéma, permettra de se reconstruire.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 26 Septembre 2018
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Shanghai Dream
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

21/07/2020 | McClure
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Cette BD commence de manière très classique avec une famille juive qui subit de plus en plus la répression nazie dans l'Allemagne de 1938. Hormis le fait que le mari travaille dans le cinéma et que sa femme écrit des scénarios, c'est un contexte déjà très usité dans le domaine de la fiction, tous médias confondus. Mais là où la BD va devenir nettement plus originale, c'est qu'au moment où ce couple va décider de fuir enfin l'Allemagne, ce ne sera pas pour un autre pays d'Europe ni pour l'Amérique mais pour Shanghai, à l'époque sous domination japonaise et où des réfugiés juifs avaient plus de chances de réussir à sortir d'Allemagne qu'ailleurs. J'ai beaucoup aimé découvrir une vision de cette partie du monde à cette époque. Il est rare qu'elle soit abordée. Shanghai sous occupation chinoise et durant la guerre, on la voit en partie dans le film l'Empire du Soleil, mais c'est une autre facette qui nous est montrée ici : celle des réfugiés juifs qui ne sont pas emprisonnés par les japonais mais qui peuvent encore travailler tant bien que mal tout en jonglant avec le danger de se faire arrêter par l'occupant pour n'importe quel motif fallacieux. On découvre aussi un autre fascisme, celui des Japonais opprimant la population chinoise, tout en n'étant pas forcément en ligne avec les désirs antisémites de leurs alliés nazis. Et en parallèle, il y a toute cette motivation du héros de réussir enfin à monter ce film auquel il tient tant et comment il finit par se débrouiller avec une équipe chinoise et un producteur juif. Le sujet est original et intéressant. Il est aussi soutenu par un dessin de qualité tout à fait sympathique qui rend l'ensemble d'autant plus agréable à lire. Pour autant, je n'ai pas réussi à savourer pleinement ma lecture. Différents points plus ou moins mineurs m'ont dérangé. Au-delà de la cruauté des nazis puis des Japonais, il y a une part de naïveté ou de facilité dans le comportement des protagonistes et de l'intrigue, un côté presque cucul qui m'a un peu ennuyé. Il y a aussi surtout le comportement de l'épouse que j'ai trouvé vraiment stupide, voire pas vraiment crédible dans de telles circonstances, et qui m'a d'autant plus dérangé qu'il est au cœur des conséquences qui s'ensuivent pour son mari sur tout le reste de l'oeuvre. Et enfin il y a la fin du second tome que j'ai trouvée un peu trop rapide, limite abrupte, comme s'il fallait clore en 3 pages une intrigue qui aurait mérité encore au moins une dizaine de pages de plus pour trouver une fin vraiment satisfaisante. Bref, une série historique très originale dans son cadre et son contenu, avec un bon dessin, mais pour laquelle la mayonnaise n'a pas tout à fait pris.

22/07/2020 (modifier)
Par McClure
Note: 4/5

On est entre 3 et 4 étoiles pour être honnête. La montée du nazisme et son impact sur les Juifs allemands (européens) a été plusieurs fois traitée (notamment Maus) mais rarement par ce prisme, en utilisant le cinéma, la propagande, le rejet des héros d'autrefois sur la seule base cultuelle. On a été nourri aux méchants allemands et de prendre en considération cette population bannie au mieux, exterminée ensuite, est assez rare pour être souligné. Les personnages sont intéressants et les rebondissements, que je tais volontairement, leur amènent progressivement un cachet et une profondeur importante. Le second tome va nous amener sur une nouvelle découverte, dévoilée sur ces dernières années mais pas forcément connue comme il se doit, la Chine occupée, le traitement des Japonais aux locaux, leur attitude vis à vis des Juifs, vis à vis des alliés allemands. Bref on découvre. C'est intéressant. Le cinéma est lui une trame de fond, d'abord pour parler de la propagande nazie, puis pour instaurer la reconstruction, en parlant également de la place des studios US en extrême orient. C'est graphiquement très réussi, à la fois classique mais suffisamment dynamique et "cinématographique" pour donner vie à cette trame historique. Le découpage est bon, il y a un cadrage ciné qui colle au thème et qui rend grâce à l'histoire. Cela fait une belle lecture, achevée en 2 tomes. D'ailleurs on sent rapidement que le format était bien choisi et volontairement défini pour développer l'histoire, sans trop la tirer en longueur, tout en permettant un bon développement. L'avis est un peu bancal mais je ne veux pas trop en dire pour ne pas cramer l'histoire. Bonne lecture.

21/07/2020 (modifier)