Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Qu'est-ce qui arrive ?

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Comment supporter la mort d'un être cher ?


Un petit homme rend visite à sa mère, il attend un moment sur le palier avant qu'un être énorme et dégoulinant lui ouvre la porte. « Mais vous n'êtes pas du tout ma mère ! — Si, c'est moi mon chéri. Viens, prenons le thé. » Ils s'installent et le monstre maternel raconte les étapes de sa métamorphose depuis la mort de son époux. La douleur de la perte s'est répandue hors d'elle, l'a engluée peu à peu jusqu'à devenir cette masse liquéfiée qui réapprend à vivre. Raconté l'air de rien à l'heure du thé, Qu'est-ce qui arrive ? propose une allégorie percutante de la résilience. Avec une image par page, des dialogues brefs et des couleurs réduites à des teintes ocres et sanguines, le récit utilise à merveille ces moyens élémentaires. Réalisé à la craie sèche de manière très dynamique, ce premier album signé Mehdi Melkhi présage de grands desseins.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2015
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Qu'est-ce qui arrive ?
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

10/07/2020 | Noirdésir
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

J'aime bien le dessin de cet album. D'une certaine manière, il me rappelle celui de Frederik Peeters qui lui aussi aime mélanger des personnages semi-réalistes classiques avec des formes beaucoup plus charnelles et dérangeantes. Graphiquement, malgré des pages petites et épurées de la majorité des décors, c'est donc sympathique. Mais l'histoire est trop vite lue et un peu trop vaine pour me satisfaire. Elle raconte de manière symbolique et détournée le chagrin de la perte d'un être cher et le combat pour surmonter la tristesse et continuer à vivre malgré tout. Mais elle va trop vite au but et s'arrête sans réel développement ni originalité hormis le concept initial du chagrin qui transforme physiquement une personne. L'album est parcouru en une petite poignée de minutes et me laisse trop sur ma faim.

10/07/2020 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

A raison d’une image par page, et avec très très peu de textes, la lecture de ce petit album est très rapide – et donc forcément un peu frustrante. Résumer « l’intrigue » est on ne peut plus simple : un jeune homme va chez sa mère, ne la reconnait plus. Il faut dire que depuis la mort de son mari, elle n’est plus que larmes (nous découvrons que c’est dans tous les sens du terme qu’il faut prendre l’expression). Vite lu et peu consistant, cet album n’en est pas moins intéressant. D’abord parce que le dessin – minimaliste, sans décor ni détails, se révèle très beau, avec un trait gras, sombre, et très expressif, malgré l’économie de moyens employés. J’ai bien aimé cet aspect. Ensuite, même si c’est très (trop) court, comme une ébauche d’un sujet à développer, il se dégage de ce court récit une certaine poésie à laquelle j’ai été sensible. c'est un album à découvrir à l’occasion.

10/07/2020 (modifier)