Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Centaures

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Le Charles de Gaulle et ses pilotes veillent sur les intérêts français dans l'océan indien.


Aviation Institut Saint-Luc, Liège L'Océan indien

Les îles Amandine, ancien DOM-TOM situé au sud de la Réunion, connaissent une grave crise politique qui dégénère bientôt en guerre civile. S'échappant de justesse de la base d'où ils opèrent dans le cadre d'un accord militaire, les capitaines Yann 'TNT' Trégord et Malia 'Starbuck' Nozeret sont contraints d'atterrir en territoire hostile. Le porte-avions Charles de Gaulle, en escale à Djibouti, est immédiatement dépêché sur zone. A son bord se trouve le pilote Gil "Gecko" Morgan, tête brûlée et meilleur ami de TNT. Il est impatient d'en découdre. Il ne sera pas déçu… (site éditeur)

Scénariste
Dessinateur
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Décembre 2011
Statut histoire Série en cours 2 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Centaures
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

15/06/2020 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Un coup d’État a lieu sur un petit archipel de l’océan indien, et une base aérienne française est attaquée. Aussitôt le président Sarkozy est mis au courant et la France dépêche des forces spéciales et le porte –avions Charles de Gaulle sur place. Et c’est parti pour l’action ! Hélas pour ceux qui auraient souhaité connaitre le dénouement, ce premier tome s’arrête en plein cœur de l’action, les forces spéciales françaises et l’aéronavale sur le porte-avions Charles de Gaulle s’apprêtant à intervenir pour mettre fin au coup d’État et libérer les soldats français prisonniers. Aucune nouvelle de la suite depuis 2011, il y a de fortes chances qu’elle n’arrive jamais ! S’il est de toute façon dommage qu’une série soit abandonnée, je ne la regretterais pas forcément beaucoup. Certes, il y a quelques points positifs. Comme une bonne reconstitution des règles d’engagement, du fonctionnement des opérations spéciales, et plus particulièrement des Rafale et de leur porte-avion. Les auteurs semblent d’ailleurs avoir bénéficié d’une bonne aide de l’Armée française. Et le lui rendent bien, parce qu’on est presque là dans une publication du Sirpa, tout à la gloire de la France et de sa glorieuse armée (en particulier l’aéronavale) ! Pas trop de regard critique ni de nuance… Le dessin est très clair, précis (le matériel est très bien reconstitué), mais trop froid. C’est surtout le côté déjà-vu de l’intrigue, l’absence de fond psychologique des personnages ou de profondeur d’intrigue (peu d'infos sur le coup d’État, aucune sur les mercenaires le mettant en œuvre), qui m’ont gêné (en plus de l’aspect promotionnel pour l’armée). Bref, ça se laisse lire, mais c’est sans âme je trouve, et en plus sans fin. Donc, à part les inconditionnels de l’aviation de guerre moderne, ou les thuriféraires de l’armée française, cette histoire incomplète (même si on se doute de la façon dont ça se serait terminé) me parait assez dispensable.

15/06/2020 (modifier)