Memphis

Note: 3.14/5
(3.14/5 pour 7 avis)

Rodolphe et Bertrand Marchal signent avec Memphis un thriller mystérieux et haletant - dans la lignée de Dark City d'Alex Proyas - qui nous fait revivre l’ambiance si particulière des villes américaines dans les années 60.


Rodolphe [USA] - Dixie, le sud des USA

Louis et Roosevelt travaillent au Memphis News, l'un des quotidiens de la grande ville américaine. Quelques jours après le départ de sa petite amie Maë, Louis l'aperçoit dans les rues de la ville. Mais à sa grande surprise, elle prétend ne pas le connaître et s'appeler Angela. Elle éloigne sans ménagement le jeune homme médusé, qui décide de la suivre à distance et la voit entrer dans une superbe propriété, derrière une porte automatique aussi moderne que mystérieuse. Le lendemain, il se confie à Roosevelt, connu pour sa passion pour les phénomènes étranges, dont il tient la rubrique au journal. Tous deux décident alors de se rendre devant la demeure où Maë est entrée. Ils y ont la surprise de découvrir que le portail a disparu. Ils passent alors les murs d'enceinte et découvrent, à travers les fenêtres de la grande maison, des personnes absolument immobiles sur des fauteuils, devant des télévisons allumées. Repérés par un agent de sécurité, ils rebroussent chemin. Le lendemain, Kate, une ravissante femme blonde, arrive au journal, et est présentée à Roos et Louis. Sympathique, avenante, elle est immédiatement mise au courant des observations étranges des deux hommes. Très vite ils décident de repartir ensemble vers la mystérieuse maison visitée la veille. Mais une nouvelle surprise les y attend. Ce n'est que le premier phénomène étrange que leur réserve la ville de Memphis...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Septembre 2013
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Memphis
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

23/02/2014 | Erik
Modifier


Par ArzaK
Note: 3/5

Difficile de ne pas être embarqué par ce récit où le complot est permanent. C'est une bd rétro faite un peu à l'ancienne, et c'est son double charme. Je ne peux pas trop en révéler sur l'intrigue, même si les habitués de ce genre de récit auront deviné bien des choses à l'avance, mais c'est comme un super épisode de la Quatrième dimension. Comme Léo dans sa préface, je verrai bien une suite à cette histoire qui se termine sur une question philosophique intéressante : celle de savoir s'il est préférable d'être heureux dans le mensonge ou malheureux dans la vérité... Et à cette question, chacun des deux personnages principaux a une réponse différente. Je constate que même si la série n'a pas ici une note moyenne mirobolante, elle jouit, à ce jour, sur notre site marron préféré, de 100% en matière de conseil d'achat. Le plaisir de lecture est donc bien là, et partagé.

19/08/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Je n'attendais pas grand chose de ce récit, croyant avoir à faire à un polar, et finalement j'en ressors agréablement surpris ; ça démarre très normalement, puis très vite ça plonge dans une sorte de rêve éveillé, étrange et surprenant. Et comme le dit Léo dans sa préface, on est tout de suite happé et pris par cette histoire qui vous embarque dans l'incertitude, l'incompréhensible réalité et le fait bizarre et incongru, si bien que ce tome 1 se lit avec avidité et anxiété aussi, motivé par un dénouement dont on se demande comment il va conclure ce récit. Le final de ce tome est justement très révélateur à ce sujet. L'ambiance parano est très réussie, le lecteur s'interroge en même temps que les personnages, les questions se font se plus en plus pressantes ; plus ça avance plus ça devient prévisible que tout ce que vivent ces personnages est l'oeuvre d'extraterrestres. Mais oh stupeur ! pas comme on s'y attend, pas comme on peut l'imaginer, c'est ça qui est très curieux et qui défrise complètement, ça fait réfléchir sur notre histoire, d'où venons-nous ? qui sommes-nous ? où allons-nous ? Le tome 3 abat ses cartes de façon un peu trop soudaine vers le 3ème tiers d'album, il y a des questions non résolues, mais ce n'est pas bien grave, ce qui compte c'est cette ambiance vraiment étrange qui nimbe l'ensemble, le final est désarmant, et j'ai eu de la chance de lire cette trilogie en suivant, car j'imagine les lecteurs obligés d'attendre entre les tomes 2 et 3 dans l'angoisse d'un final acceptable et réussi. Le dessin est agréable, simple, avec une mise en page classique, sans effets spectaculaires et sans fioritures, mais ça convient à ce type de bande ; Marchal adopte un trait un peu moins fignolé que sur Namibia où là il dessinait dans le style graphique de Léo. Un récit insolite et original qui revisite un peu les récits fantastiques de ce type qui flirtent entre SF et fantastique dans le quotidien.

15/08/2016 (modifier)
Par Puma
Note: 3/5

Comme pour Le Village, une intrigue (ici sur fond de fantastique d'abord, science-fiction ensuite), avec plein de mystères, et beaucoup de questionnements. Ce jusqu’au dénouement pour cette série en fin de tome 3. Je préférais le triptyque « Le Village » où le scénario à très bien fonctionné sur moi lecteur. Ici, j’avais toujours un pied, une main, deux doigts, une oreille, enfin quelque chose, en-dehors de l’histoire. Bref, j’ai été moins convaincu par le récit que dans la série Le Village, dont les ressorts scénaristiques sont très similaires. Le dessinateur a fait comme à l’accoutumée un excellent boulot. Lecture sympathique néanmoins, à défaut d'être inoubliable.

27/04/2016 (modifier)
Par Erwelyn
Note: 4/5

4/5 tome 1 et 2 3/5 tome 3 Rodolphe et Bertrand Marchal clôturent cette année cette trilogie amorcée en 2013. Tout démarre dans les années 2010. Louis qui travaille au Memphis News vient de se faire larguer par sa petite amie. Mais alors qu'il pense la croiser dans la rue, cette dernière affirme être quelqu'un d'autre. Il la prend en filature et se retrouve devant une maison munie d'un mystérieux portail de sécurité. A son travail, il fait part de ce mystère à Roosevelt, un journaliste tenant une chronique sur les faits étranges et tous deux se rendent le lendemain devant la maison. Le portail a changé. Ainsi commence cette histoire insolite qui durant tout le premier album fleure bon la quatrième dimension. L'intrigue vous happe immédiatement et on enchaîne pour un deuxième opus qui tiendra lui plus de l'uchronie (avérée... ou pas). En effet, au gré des pages on constate que le téléphone portable n'existe pas dans ce monde, que les voitures semblent toutes être sorties des années 60 et la mode est tout aussi anachronique. Mais qu'en serait le point de divergence ? Le mystère s'épaissit lorsque les deux hommes réalisent qu'ils ne peuvent sortir de Memphis : ni par voiture (travaux, autoroutes coupées), ni par train ou avion et qu'aucunes inventions ne semblent avoir été développées depuis une cinquantaine d'années. Leur enquête les conduira évidemment de surprise en surprise, le dénouement final étant bien loin encore de leurs pires craintes. La trilogie se tient et se dévore. Un petit bémol peut-être sur le dernier opus qui va peut-être un peu trop vite à mon goût et qui laisse quelques mystères en suspens notamment ceux du début du tome 1 qui enclenche l'enquête (la petite amie qui n'a pas le même prénom, la technologie avancée du portail alors que toute la ville reste plongée dans les années 60). Même avec la révélation finale, ses "pistes" restent inachevées. Notez toutefois que le mot Fin est suivi d'un ? qui laisse à penser que cette trilogie forme un premier cycle auquel une suite sera donnée... mais quand ?

22/03/2016 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Pour une fois, j'accroche totalement à une histoire de Rodolphe. Il n'y a pas de scène où je me suis ennuyé et j'aime bien les personnages principaux. C'est encore une histoire où il y a un mystère et des gens puissants qui veulent cacher quelque chose et qui semblent capables de tout faire. Plus on va loin dans le scénario plus il y a des choses bizarres qui se produisent. Je trouve que le scénario est totalement maîtrisé et les mystères s'accumulent sans que cela devienne ridicule et que je trouve que les auteurs vont trop loin. J'ai hâte de lire la suite et j'espère que les explications seront bonnes et que la fin ne sera pas nulle. Le dessin est sympa.

06/08/2015 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Récit de science-fiction ou récit fantastique, nous ne le savons pas encore à ce stade, toujours est-il que le scénario de cette BD aurait très bien pu être celui d'un bon épisode d'Au-delà du réel et autres Twilight Zone. Nous sommes à Memphis dans les années 60. Deux journalistes, bientôt rejoints par une femme au comportement un peu louche, réalisent peu à peu avec surprise que la vie dans leur ville parait bien factice, qu'il est impossible d'en sortir et que ceux qui commencent à se douter de quelque chose ont tendance à disparaître. J'aime ce type d'ambiance de mystère où tout est possible même le plus extravagant des complots, qu'il vienne d'un quelconque gouvernement tout puissant, de scientifiques militaires, d'extra-terrestres ou d'entités surnaturelles. Même si tout n'est pas très plausible et que certains éléments du mystère paraissent un peu gros, le récit est mené de main de maître et attise véritablement la curiosité du lecteur. On se doute de quelques rebondissement à venir et j'espère que tout cela ne va pas se terminer par la trop classique course-poursuite entre les forces de l'ordre et nos héros puis qu'à la fin, tout recommencera comme avant, avec ou sans nos héros. Mais pour le moment, tout tient bien la route et amène quelques agréables surprises. Le dessin est classique et sobre. Il a une touche légèrement désuète qui convient bien à l'ambiance sixties mais me convainc moins quand apparaissent des éléments plus futuristes. C'est une bonne lecture, un bon divertissement plein de suspens, de mystère et d'atmosphère fantastique/SF. Si la fin me satisfait autant que les deux premiers tiers, j'augmenterai sans doute ma note.

25/11/2014 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Le scénario est digne d'un film comme Dark City ou encore Le village. J'adore ce genre d'ambiance un peu claustrophobique ou avec la théorie du complot. Dans le cas présent, c'est la ville de Memphis qui est isolée du reste du monde depuis les années 60. Les habitants s'aperçoivent qu'ils n'ont jamais voyagé au-delà du comté. Cela commence par une scène qui en dit long à savoir votre ancienne petite amie qui ne vous reconnait pas. Les faits étranges vont s'accumuler jusqu'à la révélation à la fin de ce premier tome. A noter que c'est Léo qui signe la préface avec pour conclusion c'est quand la suite ? C'est en tout cas savamment bien construit avec une ambiance très prenante. A découvrir!

23/02/2014 (modifier)