Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Déesse

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Au jardin d’Eden, Adam largue Lilith, car trop indépendante. Tandis que la démone refonde un culte, Dieu crée une Eve… sans doute un peu trop nympho.


Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre La BD au féminin Requins marteaux

Au commencement – on connait la rengaine – Dieu créa les cieux, la lumière, la terre, etc, jusqu’à l’humanité. Dans un coin du jardin d’Eden, Adam copule avec une femme. Lui comme elle prennent beaucoup de plaisir. Mais elle choisit à un moment de changer de position et de passer par-dessus, afin d’accroître ce plaisir. Ils mènent leur affaire jusqu’à son terme, mais Adam n’est pas ravi. Il préfèrerait, la prochaine fois, rester au-dessus afin de « garder le contrôle ». Etant donné que la femme se moque un peu de cette domination illusoire, Adam se perd en explication fumeuses et il la prénomme Lilith. Lilith n’est pas contente et elle hèle Yhvh. Aïe aïe aïe, invoquer l’ineffable, c’est interdit ! Des ailes poussent dans le dos de Lilith qui se barre en s’envolant dans le tumulte d’un orage bien gris. Dieu envoie alors trois anges pour tenter de raisonner Lilith. Mais le choix de liberté de Lilith est fait : elle se jette dans les vagues et sacrifie toute sa progéniture en la noyant sitôt accouchée. Dans son coin, Adam est tout triste. Alors Dieu recommence la création de la femme en divisant Adam en deux. Adam est de fait beaucoup moins musclé après ça. La femme, quant à elle, est beaucoup plus soumise. Et aussi plus coquine. En fait, pour être clair, c’est même une sacrée chaudasse…

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Septembre 2019
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Déesse
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

26/01/2020 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Je ne connaissais pas la prolifique Aude Picault sous cet angle bien que cela soit une sorte de retour après sa Comtesse en 2010 dans la même collection. Ce fut intéressant de la voir dans cette collection qui peut nous rendre sourd de bonne heure comme indiqué sur la couverture arrière. Un sticker sur la couverture nous indique que Satan l'habite. Cela donne un peu le ton de ce conte érotique introduisant la déesse Lilith au beau milieu du mythe biblique d'Adam et Eve que l'auteure revisite entièrement à sa sauce. Il est vrai que cette nouvelle version ne manquera pas de piquant malgré une représentation graphique plutôt simplifiée. Certes, le plaisir féminin sera montré sans tabou. Cela sera à se demander si cette bd est plutôt faite pour les femmes contre le mode de soumission du patriarcat.

26/01/2020 (modifier)