L'Insoutenable Légèreté du slip

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Affreux, sales et méchants… mais furieusement drôles !


Format à l’italienne Humour noir Nouveautés BD, comics et manga Strips Trash

Kevin et Erwin sont deux potes qui vivent en colocation. Et ils ne sont jamais à court d’idées pour remplir leur vie quotidienne. Comme organiser un rapt d’enfant pour pouvoir payer le loyer… Bref, jusque-là, rien de bien nouveau ! Mais si ces personnages animaliers limités font des gags parfois limites, ils débordent de toutes parts d’un humour noir et cinglant. La série se remplit heureusement d’une touche d’humanité (Dark web, nucléaire, sexisme) afin de rendre ces petites bêtes plus proches de notre condition.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 20 Novembre 2019
Statut histoire Strips - gags 1 tome paru
Couverture de la série L'Insoutenable Légèreté du slip
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

16/11/2019 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Aux plus vieux d'entre nous, cette série de strips rappellera les œuvres acides et politiquement incorrectes de Yann et Conrad dans les années 80 telles que Dans l'enfer des hauts de pages ou Bébert le Cancrelat. Mais Simon Léturgie, qui aime à se cacher sous d'autres pseudos comme John Eigrutel ou dans le cas présent de Gunter, est lui aussi connu pour ses œuvres pleines d'humour noir et rôdant autour de la limite du trash. Nous citerons Polstar ou Spoon & White pour les plus célèbres d'entre elles. L'Insoutenable Légèreté du slip met en scène deux personnages animaliers : Erwin, sorte de chien ou de loutre, dans le rôle du bon gars sympa mais trop naïf, et Kevin le Koala en slip dans le rôle du roublard, menteur, égocentrique et cynique. Les gags tournent autour du comportement odieux de Kevin, tour à tour affreux misogyne, arnaqueur voire même kidnappeur d'enfants mais en tout cas toujours parfaitement égoïste, et du pauvre Erwin qui n'est que la bonne poire dans la manigances de celui qui est sensé être son ami. C'est clairement du politiquement incorrect. Le traitement des femmes dès les premiers strips de l'album révoltera les plus modérées des féministes. Mais on comprend que c'est le ton du récit, sur lequel repose son humour. Et que le méchant Kevin est bien souvent plus ridicule que couronné de succès. Simon Léturgie sert l'ensemble de son propos par son dessin parfaitement maîtrisé. Il l'a adapté au style de comics strip en épurant grandement ses décors pour se focaliser uniquement sur les personnages auxquels ils donnent une vraie expressivité et un bon dynamisme. Quant aux couleurs, c'est tour à tour une bichromie ou une trichromie plutôt élégante dans sa simplicité. Nous avons là un joli album à l'humour acide et provocant qui saura plaire aux amateurs du genre et saura également forcément rebuter ceux qui ont l'âme trop sensible et trop premier degré.

16/11/2019 (modifier)