Teddy Riner - Objectif or

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Objectif Or est une bande dessinée, entre récit sportif et BD d'aventures, qui nous fait partager le quotidien d'un champion déjà entré dans la légende.


Biographies Documentaires Les BD de Célébrités Sport

Dans Objectif Or, Teddy Riner, 22 ans et 5 médailles de champion du monde de judo au revers de son kimono, nous entraîne sur la route du rêve de tout sportif de haut niveau : l'or olympique. Cet album nous permet de découvrir Teddy à travers le regard de ses fans, des journalistes qui le suivent, de ses amis comme de ses détracteurs. Teddy nous livre aussi par des anecdotes, sportives ou personnelles, les clés pour comprendre comment se forge le "mental» d'un sportif de haut niveau.

Scénaristes
Dessinateur
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 22 Juin 2012
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Teddy Riner - Objectif or
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

31/10/2019 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Originale, cette biographie de Teddy Riner. Déjà parce qu’elle ne cible qu’une courte période de sa carrière (depuis sa défaite en catégorie Open aux championnats du monde de 2010 jusqu’à sa victoire au Grand Slam de Bercy de 2012 –si une personne de plus de 50 ans lit cet avis, le Grand Slam dont il est question ici n’a aucun rapport avec le jeu diffusé sur France 3- , soit avant son envol pour les J.O. de Londres –et là, vous allez me dire qu’il ne s’est pas envolé mais qu’il a pris le Chunnel (mais si vous m’arrêtez à tous bouts de champs, je finirai jamais cet avis (alors si ça dure des plombes, si vous ne me trouvez pas assez concis, faudra vous en prendre à vous-même))- et son triomphe sur place. Ensuite par sa structure puisque nous ne nous contentons pas de suivre uniquement cet immense judoka (oui, je suis condescendant, on sait jamais qu’il lise cet avis et qu’il connaisse mon adresse, je préfère rester prudent, je tiens au peu qu’il reste de mon intégrité physique) mais cette période de sa carrière va nous être livrée au travers du regard de deux adolescents. Cette manière de procéder permet de nous détacher de la biographie classique pour plus nous concentrer sur la manière dont un athlète, ses exploits sportifs comme ses défaites, son comportement dans la vie courante, sa philosophie peuvent marquer ses fans. Et cet album va énormément jouer avec les allégories, créant des passerelles entre la vie et le comportement des deux adolescents et de leur entourage et la carrière, les problèmes rencontrés et la philosophie de vie de Teddy Riner. Oui, bon, dit comme ça, ça a l’air lourd et chiant… mais en fait, pas du tout ! La biographie est amusante à lire, elle encense bien entendu Teddy Riner (en même temps, il est mentionné comme co-scénariste alors bon ! les autres co-auteurs n’allaient pas prendre le risque de fâcher la bête…) mais surtout elle offre un réel moment de détente, loin des biographies lourdingues et académiques que l’on trouve d’habitude dans ce créneau (je me rappelle d’un « Justine, l'incroyable ascension » qui pour moi correspond pile poil à ce qui d’habitude m’énerve en matière de biographie de sportifs). Bon ! On n’échappe tout de même pas à la description de chacun des combats qu’il va livrer dans les tournois importants qui vont marquer cette période. Mais c’est souvent vite expédié (faut dire aussi que le Teddy Riner, il te fout un adversaire ippon en moins de 20 secondes… alors vas-y pour résumer ça en plus d’une case !) et, honnêtement, ça m’arrange ! Tant qu’on comprend que là, c’est un balayage et qu’ici, c’est une clé de bras qui lui permet de vaincre, moi, je n’en demande pas plus. D’autant que toute la partie « description du quotidien de l’athlète » est agrémentée par sa relation fictive avec une journaliste japonaise qui de sa plus farouche dénigreuse, va se transformer en une très grande fan. Le dessin de style semi-caricatural franco-belge (un coup d’œil à la galerie sera sans doute plus parlant que ma description chelou) accentue ce sentiment d’être non pas dans une biographie mais bien dans un récit mi-humoristique, mi-aventure. Au final ? Bah franchement, ça se lit avec plaisir ! Si vous avez des gamins fans de judo (et accessoirement de bd, ça peut aider) et âgés entre 12 et 14 ans (chiffre donné à la louche (pour grosses collectivités, la louche (genre louche de combat)), c’est le genre de bd que je vous conseillerais les yeux fermés.

31/10/2019 (modifier)