Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Justine, l'incroyable ascension

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Biographie de la tenniswoman belge, de ses débuts jusqu'à sa première retraite.


Biographies Les BD de Célébrités Sport Tennis

Justine Henin, jeune tenniswoman naturellement douée s'élèvera au plus haut niveau mondial grâce à sa force de travail et à sa détermination. Mais un drame familial marquera sa vie, et ce dès son enfance. Yves Duval et Edouard Aidans dressent d'une manière très classique le portrait de la championne.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2007
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Justine, l'incroyable ascension
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

09/06/2010 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Et oui, c’est un peu le problème avec ces jeunes retraitées du tennis professionnel. On a à peine le temps de sortir un album pour illustrer leur belle carrière qu’elles se décident à repartir pour un tour. Donc, nous avons ici un bio de Justine Henin, depuis ses premières raquettes jusqu’à sa première retraite. Cet album est réalisé par deux spécialiste du genre : Duval et Aidans. Le dessin est correct, la structure est classique, l’ensemble se laisse lire mais ne m’a guère passionné. J’ai certes appris deux trois petites choses au fil de ces pages mais la championne est tellement médiatisée en Belgique que, même sans être un grand fan de tennis, je connaissais son parcours dans les grandes lignes. Le personnage de Justine Henin manque lui-même de charisme pour pouvoir apporter une dimension particulière à cet album. Son parcours de vie est principalement marqué par la mort de sa mère alors qu’elle est encore très jeune. Pour le reste, sa trajectoire ressemble à la trajectoire de n’importe quel sportif de haut niveau : un don naturel, beaucoup de travail, la bonne rencontre au bon moment, la volonté obsessionnelle de gagner. Bof … je préfère encore m’endormir devant la retransmission d’un match à la télé, enfin quand ces hurleuses (et Justine Henin en fait partie, même si elle est loin d’être la meilleure vocaliste) se contentent de frapper dans la petite balle jaune. Sinon, cet album a l’avantage d’être silencieux.

09/06/2010 (modifier)