Leonard 2 Vinci

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

An 14 061, les derniers survivants de l'espèce humaine clonent Léonard de Vinci afin que celui-ci leur donne les clés pour contenir voire anéantir l'armada extra-terrestre...


Le Musée du Louvre

2 avril 1515. Château de Cloux. Léonard de Vinci, sentant la mort venir, souhaite se confesser. Après avoir rédigé son testament, le Maître italien revient alors sur sa vie et, particulièrement, sur les échecs qui ont émaillés, selon lui, son parcours… 15 avril 14 061. Aux abords du Louvre. À bord du vaisseau le Renaissance, les derniers survivants de l’espèce humaine, traqués depuis les confins du cosmos par une flotte armée extraterrestre, ont cloné Léonard de Vinci à partir de son empreinte digitale se trouvant à la surface du tableau La Sainte Anne, la vierge et l’enfant Jésus. Leur but : faire revivre celui qui fut le plus grand génie visionnaire et inventeur de tous les temps, afin qu’il puisse réaliser de nouvelles armes capables de tenir tête à l’armada ennemie.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 11 Septembre 2019
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Leonard 2 Vinci
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

21/10/2019 | iannick
Modifier


Par iannick
Note: 3/5
L'avatar du posteur iannick

Stéphane Levallois fait partie des auteurs que j’estime énormément. Je l’apprécie car il se remet en question à chacune de ses réalisations. Pour concevoir « Leonard 2 Vinci », Stéphane Levallois a eu de la chance de passer de nombreuses heures à disséquer les croquis et peintures de Léonard de Vinci dont l’exposition au musée du Louvre va bientôt démarrer à l’occasion du 500ème anniversaire de la mort du « maître ». A partir de ses observations, Stéphane Levallois va imaginer un récit de science-fiction dont l’action est centrée en 14 061 sur la création d’un clone de Léonard de Vinci qui devra aider les derniers survivants de l’humanité à gagner la guerre contre des extra-terrestres hostiles. Je salue l’initiative de Stéphane Levallois d’avoir imaginé un récit futuriste au lieu de concevoir une énième biographie de cet auteur. Certes, certains passages de la bd reviennent sur la jeunesse de Léonard de Vinci, mais ceux-ci nous permettent de mieux cerner ses actions futures. Au final, le récit tient assez bien la route à condition d’accepter le postulat de départ (le clonage à partir d’une empreinte récupérée sur un de ses tableaux). En fait, à mon avis, le débat sera davantage centré sur le traitement graphique de cette bd que sur son scénario… Stéphane Levallois a pris la résolution de s’inspirer du style de Léonard de Vinci pour dessiner cette bd, ceci afin de lui rendre hommage et de nous « baigner » pleinement dans l’univers de ce génie. Le résultat donne une bande dessinée quasiment unique dans son traitement graphique au risque de désorienter le lecteur car il m’est apparu assez peu lisible… heureusement que le grand format a été adopté pour cette bd ! « Leonard 2 Vinci » est un ouvrage assez curieux et rebutant au premier abord car son traitement graphique est à mille lieux de l'habituel dessin observé dans le milieu du 9ème art. Personnellement, je salue ce genre d’initiative qui nous démontre que la bande dessinée n’est pas un média totalement figé par ses codes. Je trouve que c’est encourageant qu’un auteur comme Stéphane Levallois s’investisse autant dans ses œuvres surtout lorsqu’il met en scène un génie de la peinture, qu’il essaie de son mieux de respecter le style et l’univers de cet auteur. Quant au scénario de cette bd, je vous laisse juge, il a au moins le mérite de sortir des sentiers battus de l’autobiographie que la plupart des auteurs conçoivent à chaque fois qu’ils veulent rendre hommage à une personnalité mondialement connue.

21/10/2019 (modifier)