Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Nourrir l'humanité

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Quinze récits de Liu Cixin adaptés en BD par des auteurs de tous pays. Quinze voyages d'un espace-temps où croisent les dimensions scientifiques, géopolitiques et humanistes, tissant les possibles devenirs de l'humanité.


Adaptations de romans en BD Anticipation Auteurs espagnols Nouveautés BD, comics et manga Romans de science-fiction adaptés en BD

Treize des plus riches personnalités du monde engagent un tueur à gages pour éliminer trois personnes parmi les plus pauvres. Hua Tang accepte le contrat mais s'interroge sur leur dangerosité. Est-ce lié aux étranges distributions populaires de sacs remplis de millions ? Ou bien aux extraterrestres qui se font appeler les Dieux et survolent inlassablement notre Terre depuis cinq ans ?

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 08 Juin 2022
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Nourrir l'humanité © Delcourt 2022

17/06/2022 | pol
Modifier


Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

On a déjà tous entendu des phrases telles que les riches sont de plus en plus riche et les pauvres de plus en plus pauvres, ou encore que 1 pour-cent des humains détiennent 99 pour-cents des richesses de notre planète. C'est ce genre de concept qui sert de postulat de départ à ce récit, et qui pousse le concept à son maximum. Qu'arrivera t-il le jour où une personne détiendra tout ? Evidemment cela ne peut pas bien se passer... Cette dérive de notre société est introduite progressivement et efficacement dans l'intrigue. Le début ne laisse pas forcément penser que le récit va prendre cette orientation. En effet, notre personnage principal est un tueur à gage, et il se retrouve en charge d'assassiner 3 personnes insignifiantes car particulièrement pauvres. Au départ, cette histoire à plus des allures de polar, et pas trop de SF. Mais le découpage du récit et la construction oriente progressivement l'histoire vers ce problème de richesse et ses conséquences, à coup de flash backs de plus en plus nombreux et de plus en plus long. L'apport de la SF explique comment on en est arrivé là. Il y a pas mal de bonnes idées (comme à chaque fois avec Liu Cixin). Cette dimension qui a pour but de stigmatiser ce phénomène est bien amenée. Si d'un coté cette construction du récit est efficace, la mission de notre tueur à gage passe en fait au second plan pendant une bonne partie du récit. C'est logique et normal car ce n'est finalement pas le propos de cette histoire, mais c'est un peu déstabilisant quand même. On attend des évènements en lien avec ce contrat qui n'arrivent finalement que très tard. Au final ce 4e album adapté des romans de Liu Cixin est une nouvelle fois un album très plaisant à lire, pleins de bonnes idées basées sur une critique des dérives de notre monde. Encore une fois bien vu, mais ce n'est pas celui qui m'a le plus marqué pour le moment.

17/06/2022 (modifier)