B Stories

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Une anthologie d'histoires par Massimo Mattioli.


Auteurs Italiens

B Stories était une série d'histoires d'anthologie par Massimo Mattioli et publiée dans le magazine italien Corto Maltese. On retrouve des histoires dans des genres différents et aussi le coté un peu spécial de l'auteur.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 2008
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série B Stories
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

01/10/2019 | Gaston
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Je continue donc mon exploration de l'oeuvre de Mattioli avec cet album qui est une série d'anthologie où l'auteur traite de plusieurs genres différents (le fantastique, la science-fiction, l'humour trash, etc). Comme souvent avec les albums regroupant des histoires courtes, le résultat est inégal. Ici, je dirais qu'il n'y a que deux récits qui m'ont réellement ennuyé et le reste se laisse lire. Il n'y a que le cartoon violent qui m'a paru un peu mémorable. Les récits ont souvent de bonnes idées pas toujours bien exploitées. Le meilleur exemple selon moi est l'histoire avec la machine qui permet que les films pénètrent à l'intérieur des gens. Les explications finales sur ce qui est arrivé au pauvre cobaye m'ont paru un peu longues et je pense qu'on aurait pu faire quelque chose de plus marquant avec moins de cases. Il y aussi le fait que parfois je ne savais pas trop où l'auteur voulait en venir comme la première histoire qui ne semble pas avoir de fin... et puis à la fin de l'album on donne une courte explication pour chaque récit et du coup j'ai compris où voulait en venir l'auteur, mais je ne comprends pas trop pourquoi on a besoin de textes pour expliquer ce qui se passe à la fin de chaque récit au lieu de simplement le montrer. Quant au dessin, la plupart du temps l'auteur a un style réaliste que j'ai trouvé froid et même un peu laid. Je préférais bien mieux lorsqu'il adoptait un style plus humoristique (ce qui explique en partie pourquoi le cartoon trash est mon histoire préférée de l'album). Au final, une curiosité à lire si on est fan de BD underground, mais cela ne me semble pas un indispensable si on n'est pas fan de l'auteur.

01/10/2019 (modifier)