Mon père alcoolique et moi

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Combien de familles encore seront détruites par l'alcool !


Akita Shoten Autobiographie Douleurs intimes Seinen

Mariko est aujourd'hui autrice de mangas. Mais sa vie n'a pas été facile : élevée dans un foyer peu aimant, entre un père alcoolique et une mère embrigadée dans une secte, elle a dû grandir trop tôt… Découvrez dans son autobiographie comment, de la petite enfance jusqu'à sa vie d’adulte, elle a lutté quotidiennement pour trouver sa place dans ce monde. Mariko Kikuchi raconte donc sa vie, son quotidien, de la petite enfance jusqu'à aujourd'hui. Au détour de la question de l'alcoolisme, de nombreuses autres thématiques seront abordées ou évoquées, de manière plus ou moins approfondies : violences faites aux femmes, société patriarcale, hypocrise du monde des adultes, pression sociale pour faire des enfants, dérives sectaires, déni, enfermement psychologique, culpabilité… et pardon ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 27 Septembre 2018
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Mon père alcoolique et moi
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

06/07/2019 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Erik

Il y a des familles aimantes où tout se passe bien dans le meilleur des mondes. Il y en a d'autres où l'on ne peut pas en dire autant. L'alcool est souvent responsable de cette souffrance infligée aux membres de la famille que l'on soit une épouse ou une enfant. J'ai trouvé ce témoignage de la mangaka assez boulversant. Mariko est aujourd'hui autrice de mangas. Mais elle revient de très loin. Elle a été élevée par un père alcoolique et une mère embrigadée dans une secte qui a terminé brusquement sa vie laissant seules ses deux petites filles. L'alcoolisme ne sera pas abordée sous l'angle de la maladie mais des douleurs causées à l'entourage qui essaye tant bien que mal à avoir une vie normale. Ce récit autobiographique sera très dur sur le fond mais il est compensé par un graphisme assez enfantin pour en atténuer les effets. J'admire ce genre de personne qui s'en sort malgré tout. C'est un coup de coeur pour un manga qui passera vraissemblablement inaperçu car personne n'a envie d'évoquer ce sujet triste, complexe et tabou.

06/07/2019 (modifier)