Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Maître Chocolatier

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

La nouvelle série culinaire de Corbeyran.


Bouffe et boisson Bruxelles/Brussels Corbeyran La BD au féminin

Alexis Carret travaille pour un grand chocolatier belge traditionnel, installé dans la prestigieuse Galerie de la Reine à Bruxelles. Sa maîtrise technique et son palais délicat en font un atout pour son employeur. Mais le garçon, réservé et discret, rêve d'autre chose sans oser franchir le pas… Le destin d'Alexis va basculer au cours d'une soirée organisée par son amie Clémence. Il fait la connaissance de Benjamin Crespin, un self-made man au sourire ravageur. Benjamin lui propose de tout laisser tomber et de devenir son propre patron. Les deux hommes s'associent et créent leur propre boutique. Le succès sera finalement au rendez-vous… Mais avec lui arriveront de nouveaux problèmes et des adversaires redoutables. Texte:L'éditeur

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 01 Mars 2019
Statut histoire Série en cours (prévue en 3 tomes) 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Le Maître Chocolatier
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

02/07/2019 | Gaston
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Nouveau Corbeyran et on ne change pas la formule. Et après le vin, le cognac, le café, voici le chocolat. Et Corbeyran de nous entrainer dans un récit… qui me fait tellement penser à ses autres productions du genre que je finis par plus remarquer ses tics d’écriture que m’intéresser aux personnages eux-mêmes. Pourtant, ce n’est pas mal fait, Corbeyran sait raconter une histoire (c’est juste qu’il raconte toujours la même). On en apprend un peu sur l’art de la chocolaterie. Un personnage ambigu qui cache un passé trouble est là pour créer le suspense. Une stagiaire sourde et muette est là pour créer de l’émotion (Corbeyran aurait pris une manchote, ça aurait moins bien fonctionner car, comme le dit le dicton… ). Je parle uniquement de Corbeyran et j’oublie de mentionner le co-scénariste, Gourdon… Mais ce récit ressemble tellement à du Corbeyran que j’ai du mal à voir où Gourdon a pu mettre sa touche personnelle. Le dessin de Chetville est classique dans ce genre. Il n’est pas désagréable du tout, relativement fin et précis. Le découpage est bon, les poses des personnages paraissent naturelles. Pas le genre de planche que j’afficherais dans ma bibliothèque mais du travail soigné pour une bande dessinée destinée à un large public. Seule la colorisation m’a fait peur au début (et surtout sur la page 5 où une scène de discothèque semble tout droit sortie d’un vieil album de Dany) mais cet aspect ne m’a plus spécialement choqué par la suite. Si vous aimez ce genre de récit et si vous êtes fan de Corbeyran, vous trouverez ce à quoi vous vous attendez. Si vous cherchez quelque chose de neuf, je ne crois pas que cette série soit faite pour vous. Et, à titre personnel, je ne vais pas m’empresser de lire la suite.

11/09/2019 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un album de Corbeyran. Cet album est dans la moyenne de ce qu'il fait : c'est pas mémorable, mais c'est efficace. Le premier tome pose surtout les bases du scénario et introduit les personnages, mais ce n'est pas qu'une simple introduction et il y a des péripéties et la fin de ce tome montre que le pauvre héros risque d'avoir des ennuis. J'ai un peu l'impression que le récit va basculer dans le thriller dans les tomes suivants vu que le type avec qui fait affaire le héros pour ouvrir sa boutique a de gros problèmes d'argent avec un homme pas très honnête (le genre qui vous balance à la rivière si vous ne payez pas ce que vous lui devez à la date limite). Le scénario est pas mal même s'il n'est pas captivant à lire. La narration est fluide et si les personnages ne sont pas terriblement attachants au moins ils ne sont pas chiant. J'ai un peu envie de savoir ce qu'il va leur arriver dans les tomes suivants. J'aime bien que ça ne soit qu'en 3 tomes vu le nombre de séries interminables qui sont sorties ces dernières décennies, mais j'espère que le premier tome n'aura pas un tel succès que l'éditeur va demander d'allonger inutilement la sauce parce que je ne me vois pas suivre les aventures de ce groupe durant des dizaines de tomes. Le dessin est du réaliste sans personnalité comme on en voit dans des centaines de séries modernes, mais il est correct.

02/07/2019 (modifier)