Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Crossroads

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Deux artistes nés dans les années 60 confrontent leurs expériences respectives dans deux univers créatifs différents. Ensemble, ils tentent de définir ce qui éloigne et ce qui rapproche Rock et BD.


Auteurs espagnols Mirages Musique Profession : bédéiste

Si Paco Roca fait de la bande dessinée, c’est parce qu’elle lui permet de parfaire ses connaissances sur les sujets qui le passionnent. Ce livre vient de son amour pour la musique. Durant quatre ans, il va rencontrer régulièrement José Manuel Casañ, le leader du groupe Seguridad social, pour parler de création avec un musicien et comparer histoires et marchés du disque et de la bande dessinée.

Scénaristes
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 20 Février 2019
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Crossroads
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

10/04/2019 | PAco
Modifier


Par Blue Boy
Note: 3/5
L'avatar du posteur Blue Boy

Au hasard d’une rencontre, le bédéaste Paco Roca et José-Manuel Casañ, chanteur du groupe de rock espagnol Seguridad Social, qui connût son heure de gloire dans les décennies 80-90, ont décidé d’unir leurs compétences pour parler de musique et (un peu) de BD… tout ça en bande dessinée bien sûr ! Ainsi, le livre consiste principalement en une conversation à bâtons rompus entre les deux hommes, le plus souvent à propos de la musique, en Espagne, dans le monde latino-américain mais aussi d’un point de vue international. Et dans une moindre mesure du neuvième art. Car si Paco pose des questions à José-Manuel à propos de sa carrière ou de ses goûts musicaux, pas une seule fois ce dernier ne s’enquiert de ce qui a poussé le dessinateur à faire ce métier. Comme il l’exprime très bien, « José-Manuel est un type débordant de vitalité et d’énergie. L’écouter parler, c’est comme entendre un général haranguant ses troupes. » Malgré toute la sympathie qu’il éprouve pour le personnage, serait-ce là une façon délicate de dire que le rockeur ne parle que de lui-même ?... D’où sans doute cette impression de tourner un peu en rond à la lecture de l’album, où pointe une certaine monotonie. Paco Roca n’a pourtant pas ménagé ses efforts pour mettre en image cette expérience atypique. Avec le talent créatif qui lui est propre, il sait accompagner les textes de son dessin à la fois sobre et imagé, un peu à la Scott McCloud, sans quoi l’objet tiendrait davantage du pensum fastidieux. Bonne idée également d’avoir illustré les chansons écrites par le rockeur, dans un style graphique très différent pour chacune d’entre elles, ce qui procure des respirations bienvenues. Si Roca peut ainsi montrer l’étendue de son art, rien de vraiment marquant ne ressort de ces échanges, quand bien même tout témoignage recèle toujours un certain intérêt. De plus, qui hors d’Espagne et du monde hispano-américain connaît vraiment Seguridad Social ? Bien sûr, les acteurs opérant dans ces deux domaines que sont la musique et la BD porteront à « Crossroads » une plus grande attention et trouveront davantage matière à réflexion que les autres. Plus généralement, on y évoque entre autres la situation économique de ces « industries », l’évolution des pratiques musicales, les influences, le processus créatif, les droits d’auteurs, et bien d’autres sujets, mais encore une fois, on a un peu de mal à trouver ici, pour paraphraser le titre, de véritables carrefours d’échanges entre les deux disciplines artistiques… Un ouvrage, qui malgré sa sincérité, reste donc un peu bancal. Comme Paco, j'avais bien apprécié La Maison, mais je suis un poil déçu par cet album.

26/05/2019 (modifier)
Par PAco
Note: 2/5
L'avatar du posteur PAco

J'avais eu un gros faible pour un de ses récent albums La Maison, j'étais donc très curieux de découvrir le dernier album de Paco Roca. Surtout que sur le papier le pitch avait tout pour me plaire : faire le parallèle entre la création musicale et la BD et comparer leur histoire et leur marché. Amateur de BD et musicien à mes heures, cette idée de confronter les points de vue et la façon de voir comment la créativité de ces deux formes d'art pouvaient ou non se rejoindre en travaillant sur un projet commun m'enthousiasmait. Paco Roca a en effet pendant 4 ans travaillé sur cette BD tandis que José Manuel Casan, le chanteur de Seguridad Social, a composé un album autour de ce projet. Malheureusement si l'idée est bonne, la formalisation du projet se révèle assez aride et malgré quelques trouvailles pour illustrer cette confrontation et les dialogues issus de leurs nombreuses rencontres, l'ensemble manque un peu d'élan et de dynamisme. De même, l'idée d'entrecouper cette restitution de chansons illustrées avec des styles graphiques différents et en y insérant le texte de celles-ci en français ne m'a pas convaincu. Au final, une réelle déception tant j'aime cet auteur et vu l'idée prometteuse que Paco Roca nous proposait.

10/04/2019 (modifier)