Zipang

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 12 avis)

Années 200X, le Mirai, bâtiment de la marine japonaise fait route vers l'Amérique du Sud pour une mission de soutien quand il est soudainement pris dans un orage magnétique. Dès que le beau temps revient, le Yamato, célèbre navire japonais datant de la Guerre du Pacifique est en vue. Nimitz, Retour vers l'enfer, version japonaise.


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale Kodansha Les prix lecteurs BDTheque 2005 Les Uchronies Marine moderne Seinen Voyages dans le temps [Seconde Guerre mondiale] La Guerre du Pacifique et le conflit sino-japonais

Années 200X, le Mirai, bâtiment de la marine japonaise fait route vers l'Amérique du Sud pour une mission de soutien quand il est soudainement pris dans un orage magnétique. Dès que le beau temps revient, le Yamato, célèbre navire japonais datant de la Guerre du Pacifique est en vue. De plus, les hommes sur le pont constatent que la lune n'est plus au même quartier... C'est impossible ! Le Mirai semble avoir remonté le cours du temps, juste après l'attaque de Pearl Harbor...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Mars 2005
Statut histoire Série terminée 43 tomes parus
Couverture de la série Zipang
Les notes (12)
Cliquez pour lire les avis

07/03/2005 | ThePatrick
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Cette série de science-fiction avait tout pour me plaire : bon dessin, bon scénario et bon rythme. Mais le parti-pris de l'auteur me dégoûte. On dirait qu'il prend un plaisir à écrire une revanche envers les Américains qui se font massacrer à plusieurs moments. Le Mirai pourrait empêcher des massacres japonais, mais non ! Les Japonais sont les gentils ! Je trouve ça simpliste, trop simpliste. On se croirait dans Rocky 4 sauf qu'au lieu d'un bon Américain qui combat un méchant Russe, ce sont les gentils Japonais qui combattent des méchants Américains. Malgré tout, j'ai bien aimé la partie qui se déroule en Europe qui est un bon petit thriller d'espionnage.

04/09/2007 (MAJ le 15/08/2009) (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

J'ai un peu de mal à choisir ma note pour cette série, alors je la considère comme Franchement Bien mais n'en conseille pas (encore) l'achat. En effet, j'ai trouvé le premier tome vraiment bien et je l'ai dévoré. Le dessin est tout à fait bon, rien à redire, efficace, excellent, professionnel. Un petit manque d'âme peut-être mais bon... Et l'histoire est excellente et franchement prenante. Tous ceux qui ont un jour fantasmé de pouvoir voyager dans le Passé, d'y amener sa technologie supérieure (et avec un destroyer hyper-moderne et puissant, il y a de quoi se sentir supérieur), de savoir ce qu'il va se passer au niveau historique, etc... ne peuvent qu'apprécier cette histoire presque défoulatoire au niveau de l'imagination. Le scénario est efficace, rondement mené, prenant, rythmé : très bon. Maintenant, si je ne conseille pas l'achat, c'est quand même que... ce tome 1 est franchement une copie totale du film Nimitz. On retrouve tous les ingrédients : un compatriote du passé est récupéré à bord du bateau moderne et on peut comparer sa façon de penser avec celles des gens du "futur", le combat entre les F14 et les zéros japonais est remplacé par un combat entre le destroyer et un sous-marin américain, l'équipage du bateau est également d'accord pour surtout ne pas risquer de changer l'Histoire, etc... Donc, pour ceux qui connaissent déjà Nimitz, il n'y a là rien de neuf et certains peuvent même crier au pompage intégral, si ce n'est le point de vue Japonais qui change un peu la donne par rapport aux américains de Nimitz. C'est donc parce que ce scénario est déjà vu et que je ne sais pas encore ce que les 16 tomes suivants parus au Japon pourront bien raconter par rapport à ce bon départ que je ne peux pas encore conseiller l'achat de cette série. Mais autrement, j'ai vraiment apprécié ma lecture. Addendum : Le tome 2 est sorti et montre que le scénario commence à prendre son essor, s'éloignant de plus en plus de l'influence initiale de Nimitz. L'histoire devient bien plus originale et commence à se complexifier, s'attachant plus aux personnages qu'au navire lui-même. Bref, ça continue sur la bonne voie tout en gagnant en originalité. Après lecture du tome 3, l'histoire se démarque désormais totalement de Nimitz puisque l'auteur n'hésite plus à... modifier l'Histoire. Cela devient véritablement innovant même si le rythme de l'action baisse un peu. Je conseille maintenant nettement l'achat. Après lecture du tome 4, l'auteur va vraiment de plus en plus loin dans son scénario, quittant définitivement le côté "voyageur temporel décidé à risquer discret et à ne surtout pas créer de paradoxe". La présence du Mirai ultra-moderne au milieu de la Guerre du Pacifique a de plus en plus de répercussions et l'équipage du navire prend désormais une part active dans le conflit. Ca devient bigrement intéressant en plus d'être prenant. Petite baisse de régime du tome 5 qui traine un peu trop sur la parlotte et les réflexions. Les motivations des uns et des autres se font en outre assez confuses. Heureusement, la fin du tome promet un peu plus d'action pour le tome suivant. Bon, au moment où j'écris, nous en sommes à 16 tomes parus. La série prend vraiment la forme désormais d'une uchronie très réaliste et très fouillée historique, stratégiquement et politiquement parlant. C'en est d'ailleurs souvent assez voire très complexe. Mais j'aime bien et je suis la série avec assiduité. Nouvel addendum après parution du tome 25. La série garde toute son intelligence, son réalisme et son ambition uchronique. Néanmoins, à la longue, le lecteur que je suis finit quand même par largement se lasser. Non pas que le scénario devienne mauvais mais il peine à se faire exaltant et aussi prenant que les premiers tomes. Le réalisme oblige l'auteur à étaler son intrigue sur de longues périodes de temps mais on sent quand même à force fortement l'envie de voir la fin arriver et savoir si oui ou non le monde sera totalement changé par l'apparition du Mirai et les manoeuvres de Kusaka. Et je m'y perds toujours parmi tous ces personnages... Une réduction de l'ensemble à 15 tomes grand maximum aurait été très largement bienvenue. Et dire que la parution n'est pas encore terminée après 40 tomes au Japon...

21/04/2005 (MAJ le 15/05/2009) (modifier)
Par scuineld
Note: 4/5

Mettons les choses au point dès le début: même si le tome 1 fait penser au film Nimitz, l'histoire s'en éloigne très rapidement. Ceci dit, place à la critique... L'histoire se passe pendant la guerre du Pacifique, opposant le Japon aux USA. Ceci peut rendre l'histoire un peu complexe: en effet, notre partie du monde n'est pas vraiment au courant de ce qu'il s'est réellement passé durant cette période tout là-bas (à part Midway, pouvez-vous citer d'autres batailles?). Donc, vu ce contexte, il faut parfois s'accrocher pour suivre le déroulement de cette histoire (en plus, on nous parle de la Manchourie et autres provinces exotiques). Mais, heureusement, l'auteur y va mollo et lentement (mais pas trop lentement), ce qui permet au lecteur de bien assimiler le pourquoi du comment. Ce qui est grandiose dans cette série, c'est que l'auteur a réussi à trouver un rythme agréable: ce n'est pas trop rapide ni trop lent: les évènements surviennent comme une suite logique. De plus, les altérations de l'Histoire (avec un grand H) se font sentir, mais de manière assez subtile... (j'en suis au 7ème tome) Ce qui fait qu'il est encore difficile de dire où tout cela va nous mener. De plus, dès le tome 3 (je crois), on apprend ce que veut dire "Zipang". Il devient alors intéressant de voir les "machinations" mises en place pour tendre vers ce "Zipang". Un petit mot sur les dessins: je les trouve très bien et les bateaux sont une réussite. (voilà, c'était un petit mot) Pour conclure, je dirais donc que, malgré les 23 tomes actuellement parus au Japon (et 8 en français), cette série est un investissement sûr pour qui veut lire un manga "intelligent" (attention, je ne critique pas les autres mangas, ok?) Avis après le tome 24 L'histoire est toujours prenante et je prends toujours plaisir à lire le tome qui sort. Mais, parfois, l'histoire avance trop lentement et les modifications apportées à l'Histoire me paraissent trop "minimes" (à quand un bon gros "clash" qui verrait la mort d'un personnage important ou quelque chose du style)... Cependant, cela reste une bonne série que je continue à recommander.

11/05/2006 (MAJ le 24/01/2009) (modifier)
Par louisbru
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Série historique qui nous plonge dans la guerre du pacifique entre le japon et les USA On se plait à imaginer une autre histoire au fur et à mesure que les tomes paraissent... A la rivalité historique d'alors entre les 2 états belligérant s'ajoute un dualisme entre les personnages (tous japonais) qui ont la capacité de modifier le cours des évènements (faut-il s'impliquer ou interférer le moins possible ?) Passionnant débat ! Bémol : La série semble être assez longue (on doit approcher la trentaine de volumes parus au Japon)

15/08/2007 (modifier)
Par jopicard
Note: 4/5

Voici une série dont j'ai déjà pu lire les 7 premiers tomes et qui s'annonce bien prometteuse. En bref, un navire ultramoderne d'une force de défense (style ONU) « le Mirai » se retrouve par un hasard météorologique projeté dans le conflit de la 2ème guerre mondiale. Cette histoire a déjà plus ou moins été traitée dans un film « Nimitz retour vers l'enfer » mais qui traitait le sujet du côté de ces « bons » Américains. Ici, l'origine japonaise de l'auteur oriente le débat dans un tout autre sens : Primo, la guerre est plutôt vue du côté du pays du soleil levant (mais sans jamais de connotation patriotique) et pour nous autres petits occidentaux, ce n'est pas banal. Il s'attache par exemple à décrire les qualités humaines ou stratégiques de certaines figures japonaises de la guerre, chose rarement relevée dans une production Hollywoodienne. Deusio, l'auteur choisi d'envoyer dans le passé un navire « Japonais » mais appartenant à une force de « défense », c'est à dire voué à faire la paix plus que la guerre. L'évolution de l'état d'esprit de l'équipage et des principaux personnages est très bien décrite : perte de tous points de repères, peur de ne pas rentrer chez soi, coupure vis à vis de la hiérarchie militaire, volonté de rester impartial dans le conflit, tentative de limiter les pertes humaines, etc...) Tertio, le scénario permet à l'auteur de petit à petit réécrire l'histoire et ainsi créer un suspense grandissant. Par ailleurs, les motivations de l'entrée en guerre du Japon, pour l'acquisition des ressources énergétiques sont évoquées avec finesse. Même si nous sommes en présence d'une oeuvre militaire (je sais, il faut aimer) dans laquelle les combats prennent une large place, de nombreux ingrédients sont ainsi mis en place pour enrichir le propos. C'est en tous cas une belle façon de revisiter cette triste page de l'histoire Pour l'heure, les problèmes liés aux paradoxes spatio-temporels ne sont pas vraiment traités. On s'éloigne petit à petit de la réalité historique sans savoir jusqu'où l'auteur compte nous emmener. J'attends de voir comment il va traiter tout ça en espérant une suite originale, intelligente et crédible (reste quand même à accepter le voyage dans le temps)! Petits bémols : Déjà 8 tomes parus en France, 23 au Japon. Forcément, ça fait un peu peur et très mal au portefeuille. Je trouve par ailleurs que de nombreux personnages se ressemblent (pas facile avec les uniformes) et je me suis parfois perdu dans les méandres de l'histoire.

12/06/2006 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Bien sûr, la parenté avec l'histoire du Nimitz est évidente. Mais contrairement à Martin Caidin (auteur du roman original) et de Don Taylor (réalisateur du célèbre film), Kaiji Kawaguchi a toute latitude, du fait du format du manga, de creuser beaucoup plus les possibilités que sous-entend le synopsis. Du coup, il nous emmène sur des contrées inexplorées, des escales étonnantes, avec des personnages très difficiles à cerner. C'est très réaliste, et la profondeur du récit oblige le lecteur à vraiment s'accrocher. En France, on connaît assez peu le déroulement de la Guerre du Pacifique, et cette revisite de l'histoire permet d'en apprendre pas mal. De plus, certains tomes comportent une partie pédagogique bienvenue à leur fin. Une série à suivre (21 tomes parus au Japon à ce jour)...

04/12/2005 (modifier)
Par Redman
Note: 4/5

C'est le premier manga que je lis et on peut dire que mon entrée a été couronnée de succès lol. En effet Zipang m'a extrêmement plu que ce soit par divertissement ou par l'intérêt historique du scénario. Le thème de remontée dans le temps à la Nimitz est très bien exploité, il y a une réelle réfléxion sur l'action des Japonais, vont-ils modifier le cours de l'histoire en leur faveur ? Le dessin n'est pas en reste, je ne m'y connais pas en matière de manga, pour moi jusque là il s'agissait de triangles pour les têtes et de gros yeux (j'éxagère), mais ici les personnages, quoique un peu ressemblants, sont très réalistes et je ne parle même pas des navires de guerre qui foisonnent et qui sont criants de vérité. Magnifique. Un manga à lire absolument, vivement les prochains tomes ! ;)

23/10/2005 (modifier)

Un manga qui sort de l'ordinaire (on n'en voit pas souvent des mangas sur la 2de guerre mondiale), mais vraiment prenant. Les visages des personnages sont expressifs, les engins de guerre sont très détaillés, le dessin est très agréable à l'oeil. Je n'ai lu que les 3 premiers tomes, mais ça promet d'être intéressant. Les militaires du futur vont-ils changer l'histoire au profit du Japon ? Vite ! la suite !

20/07/2005 (modifier)

Voici donc le deuxième manga de Kawaguchi à être édité en France. Au vu de la lecture des premiers tomes de ses deux oeuvres, j'ai l'impression que l'auteur a des convictions assez conservatrices, on verra par la suite. En ce qui concerne Zipang, le postulat est simple: un groupe d'homme se retrouve dans une situation qui pourrait bien modifier considérablement l'histoire selon leurs décisions. Les gars ont donc de quoi réfléchir, tergiverser et paniquer tout le long de cette histoire, les personnages sont bien décrits, leurs opinions restent floues, le suspense monte bien, bref ce premier tome est plutôt maîtrisé. Niveau graphique c'est classique et correct, Kawaguchi s'en sort bien, je pense que c'est un cran au dessus de Spirit of the Sun. En conclusion, pour moi ça se laisse lire mais ça n'a rien d'extraordinaire. J'ai trouvé les dialogues parfois un peu lourdingues mais j'avoue que même si l'histoire est efficace, j'ai eu du mal à accrocher. Le fait que Zipang soit une série à rallonge a tendance à me faire craindre le pire.

29/03/2005 (modifier)
Par Kael
Note: 3/5

On peut facilement faire le rapprochement avec le Nimitz, mais ce n'est pas un problème vu qu'ici le bateau en question est Japonais, et ça change réellement tout le ressenti de cette histoire. Ce premier tome se lit avec plaisir, même s'il ne réserve pas tellement de surprises. En fait, les intrigues sur le bateau et vis à vis du monde externe m'intéressent bien plus que les problèmes temporelles que l'on a déjà tant vu dans les autres films/livres/bd sur les retours dans le temps (ça a un côté redondant assez rapidement) Donc pour le moment, ça commence pas mal du tout, mais j'ai moi aussi un peu peur que ça traîne en longueur et perde de son intérêt...

21/03/2005 (modifier)