Lucien et les mystérieux phénomènes

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Lucien, un enfant aux portes de l'adolescence passionné par les phénomènes surnaturels, découvre la campagne et l'éco-responsabilité.


Lucien et sa petite sœur Violette emménagent avec leurs parents à la campagne. Passionnés d’expériences paranormales, ils trouvent rapidement de quoi satisfaire leur curiosité lorsque les enfants du village leur signalent l’existence du fantôme d’un vieil homme, propriétaire d’une grande bâtisse aux allures de manoir, hantant les lieux depuis dix-huit ans. Mais la découverte qu’ils vont faire ici n’est pas vraiment celle qu’ils attendaient.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Avril 2019
Statut histoire Une histoire par tome 1 tome paru
Couverture de la série Lucien et les mystérieux phénomènes
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

03/04/2019 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Je suis moyennement convaincu par ce premier tome. L’histoire en elle-même est assez classique. Un enfant aux portes de l'adolescence découvre un nouvel et campagnard environnement suite au déménagement de ses parents. S’ensuivent les traditionnelles difficultés d’intégrations et la découverte de ce nouveau milieu. Comme le gamin est passionné par les phénomènes surnaturels en général et les fantômes en particulier, une vieille bâtisse abandonnée va vite l’attirer. L’originalité aurait pu se situer au niveau de l’approche écologique du discours. Les parents ont décidé de venir vivre à la campagne pour se reconnecter avec la nature et la maison abandonnée va rapidement révéler un hôte au comportement très 'tendance', écologiquement parlant. Sauf que cet aspect est finalement très peu développé durant ce récit. Par ailleurs, un regard autre qu’enfantin relèvera rapidement des incohérences à gauche et des facilités à droite. Au final, et malgré un dessin agréable et une narration fluide, cet album s’est avéré être une déception à mes yeux. Par manque d’originalité dans sa trame générale et par manque de profondeur dans son aspect « étude de l’impact de l’homme sur son environnement », il n’a pas réussi à me sortir de ma routine. Bof, donc, même si rien n’est mal fait.

03/04/2019 (modifier)