Contes Mécaniques

Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)

Les récits steampunks de Loïc Malnati sont volontairement naîfs et simples pour permettre à l'émotion de chaque image de guider la lecture.


Paquet Steampunk

SILENCE, premier Conte Mécanique, évoque l'attentat de la promenade des anglais à Nice, sans violence, mettant en scène une métaphore de cet évènement tragique, et la guérison d'un enfant au coeur blessé. C'est une histoire sur la résillience et la nécessité de toujours rester en contact avec son coeur et la beauté du monde. Les pantins sont des personnages qui vivent dans un monde au passé, en noir et blanc. Tout comme nous, ils ont le sentiment de ne pas maîtriser leurs vies... mais ils ont des rêves, ils aiment, ils créent, et leurs émotions génèrent de la couleur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Novembre 2018
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Contes Mécaniques
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

01/04/2019 | Pierig
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Si j’arrondis aux quatre étoiles, c’est essentiellement dû au dessin et à la colorisation, car j’ai été un peu moins convaincu par ces petites histoires, un peu naïves (avec un contraste avec leur côté « sucré » parfois et un univers beaucoup plus froid). Par contre l’ambiance créée par Loïc Malnati est vraiment très chouette. Des personnages et une ambiance très steampunk, à mi-chemin entre des robots et des marionnettes, sorties du cerveau d’un Gepetto qui travaillerait à partir de la tuyauterie abandonnée des usines. Les fonds sont eux-aussi intéressants, souvent floutés (j’ai moins aimé ceux qui ne semblent constitués que de sorte de photos retravaillées). Mais ils sont clairement destinés à mettre en valeur ces superbes personnages steampunk, aux traits d’une grande précision (l’auteur est semble-t-il avant tout un tatoueur). Un très bel art-book serais-je tenté de dire. Note réelle 3,5/5.

04/05/2019 (modifier)
Par Pierig
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Pierig

Le trait léché et travaillé de Loïc Malnati se rapproche davantage de l’illustration que de la bd proprement dite. Chaque case est un chef d’œuvre qui mérite d’être exposé. Etre tatoueur aide manifestement à développer une telle singularité dans le trait. Cet album rassemble deux récits courts « Silence » et « fleur éternelle ». En première lecture, j’avoue avoir eu une préférence nette pour le deuxième qui mélange subtilement peine et espoir, mort et vie avec, comme symbole, une fleur imaginaire. J’ai particulièrement été sensible au traitement tout en finesse et douceur de cette histoire triste. En m’intéressant à cette bd sur le net en vue de l’aviser, je me suis rendu compte que Silence, le premier Conte Mécanique, évoque l'attentat de la promenade des anglais à Nice. Une seconde lecture m’a permis de mieux appréhender les desseins de l’auteur et d’en saisir sa pleine signification. Et je dois dire qu’il réalise un sacré tour de force en abordant un événement aussi tragique de manière aussi poétique. Le message n’est pas en reste en développant un optimisme inébranlable. Bref, voici une bd à part d’un auteur qui l’est tout autant. Un second opus est prévu pour septembre 2019 avec Stephen Desberg au scénario.

01/04/2019 (modifier)