Cyberwar

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Des pirates informatiques lancent une attaque virale et plongent les USA dans le chaos. Daniel Pecqueur (Arctica, Golden City) présente sa nouvelle série qui fleure bon le scénario catastrophe et l’apocalypse. Accrochez-vous.


Lors d’un match de baseball auquel le président assiste, un blackout plonge la ville dans les ténèbres. C’est la panique. Le chef du gouvernement est évacué par hélicoptère pour éviter les troubles qui s’emparent de la rue. Jack rentre chez lui en moto et croise sur sa route un homme mourant qui lui intime d’emmener une clef usb à la Maison blanche pour éviter une troisième guerre mondiale…

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 17 Octobre 2018
Statut histoire Série en cours 2 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Cyberwar
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

05/11/2018 | PAco
Modifier


Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Mouais, de justesse ce pas mal. En fait le problème réside dans le fait que j'ai l'impression d'avoir vu ça des milliers de fois. et puis il y a deux trois trucs qui me chagrinent un peu. En tête de liste : les personnages principaux ! Je veux parler de notre gars à qui l'on donne la fameuse clé USB, le voila qui cavale vers Camp David pour remettre le truc à qui de droit, sa copine l'ayant précédé avec son scooter. Péripéties je vous dis pas... toujours est-il que notre gars se retrouve bientôt chez les flics. Notons au passage que notre gentil héros se livre allègrement au pillage. Et puis hop page 22 c'est fini le gars on le reverra plus. Je ne reviendrai pas sur le détail, et quel détail, sur lequel l'ami PAco insiste mais bon c'est vrai que ça fait léger voire amateur. Un petit mot du dessin : eh bien au final je trouve que tous les protagonistes ont peu ou prou la même tronche avec des visages finalement très lisses, "plastifiés". Je ne m'enflamme surtout pas mais disons que pour l'instant ce bon gros téléfilm se laisse regarder, pardon lire. Il va falloir un peu plus de fond pour que ma note s'élève.

08/11/2018 (modifier)
Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

Tiens, un bon vieux gros scénario catastrophe, ça faisait longtemps ! En même temps par les temps qui courent, y'en a bien un qui va décrocher le gros lot ! "Cyberwar" nous plonge en pleine cyber attaque du territoire américain. Lors d'un match de baseball auquel assistait le président et sa famille survient une gigantesque panne de courant. Pensant à un incident isolé la famille est tout de même évacuée, jusqu'à ce que l'administration prenne rapidement conscience de l'étendue des dégâts. Tout le pays est coupé d'électricité, d'approvisionnement en eau et de communication : le chaos peut commencer à s'installer ! Les USA viennent de subir la première attaque cybernétique d'envergure. Lors de cette première phase, Jack qui rentre chez lui en sortant dudit match se voit remettre par un inconnu qui vient d'être agressé une clé USB qui doit être remise au président en personne pour éviter une troisième guerre mondiale... Les cartes sont posées, ne reste plus qu'à dérouler, laisser le chaos s'installer et le gouvernement américain trouver les fautifs, essayer de reprendre le dessus sur le chaos qui s'installe dans toutes les grandes villes et essayer d'empêcher que celui-ci ne gagne la planète. Alors oui pourquoi pas, c'est plutôt prenant comme récit, mais ça commence quand même par une grosse incohérence qui parasite le tout. Comment diable les téléphones et réseaux de certains peuvent-ils fonctionner si le courant ne fonctionne pas ??? Là moi ça me fait tiquer. Je ne suis pas expert en la matière mais j'ai du mal à y croire. J'ai quand même poursuivi ma lecture malgré cet élément perturbant en me laissant porter par le rythme soutenu de la narration et les multiples rebondissements qui s'enchainent. Le dessin de Denys est quant à lui plutôt réussi dans son genre réaliste, ce qui colle plutôt bien à ce genre de scénario, et la colorisation de Jean-Paul Fernandez lui rend honneur, les ambiances qu'elle apporte sont bien senties. Alors bon, je ne sais trop quoi penser de cette série, car si la narration et le rythme du genre sont bien là, le défaut majeur que je soulevait plus haut laisse quand même grandement à désirer question crédibilité, surtout dans ce genre de scénario. (2.5/5 en attendant de lire la suite)

05/11/2018 (modifier)