Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Krän

Note: 3.09/5
(3.09/5 pour 34 avis)

Krän est le fils du roi, il est beau, fort musclé, collectionne les femmes grâce à son membre inférieur très au point... Il est accompagné de Kunu et d'un Garou (petit le jour mais un monstre de 3-5 m de haut la nuit) à travers des aventures rocambolesques...


Baston Garous Heroic-Fantasy (pour de rire) La BD au féminin

Krän a fait une bourde il a dépucelé la fille d'une sorcière qui met tout le royaume sous impuissance sexuelle. Pour retirer le sortilège, Krän doit trouver un magicien, afin de remonter le temps et de se retrouver au moment où la jeune donzelle s'est fait dépucelée... Bien sûr il prend sous son aile Kunu. Krän se ravitaille en armes (une grosse hache, de quoi rendre jaloux certains héros de la SF), et apprivoise un garou après une rude bataille... Krän réussira ses missions mais des péripéties, des paris, etc vont donner de ces quêtes un côté absurde et très drôle :)

Scénariste
Dessinateurs
Coloristes
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 1999
Statut histoire Une histoire par tome 10 tomes parus
Couverture de la série Krän
Les notes (34)
Cliquez pour lire les avis

16/08/2001 | ju-pascdm
Modifier


Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Mouais, c'est carrément pas la BD du siècle, en fait j'ai pas trop compris le projet. Si l'objectif était de faire du bourrin second degré, pari gagné. Mais faire du bourrin second degré demande alors une touche d'humour et désolé les gars mais l'humour ce ne sont pas que des vannes à deux balles avec des gros mots ou du recyclage de pub comme dans Lanfeust. Le comique c'est aussi celui de situation qui n'a pas besoin d'appuyer lourdement sur les effets de langage. Après il y a sans doute preneur mais personnellement je me suis assez vite désintéressé des aventures de ce bon Krän. Pour ce qui est du dessin, disons charitablement que, et c'est tant mieux, E.Herenguel a depuis fait de gros progrès. Ici le trait est encore gras et la colorisation n'est pas au top. Même dans le genre décalé c'est moyen. Je passe mon chemin.

11/01/2020 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Je n'ai pas trop accroché à cette série. J'ai lu quelques tomes et je n'ai pas envie de continuer. Pourtant, je comprends que d'autres apprécient. Je trouve que cette parodie de la fantasy a du potentiel. L'auteur ne se prend pas du tout au sérieux et il y a des trucs que j'ai aimés même si c'était con, comme la quête du premier tome. Sauf que les histoires sont racontées de manière peu palpitante à mes yeux et les scène s’enchaînent parfois un peu mal. J'ai de la difficulté à maintenir mon intérêt pendant 44 pages. Bref, il y a quelques trucs marrants, mais je n'arrive pas à totalement rentrer dans les histoires.

16/12/2014 (modifier)
Par Mat
Note: 4/5

Il y a des tomes qui pour moi frôlent le "culte" de l'humour gras bourrin décalé à la sauce HF ! Comme dit par ailleurs, c'est bon en soirée de sortie du taf pour se détendre sans trop réfléchir. Et le fait de ne pas trop réfléchir fait que la BD vous surprend parfois avec de bonnes vannes qui vous valent quelques fous rires. Mais 4/5 globalement pourquoi ? Parce que c'est assez inégal effectivement et surtout le tome 10 est une horreur. Je ne comprends pas ce choix de larguer le crayon. Le rendu est trop propre, ça manque d'âme, ce n'est plus la même BD pour moi. Du coup, trop propre = aussi trop de bulles et de cadres bien arrangés aux dialogues trop dilués et insipides (sans compter une héroïne en plus bien trop lisse). On voit que le coté automatique incite à trop de contenu sans vraiment ajouter de valeur à cette chouette BD. Dommage. Doublement dommage car cela fait penser que la suite sera du même tonneau, si suite il y a. Dans BD, y a "dessinée" qui fait penser à autre chose que de l'assisté par ordi.

14/11/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

L'humour était déja apparu discrètement dans des séries d'heroïc fantasy comme Lanfeust De Troy, Les Feux d'Askell ou Les Forêts d'Opale, mais alors là, c'est de la franche rigolade avec Krän, à ce jour, la parodie la plus drôle qui mélange deux genres normalement peu compatibles. Elle raconte les exploits hilarants de Krän, un abruti sympathique, un guerrier valeureux à l'énorme hache, accompagné de 2 comparses rigolos: Kunu, un nain râleur et obsédé sexuel, et le garou-warrior qui à la nuit tombée, prend une apparence gigantesque de monstre assoiffé de sang; son aide est souvent précieuse pour affronter les armées des ténèbres envoyées par la Mort, ou pour déjouer les pièges maléfiques de Félony, déesse des Enfers. Eric Hérenguel invente un monde fabuleux rempli de trouvailles amusantes, en tapant sur tous les stéréotypes de l'heroïc fantasy, avec un sens comique réjouissant, tout en forçant l'aspect bourrin et en restant fidèle aux codes du genre; en même temps, il exploite son talent graphique. Ses gueules de barbares dégénérés, ses monstres hideux, ses gros balourds débiles et ses jolies filles vêtues de bikinis en peau de bête, font vraiment de cette bande la série de fantasy la plus décalée, sans compter les dialogues en langage populaire actuel, bourré d'abréviations, d'argotismes et de jeux de mots... Une série jubilatoire qui permet un moment de détente rapide mais dont l'achat n'est pas justifié; perso, je n'ai lu que les 3 premiers tomes en bibliothèque.

10/06/2013 (modifier)
Par zébu
Note: 3/5

Aprés la lecture de 10 tomes. Une série d'humour qui a le mérite de ne pas se prendre au sérieux et qui se déroule dans un univers d'héroïc fantasy ; avec un héros bati comme une armoire à glace qui réfléchi avec sa hache, accompagné d'une boule de poils se transformant en monstre les soirs de pleine lune, ainsi que d'un vieux pervers au physique ingrat qui a le don pour se mettre dans les pires situations. Autant dire que, dans un tel contexte, cette série s'adresse essentiellement aux amateurs d'humour gras, bien lourd, bourré de jeux de mots et de situations aussi absurdes que délirantes. Bref, on aime ou pas.

08/11/2011 (MAJ le 08/11/2011) (modifier)
Par felony
Note: 4/5

Je ne saurais trop vous dire ce que j'aime dans cette bd, je trouve le 1° tome risible sur tous les points, mais ça remonte très fort par la suite avec d'excellents tomes 2, 3, 5 et des personnages comme Felony et le gros baraqué chasseur de garou. Je ne sais pas trop ce que l'auteur cherche avec les derniers tomes, mais moi j'ai perdu ce plaisir étrange qu'était la lecture de Kran.

18/02/2010 (modifier)
Par Gaendoul
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaendoul

Attention, cette bd est à réserver à ceux qui aiment l'humour, les univers heroic fantasy et surtout les bd déjantées.. Le ton est donné dès les premières pages et il suffira de les lire pour savoir si l'on accroche ou pas à ce type d'humour, personnellement c'est le cas. Le dessin d'Herenguel est bon et les scénarios farfelus (ce qui est un bon point car ils sont bien menés) et on ne s'ennuit pas une minute en lisant Kran. Bref lisez les premières pages et si vous accrochez vous pouvez être sûr d'aimer la série! KRÄN : Y'a des jours où faut pas me chercher ! Et y'a des jours tous les jours...

08/06/2003 (MAJ le 18/09/2009) (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Il faut aimer l'humour lourdingue pour pouvoir apprécier cette série un peu iconoclaste. Ce n'est pas donner à tout le monde. Il y a un côté manifestement sympathique qui me plaît bien. Cependant, au fond, je sais très bien que cette bd drôle est plutôt destinée aux adolescents. Kran représente un gros personnage tendre et bourrin à la fois. Comme dit, il faut aimer. Pour revenir à cet humour un peu gras, il représente l'anti-Larcenet ou l'anti-Sfar car les chutes ne sont point recherchées et un peu vulgaires. Bon, on n'est pas non plus dans la scato version collection Tchô. La distraction est néanmoins assurée mais elle ne demeure pas mémorable. On pourra faire avec. J'aime bien ce que fait l'auteur Eric Herenguel. J'apprécie cependant beaucoup plus un travail plus soigné comme Lune d'argent sur Providence.

15/10/2008 (MAJ le 13/04/2009) (modifier)

Krän, l’archétype du barbare : violent, baraqué, violent, à l’humour d’une finesse sans pareille, violent, dont l’intelligence ne dépasse pas celle d’un pet de mouche, violent... un type qu’on préfère avoir avec soi plutôt qu’après soi (quoique pour ces demoiselles...). Bref, un "héros" pas vraiment recommandable. Pour sa défense, il est affublé de Kunu, le parasite ultime, un nain qu’on n’oserait même pas planter dans son jardin tellement il est moche, dont l’inutilité n’a d’égale que l’adresse à trousser la gueuse. Hérenguel nous conte ici les histoires de ces deux olibrius avec la tendresse d’une matrone pour ses mouflets, ne manquant pas une occasion pour leur en foutre plein la tronche, et ce, avec un plaisir non dissimulé. C’est qu’il se défoule le Rico : baston à toute heure, filles aux formes aguichantes, jeux de mots à deux balles (dont il semble même revendiquer la platitude), de l’humour potache "co*illes-b*te-poil-c*l-nich*n" d’une lourdeur sans nom... bourrin à souhait, quoi! Et c’est ça qui est bien ! On ne se prend pas la tête un instant, au contraire, on se la vide totalement, on frôle la lobotomie à chaque fois que l’on tourne une page :D. Certes, le dessin est parfois brouillon (surtout au début), mais ça s’améliore à chaque album, et il est vrai que le quatrième tome est globalement moins bon que le précédent (mais avec "la p’tite maison pourrave dans la prairie", on avait atteint des sommets :)). Mais franchement, c’est-y pas jubilatoire de suivre les aventures de ces deux crétins ? Ouvrez un bon Krän et mettez vos cerveaux de côté... c'est relaxant, à un point que vous ne pouvez même pas imaginer (à part peut-être pour les zygomatiques :)). Update: les derniers tomes sont tout de même un petit peu poussif... ça gâche un peu.

21/04/2002 (MAJ le 31/03/2008) (modifier)

Ca ne cherche à faire rien d'autre qu'à faire rire et ça fait rire.. Il n'y a pas grand chose de plus à dire en fait... C'est pas une BD qu'on lit pour la qualité des dessins même si je les trouve pas mal ou pour un scénario fouillé ou pour l'élévation de notre réflexion intellectuelle... Non on lit Kran pour rire et puis c'est déjà bien...

27/09/2007 (modifier)