Comme une odeur de Diable

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

Pour fêter les cent ans de Claude Seignolle, maître incontesté du récit fantastique, Laurent Lefeuvre adapte quelques une de ses nouvelles.


Adaptations de romans en BD L'horreur en bande dessinée Noir et blanc

Celui qui avait toujours froid Un homme mystérieux débarque dans un village breton. Il entre dans l'auberge et se précipite devant l'âtre, sans un mot. Mais ni les flammes, ni l'eau-de-vie ne semblent pouvoir le réchauffer. Comment le village réagira-t-il face à cet étranger ? Comme une odeur de loup Le vieux Bolazec découvre un grimoire dans sa grange : son trisaïeul Lucas Ploudry était un sorcier. Il commence à le lire à le feuilleter... L'homme qui savait d'avance Albarède, le menuisier du village a un don : il sent quand les gens vont mourir. Même ceux qui ont pourtant l'air en pleine forme. Un jour, il pressent que c'est le tour de son enfant. Cette pensée le mine, il cherche à éviter le drame. Un bel ensorcelé A la recherche de légendes, Claude Seignolle rencontre un paysan de Sologne peu loquace. Sa femme prétend qu'il est ensorcelé. Deux dents, pas plus... Un homme à la dentition très abîmée propose à un dentiste de lui poser deux " canines d'occasion ". Texte : Editeur.

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Juillet 2017
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Comme une odeur de Diable
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

16/08/2017 | Alix
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Encore une bd qui fait encore très vieille France comme on n'en fait plus. A vrai dire, je n'ai pas été séduit par ces 5 petites histoires un peu lugubres et qui puisent dans le folklore local de nos provinces. En effet, les chutes de ces récits m'ont paru un peu stériles. Même la mise en scène me semble un peu désorganisé malgré un réel effort. C'est surtout les phrasés qui m'ont achevé. Par contre, le graphisme en noir et blanc est plutôt réussi car il donne de la profondeur aux différents protagonistes. Le trait est fin et plutôt détaillé. C'est dommage car le dessin fait bonne figure.

29/03/2019 (modifier)
Par Jetjet
Note: 2/5
L'avatar du posteur Jetjet

Claude Seignolle qui vient de nous quitter récemment était un fabuleux conteur puisant son inspiration dans des croyances populaires bien de chez nous ce qui peut un peu changer des histoires fantastiques classiques de Edgar Allan Poe ou de Lovecraft. L'idée d'en tirer donc une anthologie calquée sur le modèle des Creepy ou autres Contes de la Crypte est plutôt audacieuse et on peut même se demander pourquoi cela n'a jamais été fait auparavant, l'oeuvre de Seignolle étant à juste titre suffisamment riche pour en extraire de savoureuses histoires. Laurent Lefeuvre délivre donc dans ce petit recueil 5 histoires choisies pour faire frissonner le lecteur avide de quelques terreurs du terroir. Les dessins sont superbes. L'encrage et la mise en scène rendent hommage à Bernie Wrightson de la plus belle des manières et en évitant la simple copie, Lefeuvre ayant mis tout son talent par un noir et blanc puissant et inspiré. Mais hélas, à l'exception de la toute première histoire "Celui qui avait toujours froid" réussie en tous points, l'ensemble des autres histoires tombe complètement à plat. En incombe un texte difficile à lire et trop présent ainsi que des histoires bien trop classiques pour en devenir surprenantes. Les histoires sont de surcroit bien trop courtes et peinent à installer une ambiance malveillante, leur conclusion devenant précipitée ou téléphonée. C'est d'autant plus dommage que le travail de 2 auteurs d'exception ne soit pas davantage récompensée dans cet album qui sera aussi vite lu qu'oublié en espérant qu'un second ouvrage verra le jour avec le même talent graphique mais des histoires bien mieux inspirées.

27/07/2018 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

Claude Seignolle est un écrivain français spécialisé dans les histoires fantastiques inspirées des croyances populaires. Cet album sort pour fêter ses 100 ans (et oui, il est toujours de ce monde quand j’écris ces lignes), et propose 5 histoires mises en image par Laurent Lefeuvre (Fox-Boy, Tom et William). Les histoires sont variées, et toutes ne m’ont pas autant marqué. J’ai beaucoup aimé la première, « Celui qui avait toujours froid », qui est terriblement humaine, et « L'homme qui savait d'avance », que j’ai trouvée touchante et originale. Les autres sont un peu trop classiques pour moi (le loup garou, le vampire etc.), mais de manière générale j’ai passé un excellent moment de lecture. L’adaptation est réussie, malgré des textes un poil trop présents (problème récurrent de ce genre d’adaptation roman/BD). Et puis il faut dire que ces histoires sont transcendées par le dessin de Laurent. Le noir et blanc est absolument magnifique, très détaillé, un peu dans le style des grands maitres italiens que Mosquito publie régulièrement. Un album à recommander aux amateurs de fantastique/horreur.

16/08/2017 (modifier)