Bushido (Dupuis)

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 3 avis)

Le bushido, c'est "la voie du guerrier", celle que le jeune Yuki veut suivre. Mais dans le rigide système de castes du Japon médiéval, ce gamin, fils d'une domestique au service d'un petit daimyô provincial, est destiné à rester un commis de cuisine toute sa vie. C'est compter sans l'optimisme et l'obstination de Yuki : il veut devenir samouraï et il le deviendra !


Folklore asiatique Japan-Fantasy Journal Spirou Samourai

Le bushido, c'est "la voie du guerrier", celle que le jeune Yuki veut suivre. Mais dans le rigide système de castes du Japon médiéval, ce gamin, fils d'une domestique au service d'un petit daimyô provincial, est destiné à rester un commis de cuisine toute sa vie. C'est compter sans l'optimisme et l'obstination de Yuki : il veut devenir samouraï et il le deviendra ! C'est en assistant à une démonstration de Musashi Miyazaki, qui terrasse trois redoutables adversaires avec un simple sabre en bois, qu'il comprend que c'est le maître qu'il lui faut pour atteindre son objectif. Mais le vieux rônin acariâtre n'a aucune intention de prendre un disciple...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Juin 2017
Statut histoire Série en cours 3 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Bushido (Dupuis)
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

02/06/2017 | Ro
Modifier


Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

En voilà une série jeunesse pleine de fraicheur et qui ne se prend pas la tête ! Alors oui, les influences sont nombreuses et d'aucuns pourront vous dire que c'est du Kungfu Panda ou du Dragon Ball like façon franco-belge... Et alors ? Quand c'est bien fait, c'est quoi le problème ? Plus habitué à verser dans l'Histoire pour les adultes, Thierry Gloris nous fait partager son goût pour les arts martiaux et les légendes japonaises. Avec Gorebei au dessin, il nous raconte l'histoire de Yuki, jeune commis de cuisine qui rêve de devenir samouraï. Nos auteurs s'amusent des clichés des traditions japonaises et jouent en composant un récit initiatique drôle et très frais où s’égayent et apparaissent nombre de créatures du bestiaire mythologique japonais. J'ai passé un très agréable moment de lecture, simple, drôle et efficace. Le dessin tout en rondeur de Gorobei colle parfaitement au récit ; ni un trait manga, ni franchement franco-belge, notre dessinateur a su trouver un juste milieu singulier et adéquate. Testé également sur mon garçon de 10 ans, c'est également un franc succès, et nous sommes maintenant deux à attendre la suite avec impatience !

07/04/2018 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Ce premier tome ne m'a pas trop convaincu, j'ai eu l'impression de lire un shonen façon franco-belge. L'histoire est plutôt cliché avec notamment ce jeune garçon qui veut absolument devenir samouraï alors qu'il fait parti d'un rang inférieur et qu'il est destiné à être un servant toute sa vie. Une histoire remplie de clichés n'est pas un défaut à priori (j'aime plusieurs histoires qui sont elles-mêmes stéréotypeés), mais ici j'ai trouvé qu'au mieux l'album est un honnête divertissement qui fait passer le temps sans plus et rien ne m'a enthousiasmé. Je ne pense pas lire la suite. Je pense que cela vient du dessin. Je n’irais pas jusqu'à dire qu'il est moche, mais c'est un style qui ne m'attire pas du tout. Je pense toutefois qu'un jeune fan de Naruto et Dragon Ball va accrocher sans problème.

19/10/2017 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Bushido est un cocktail d'influences qui, sous des airs de déjà vu, offre un récit prenant et très sympathique. Le cadre est celui, largement traité, du Japon médiéval. Samouraïs, ninjas et autres daïmyos, mais aussi magie et créatures fantastiques. Cela commence par l'attaque fourbe d'un démon chinois sur une cité japonaise et voilà notre héros, encore bébé, devenu orphelin et sans passé. Des années plus tard pourtant, alors qu'il vit la jeunesse d'un simple commis de cuisine, il a l'ambition chevillée au corps et veut à tout prix devenir samouraï et se venger... sans qu'il sache encore à ce moment là de quoi ou de qui se venger. Il y a une dose de Kung Fu Panda à la japonaise dans ce gros garçon, aussi costaud et brave que gourmand et un peu pataud. Il y a du Dragon Ball ou du Naruto aussi dans l'ambiance des combats et des compétitions. Il y a aussi beaucoup de folklore japonais avec la présence d'onis, tengus, tanukis et autres yokaïs. Le dessin est clair, net et efficace. Il est tout à fait plaisant et joliment colorisé. Son style s'accorde bien avec la légèreté du ton et l'humour bien présent. Le récit est simple mais il fonctionne très bien. On est vite pris dans l'histoire grâce à des personnages qui ne sombrent pas dans la caricature et des rebondissements qui restent surprenants. Arrivé en fin de premier tome, qui s'achève sur un moment de suspense, il y a un réelle envie de lire la suite. Vivement qu'elle arrive, donc !

02/06/2017 (modifier)