Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Insoumises

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

De la guerre d’Espagne à mai 68, en passant par la seconde guerre mondiale, les destins uniques d’héroïnes hors du commun, liées par une foi totale en la liberté individuelle.


Auteurs espagnols Bichromie Editions du Long Bec La Guerre civile espagnole

En 1934, dans les Asturies, le climat révolutionnaire règne. Les républicains passent à l’action. Au milieu des combats, Albert Camus est embarqué par des soldats qui lui conseillent de prendre garde : ici, on n’est pas dans un roman. Une explosion toute proche projette l’écrivain et confirme que c’est effectivement le cas. Encore sonné par la déflagration, Camus voit alors trois femmes soldats mener un assaut avec une efficacité qui le laisse sans voix. Fé, Caridad et Esperanza lui apparaissent soudainement comme le seul espoir de cette révolution. Elles sont les insoumises. Fé se préoccupe de la jambe ensanglantée de Caridad, qui minimise l’incident. Un attroupement s’est formé autour de la belle jeune femme et Esperanza, dans son uniforme de nonne, propose de lui administrer les premiers soins. Fé fait dégager tout le monde en expliquant qu’elle se porte garante de la religieuse qui soulève déjà des railleries parmi les troupes. Une fois le trio réuni à l’écart, elle s’excuse auprès de Caridad d’avoir tant tardé à réaliser qu’en fait, ce sont ses règles qui se sont déclenchées en plein combat…

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Juin 2016
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Insoumises
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

24/02/2017 | Erik
Modifier


Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Ce récit des destins croisés de trois femmes ( Fé, Esperanza et Caridad ) est construit en trois chapitres successifs qui relatent les évènements dramatiques survenus en France et majoritairement en Espagne : la révolte des Asturies(1934), la fin de la guerre civile espagnole(1938) et l'occupation et la libération de la France (1939-1945). Sur ce fond historique c'est surtout la vie de ces trois femmes, leur amitié, les combats qu'elles mènent aussi bien à la guerre que dans leur quotidien. Une histoire d'amitié donc qui fait intervenir Albert Camus en début et fin de récit sur des épisodes marquants de sa vie. Une histoire intéressante qui sur fond de grande histoire sait nous émouvoir avec la petite. Ces trois femmes ne cessant de lutter afin de réaliser leur souhait de liberté. Un dessin réaliste agréable pour une histoire dense mais au final limpide fait de cet album une lecture captivante.

17/10/2020 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Nous ne sommes pas dans un roman à l'eau de rose à propos de femmes insoumises mais plutôt autour de la Guerre d'Espagne et ses prémices. Elles veulent exprimer leur féminité à travers la guerre et en faisant la Révolution. L'accent est mis sur leur révolte armée afin de faire bouger les lignes pour plus de libertés. J'avoue aisément que je ne suis pas trop fan de cette idéologie. C'est vrai qu'au nom de l'égalité entre les sexes, je ne devrais pas dire que les femmes ne doivent pas faire la guerre avec la mitrailleuse à la main. En même temps, la guerre est une horreur sans nom. Je préfère leur épargner cela et garder ainsi une autre image de la femme. J'ai compris que cette oeuvre se veut comme un hymne à la résistance à l'oppression. d'ailleurs, il y a un pont direct avec les événements de Mai 68 en France. A noter l'intervention d'Albert Camus dans un rôle de spectateur plutôt imaginaire. Au final, je n'ai pas adhéré à ce récit révolutionnaire et un brin anarchiste au nom d'une certaine indépendance.

24/02/2017 (modifier)