Thésée et le Minotaure

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

L'histoire de Thésée qui libéra Athènes du Minotaure enfermé dans le labyrinthe du roi Minos.


Au temps de la Grèce Antique La BD au féminin Mythologie

Apprenant l'identité de son père terrestre, Egée roi d'Athènes, le jeune Thésée est aussi le fils du dieu Poséïdon. Parti à Athènes pour rencontrer Egée, Thésée tue en chemin plusieurs monstres qui terrorisaient l'Attique. Parvenu à Athènes, Thésée apprend le tribut que doit payer la cité tous les 9 ans en livrant à Minos, roi de Crète, 7 jeunes gens et 7 jeunes filles afin qu'ils soient offerts en pâture au Minotaure, monstre à corps d'homme et à tête de taureau, enfermé dans le labyrinthe construit par Dédale. Thésée tue le Minotaure, puis s'enfuit avec Ariane, la fille de Minos qui l'a aidé... mais d'autres épreuves l'attendent.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Novembre 2016
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Thésée et le Minotaure
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

01/02/2017 | Agecanonix
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Ce titre souffre d'une terrible comparaison avec Le Feu de Thésée que j'ai posté récemment. Cela n'a rien à voir en terme de crédibilité et d'une certaine forme d'authenticité dans les relations des personnages. La rencontre avec Ariane (célèbre pour son fil) restera d'ailleurs assez mémorable en terme de naïveté d'esprit. Le Feu de Thésée réalise quant à lui un véritable exploit. En l’occurrence, on aura droit au minimum syndical. Cela traduit certes le mythe dans sa globalité avec un respect du texte mythologique. Le passage avec le Minotaure sera d'ailleurs assez vite expédié. On n'aura jamais peur pour notre héros lors de ses différents combats. Cependant, il est vrai que la fin de la vie de Thésée ne sera pas très joyeuse. Je pense que c'est plutôt cela qui m'a surpris et qui fait que ce titre demeure assez intéressant. On nous raconte souvent les exploits mais un peu moins les drames qui marquent par la suite tous ces personnages héroïques.

12/10/2019 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

C'est un album instructif qui peut donner aux plus jeunes le goût de la mythologie grecque et à ce titre donc je conseille l'achat. Après dans cette histoire fort bien dessinée il y a tout de même quelques failles. Ro l'a noté dans son avis, à mon sens le plus gros souci c'est justement le labyrinthe. Lorsque j'ai lu cette histoire dans ma jeunesse, c'est bien entendu cette partie du récit qui m'avait le plus frappé. Depuis d'autres lectures, des films m'ont familiarisé avec cette construction propice à une certaine angoisse, une peur même. Ici c'est presque ridicule de petitesse, d'étroitesse; que dire de plus de cette poignée de porte à laquelle Thésée accroche son fil,( z'avait pas d'autres modèles chez Casto ). Pour finir j'avoue que la fin de l'histoire, la relation entre Thésée et Phèdre, puis Thésée et Hippolyte, cela m'a moyennement intéressé. J'étais là pour lire Thésée et le minotaure et pas les scènes de la vie quotidienne chez Monsieur et Madame dans la banlieue d’Athènes. Allez je chipote un peu mais réellement je suis plutôt content malgré tout de ma lecture et surtout si elle permet d'être une porte vers la mythologie ou autres pour les jeunes générations.

05/03/2019 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Je parcours les albums de la collection La Sagesse des Mythes avec intérêt car je trouve très louable le fait de vulgariser et mettre en images les grands contes classiques de la Mythologie Grecque et que la réalisation graphique de ces ouvrages est toujours belle. Thésée et le Minotaure est mythe très connu par ses éléments clés, le labyrinthe, le minotaure, le fil d'Ariane, la voile noire du roi Egée, et pourtant le détail de son déroulement n'est connu que des érudits. Grâce à cet album, j'ai découvert la jeunesse de Thésée, son parcours jusqu'à Athènes, les manigances de Médée, l'épreuve du Minotaure, l'abandon d'Ariane mais aussi ce qu'il s'est passé ensuite avec Phèdre et Hippolyte le fils de Thésée, épisode que je ne connaissais pas en ce qui me concerne. Graphiquement, il n'y a rien à reprocher. Le dessin est beau, réaliste et soigné, et il est doté d'une belle colorisation. Dans le fond du récit non plus, pas de réel reproche puisque tous les éléments de l'histoire de Thésée sont bien présents et instructifs. Mais la narration par contre n'est pas irréprochable. Il y a un réel souci de rythme. Déjà j'ai trouvé gênant les textes narratifs qui étaient plus ou moins décalés par rapport aux images dans l'énumération des dangers que Thésée affronte sur sa route vers Athènes. Ensuite, le passage dans le labyrinthe ne m'a pas convaincu. En effet, les auteurs ont complètement négligé de donner une réelle envergure à la création de Dédale. Les lieux paraissent ridiculement petits. Cela donne l'impression que durant les quelques secondes que Thésée met pour accrocher son fil à la porte d'entrée, tous les autres sacrifiés ont déjà eu le temps d'arriver en son centre qui semble ne se trouver qu'à un escalier de distance à peine. Cela annihile complètement l'idée même de labyrinthe dont personne ne trouve la sortie. Et à l'inverse, les auteurs consacrent près de 3 pages au combat contre le Minotaure alors qu'il n'a rien de palpitant. Et ensuite grosse déception encore pour l'épisode entre Phèdre et Hippolyte qui est expédié en quelques pages à peine, comme si le fait de l'intégrer dans l'album avait été décidé à la dernière minute, comme un trop long épilogue. L'album est donc valable car il est bien dessiné et son contenu est relativement exhaustif et instructif, réussissant à tenir en un unique tome, mais c'est au détriment de l'ambiance et du côté prenant d'un récit qu'on finit par lire dans une certaine indifférence.

03/04/2018 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

La collection s'enrichit d'un autre volume consacré à l'un des plus grands héros grecs, à l'égal de Héraklès, de Jason, de Persée, d'Ulysse ou d'Achille... il a accompli plusieurs exploits en étant considéré comme une sorte de continuateur d'Héraklès, il participera même à l'expédition des Argonautes, comme on le voit dans Jason et la Toison d'or, le personnage apparait donc dans 2 récits de cette collection. Clotilde Bruneau rempile après les précédents opus, et conte d'abord l'enfance et la jeunesse de Thésée, puis son périple entre Trézène et Athènes où il débarrasse la région de plusieurs monstres qui sont pour lui autant d'épreuves initiatiques, et dont l'épisode le plus connu est celui lié au brigand Procuste, dont le nom est passé dans la langue et connu sous l'expression "lit de Procuste" ; ce sinistre individu accueillait les voyageurs égarés ou fatigués dans sa demeure et les obligeait à s'allonger sur un lit, grand pour les petits dont il étirait les membres, petit pour les grands dont il coupait les pieds. Thésée le tua en lui faisant subir le même sort... cet épisode est bien montré. Mais son exploit le plus célèbre et le plus valeureux reste celui attaché au Minotaure. La narration est ici beaucoup plus condensée du fait qu'il n'y a qu'un album. La scénariste n'omet pas les éléments connus de la légende : l'arrivée en Crète, le coup de foudre d'Ariane pour Thésée, le fil d'Ariane, le labyrinthe et le combat avec le Minotaure, la fuite puis l'abandon d'Ariane dans l'île de Naxos, le retour à Athènes, la mort d'Egée, le mariage de Thésée avec Phèdre, sa relation avec son fils Hippolyte... tout ceci est assez rapidement traité, on a donc peu de temps pour s'attacher vraiment aux personnages. On peut le regretter, mais l'histoire même si on a l'impression que c'est expédié, reste captivante, embellie par le dessin. En effet, le dessin de Mauro De Luca, qui s'est déjà distingué par sa Bd Carthage, est de toute beauté, il est en plus très proche de celui d'Alexandre Jubran sur Jason et la Toison d'or, car il faut dans cette collection que les héros soient identifiables lorsqu'ils sont appelés à reparaitre, de même que les Olympiens. Le dessin est soigné, détaillé, le personnage de Thésée magnifié, et la scène avec le Minotaure est grandiose. J'avais vu ce personnage dans d'autres Bd pas toujours bien représenté, mais là le rendu est conforme à ce que j'ai pu voir sur de vieilles gravures ou des tableaux pompiers du XIXème siècle. Un album qui pêche un peu par sa narration trop rapide, mais qui séduit par sa partie graphique sur une légende fabuleuse, l'achat n'est quand même pas regretté.

01/02/2017 (modifier)