Culottées

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Will Eisner Award 2019 : Best U.S. Edition of International Material Guerrière apache ou sirène hollywoodienne, gardienne de phare ou créatrice de trolls, gynécologue ou impératrice, les Culottées ont fait voler en éclat les préjugés. Quinze portraits de femmes qui ont inventé leur destin.


Documentaires La BD au féminin Will Eisner Awards

A travers les siècles, de nombreuses femmes ont eu leur heure de gloire mais sont plus ou moins tombées dans l’oubli. Dans un monde majoritairement patriarcal, elles durent jouer des coudes pour imposer leur volonté et leur désir de liberté. Pénélope Bagieu, pour qui l’injustice méritait d’être réparée, leur rend hommage avec ces quinze portraits.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 22 Septembre 2016
Statut histoire Histoires courtes 2 tomes parus
Couverture de la série Culottées
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

14/11/2016 | Blue Boy
Modifier


Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

Avec ces deux albums, Pénéloppe Bagieu nous plonge dans un pan oublié de l'histoire de l'humanité : celui des femmes. Car, si très souvent ce sont elles qui ont aussi fait l'histoire ou avancer nos sociétés, les livres d'histoire les relèguent souvent au second plan, quand ce n'est pas aux oubliettes. Pénéloppe Bagieu répare donc (en partie) ces "oublis" en nous présentant dans chaque album qui peut se lire indépendamment, le portrait d'une quinzaine de femmes au parcours, à l'histoire, aux découvertes ou aux engagements hors du commun. Ceux qui connaissent l'auteure ne seront pas surpris par son trait minimaliste qui ne s’embarrasse pas de fioritures. En même temps, ces courts récits n'appelaient pas à autre chose ; le portrait de ces femmes n'en est que davantage mis en valeur. De plus, chaque récit se clôt par une illustration en double page des plus réussie. Voilà deux albums qu'on peut lire sur le long en picorant de temps en temps et au hasard un récit qui ne manquera pas de nous étonner. Car il est vrai que le parcours de ces femmes a souvent changé le cours des choses, sans que l'on sache pour autant à qui on le devait. En ces temps de revalorisation de la place de la femme, une lecture intelligente et bien fichue et qui fait ressurgir des limbes de l'oubli nombre de femmes dignes d'être mises sur un piédestal !

12/03/2018 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Cet album est un recueil de courtes biographies de femmes ayant marqué leur époque ou ayant eu une vie ou un projet assez exceptionnel. Cela va d'une femme médecin dans la Grèce Antique jusqu'à une militante pour la paix de nos jours en passant par des personnages aussi divers qu'une femme Empereur de Chine ou une autre qui a sauvé un phare américain de la destruction. Le tout est mis en image avec le dessin basique mais efficace de Pénélope Bagieu, même si à vrai dire il n'apporte pas grand chose au texte qu'il accompagne. Chaque biographie est conclue par une illustration en deux pages dans un style plus travaillé et coloré : j'ai trouvé ces dernières jolies et reflétant d'une belle manière l'ambiance de chaque vie ainsi résumée. Si j'ai trouvé le ton de la narration sans grande saveur, se contentant d'énumérer les fais, j'ai apprécié le fait de découvrir des femmes dont je ne connaissais absolument rien. Et si leurs parcours ne sont pas toujours passionnants, certaines ont eu des vies assez incroyables. J'ai appris pas mal de choses avec cette intéressante lecture.

21/11/2016 (modifier)
Par Blue Boy
Note: 3/5
L'avatar du posteur Blue Boy

Pénélope Bagieu est une féministe de son époque. Dans les années 60, le MLF pratiquait un féminisme de défiance, souvent anti-mecs, à un niveau proche de la caricature, mais l’époque ne faisait pas écho à des types d’actions plus consensuelles tant la société était alors figée dans un patriarcat étouffant et asservissant. Aujourd’hui les temps ont changé, une femme peut être féministe et épanouie, même si des murs de condescendance (et des plafonds de verre) subsistent. C’est le cas de Pénélope Bagieu, qui mène sa barque comme elle l’entend, en douceur et avec un humour qui se reflète dans sa production. Elle est la digne héritière de ces femmes dont elle dresse un portrait à la fois didactique et ludique dans cette première partie. Ces quinze femmes « de tête », qui ont existé à toutes les époques et sur tous les continents, ont droit chacune à un chapitre plus ou moins long, conçu de manière synthétique, telle une fiche Wikipédia mise en images. On apprend notamment que Joséphine Baker (la plus connue sans doute) n’était pas que la danseuse espiègle de cabaret telle qu’on la décrit souvent, mais aussi espionne pour la résistance. Le trait minimaliste de Pénélope Bagieu est assorti d’un humour léger et discret, comme si cette dernière avait voulu se mettre en retrait par rapport à ces personnalités qu’elle cherche ici à réhabiliter. Chaque chapitre se clôt par ailleurs avec une élégante illustration en double page, qui, bien plus que la bande dessinée, permet d’admirer le talent graphique de l’auteure. Issues du blog du Monde, ces biographies restent inégales et certaines sont trop courtes pour vraiment marquer les esprits, mais l’initiative est respectable et ravira toutes celles et ceux sensibilisés à la cause de la « moitié de l’humanité », et qui pensent qu’un tout petit chromosome de différence ne rend pas un être plus valeureux. Quoi qu’il en soit, « Culottées « est une très bonne idée de cadeau à déposer sous le sapin.

14/11/2016 (modifier)