Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Mbote Kinshasa - Article 15

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Une comédie en hommage à la vitalité et à l’optimisme des Congolais !


Afrique Noire La Boite à Bulles

Synonyme de débrouille, combine et stratagème, “l’article 15” est une maxime célèbre à Kinshasa, mise tous les jours en pratique par les Congolais. Lorsque Samuel, 10 ans, se voit refuser l’entrée de son école pour cause de chaussures trouées, il n’a pas d’autre choix que de faire marcher son imagination. Ni sa mère ni son père ne peuvent lui donner d’argent, leurs économies ayant été dévorées par la Starlet, taxi acquis par son père afin de devenir son propre patron. Et mendier pour des chaussures à 15 $, n’est clairement pas une option envisageable pour ce gamin débrouillard et ambitieux ! Alors recours à l’Article 15 ! Et pour réunir la somme dont il a besoin, Samuel a plus d’un tour dans son sac, tous plus ingénieux les uns que les autres. À l’opposé de son père qui va de déboires en déboires avec sa Starlet...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Septembre 2016
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Mbote Kinshasa - Article 15
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

10/10/2016 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Inspiré d'un film dont le réalisateur est aussi le scénariste de la BD, cet album nous raconte la petite aventure de Samuel, un gamin débrouillard qui cherche seulement à aller à l'école. L'accès de celle-ci lui ayant été refusé, il va devoir faire appel à toutes les ressources de l'article 15 pour résoudre le problème. S'ensuit donc une sorte de course-poursuite dans Kinshasa, ses rues colorées, ses habitants gouailleurs, ses combines aussi. Le récit est linéaire, très facile à suivre, et ma foi, assez drôle dans l'ensemble. On apprend pas mal de choses sur le Congo. l'éditeur, en collaboration avec la société de production du film, a bien fait les choses, puisque l'album se conclue sur des images de tournage, les portraits de quelques petits métiers typiques, ainsi que quelques photos de l'équipe technique du film et de la BD. Le dessin de Kash est de la pure ligne claire, très fine et colorée, ce qui permet à tous les publics de lire l'album. Très sympathique cet album. Loin des clichés relatifs à l'Afrique noire, mais pas excessivement rose non plus, il constitue une sorte de bulle de bonheur communicatif.

10/10/2016 (modifier)