Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Ratatouille

Note: 3.83/5
(3.83/5 pour 6 avis)

Cet album présente l'histoire commune de dix personnages... vue de leurs 10 points de vue respectifs.


Lécroart, auteur oubapien par excellence One-shots, le best-of OuBaPo Points de vue

Plan d'ensemble vers 11h30, où l'on peut voir les protagonistes de ce livre juste avant que leurs histoires respectives ne commencent. Suivons-les un par un... (Légende de la première page). Cet album présente l'histoire de dix personnages. Son action est située essentiellement sur une terrasse de café, ainsi que dans les environs très proches. Philibert Caroubleur, dit Bébert la dèche, a rendez-vous avec Alex Tazzi, pour procéder à l'achat d'une quantité importante de substances euphorisante à caractère illégal. Mais les choses se compliquent avec la présence de François Pauchard, policier de son état... Sans compter tous les autres protagonistes (y compris Diane, une gentille chiechienne à son pépère), par les yeux desquels le lecteur verra la même scène se rejouer à chaque fois différemment et complémentairement.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2000
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Ratatouille

08/11/2002 | ThePatrick
Modifier


Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

J'aime bien les histoires qui montrent différents points de vue et c'est donc avec un certain intéret que j'ai lu cet album. Le début est un peu incompréhensible, mais plus je lisais les différents points de vue, plus je comprenais ce qui se passait et je voyais à quel point Lécroart maîtrisait bien son récit. C'est un bon album, mais qui demande un peu d'effort. J'ai du revenir en arrières quelques fois pour bien comprendre qui fait quoi, mais ce n'est pas un problème si on rentre dans le délire de l'auteur. Le dessin de Lécroart est sympathique. En résumé, un bon album si on aime les histoires qui utilisent une narration non-linéaire.

29/10/2017 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Je suis un grand fan des productions d’Etienne Lécroart, qui sait très bien manier les diverses contraintes qu’il s’impose sans sacrifier l’intérêt d’une histoire. Et qui sait le plus souvent être drôle ! Le titre, « Ratatouille », est plutôt bien trouvé je trouve. En effet, c’est un plat fort simple, mélangeant des ingrédients courants. Tout réside alors dans le mélange, la cuisson, et éventuellement dans les quelques épices qu’on peut y glisser. Hors c’est exactement le cas ici. Les personnages sont pour la plupart quelconques, et l’intrigue de base l’est presqu’autant. Mais le succès de cet album tient en l’assemblage, le télescopage de la trajectoire de cette dizaine de personnages. Et surtout dans le montage réalisé par Lécroart. On revit une dizaine de fois la même scène, du point de vue successif de chacun des protagonistes (dont un chien !). L’ordre dans lequel interviennent chacun des personnages est vraiment parfait, et Lécroart réalise avec cette ratatouille un très bon plat. Et qui comme la ratatouille se consomme parfaitement réchauffé ! En effet, on est porté à des retours en arrière pour mieux saisir le comique d’une situation, et à une relecture d’ensemble, car c’est bon ! Miam Miam !

04/12/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

L’intérêt de cette histoire réside principalement dans sa structure (ce qui est une habitude chez Lécroart) : 10 regards sur une même série d’évènements. Chaque regard enrichit celui du lecteur, qui au fur et à mesure, comprend de mieux en mieux tous les tenants de cet imbroglio. Certains enchainements m’ont bien fait rire, d’autant plus que les personnages ne sont pas communs et la rencontre entre un extraterrestre et un vendeur d’articles de farce et attrape, ben, ce n’est pas le genre de chose que l’on rencontre régulièrement (même dans un scénario de bande dessinée). Le dessin est très expressif même si un peu raide (c’est du Lécroart, en somme). Simple, caricatural, il sert merveilleusement ce genre de propos burlesque. La construction est impeccable et le choix de l’ordre dans lequel les personnages vont nous raconter leur histoire est des plus judicieux. C’est du grand art, un travail minutieux d’horloger maniaque. En résumé : un très agréable moment de lecture, qui nécessite quelques retours en arrière, histoire de bien piger qui fait quoi quand… et c’est bien là l’intérêt principal du récit.

27/08/2013 (modifier)
Par scuineld
Note: 4/5

Une même petite histoire vue par 10 protagonistes: c'est en effet la base de cette BD. Et le résultat est là: un bon moment de plaisir pour un exercice de style parfaitement maîtrisé... Comme souligné dans l'avis précédent, la première histoire n'est pas facilement compréhensible, mais s'éclaircit et s'élargit au fur et à mesure que les protagonistes apportent leur point de vue. Ce dernier modifie d'ailleurs parfois la perception que l'on avait de l'histoire (comme c'est le cas dans la vie réelle quand on a différents points de vue d'un même fait)... Régulièrement, en lisant les différentes histoires, je me suis surpris à revenir en arrière pour voir comment le même fait était perçu par un autre protagoniste... Vraiment une BD amusante qu'il faut lire...

06/08/2009 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5

Lécroart s'offre une nouvelle expérience d'Oubapo et pas la moindre : Raconter la même histoire du point de vue de 10 protagonistes. Il fallait oser !!!! Le résultat est à la hauteur comme il se doit avec ce maître de l'Oubapo. Le premier chapitre est presque incompréhensible. Mais au fur et à mesure qu'on lit les points de vue, on comprend les diverses interactions. On peut presque considérer cette BD comme un puzzle. Chaque chapitre apporte un petit bout supplémentaire à l'histoire. L'humour est omniprésent et le dessin sympathique, similaire aux BD du même éditeur dans la collection Mimolette de l'Association. La lecture est plaisante pour peu que l'on rentre dans le jeu. C'est un pré-requis pour ce genre d'ouvrage pour éviter de passer à côté. L'exercice fait partie intégrante du contenu. A découvrir, cette BD ne coûte que 10 euros en plus.

06/08/2009 (modifier)
L'avatar du posteur ThePatrick

Décidément, Etienne Lécroart ne fait pas dans la BD classique, et tant mieux ! Une fois encore, il expérimente sur un thème donné et original ; dans le cas présent, montrer une petite histoire par les yeux de chacun de ses dix protagonistes. D'autres s'y sont essayés (le film "Time Code" en est un exemple, même si le but n'était pas le même; Constellation, de Benoît Peeters, paru récemment, en est un autre) mais à ma connaissance pas avec cette ampleur (dix histoires), ni avec cet humour basé sur l'ambiguïté des situations, des sons (l'album est bourré de "jeux de mots" et de malentendus acoustiques :) ). Les histoires se recoupent plus ou moins, certaines faisant découvrir des informations que les autres ignorent totalement, d'autres répétant des scènes presque identiques, au point de vue près. Toutes se finissent en un même endroit, chaque histoire venant prolonger la fin de la précédente. Ce concept est certainement très intéressant, et l'album demande au moins une relecture afin de vérifier la cohérence de la scène présentée ; de plus, l'ordre de présentation n'étant pas l'ordre chronologique, on peut être amené à retourner en arrière pour comprendre, ou au contraire devoir attendre quelque explication... Pour un peu, on aurait l'impression de se promener dans un monde virtuel dont chaque facette nous serait exposée. Côté plaisir de lecture, ma foi, si l'idée est franchement originale, l'histoire assez bien menée, l'humour presque omniprésent, je dois avouer avoir éprouvé une certaine lassitude à lire dix fois la même scène... Je recommanderai donc la lecture de cet ouvrage plutôt aux amateurs d'originalité, eux devraient très largement apprécier.

08/11/2002 (modifier)