Donjon Zenith

Note: 4.14/5
(4.14/5 pour 58 avis)

Une grande série imaginée au départ par Joann Sfar, qui entraîne Trondheim qui entraîne Blain, puis Larcenet, etc. etc. etc. Trois périodes précises : Potron-minet retrace l'avant-donjon, Zénith l'apogée du Donjon, Crépuscule le déclin du Donjon. Avec une incursion "Parade" entre deux albums du Zénith ; de "Monster" contant l'origine des monstres venus animer le Donjon ; "Bonus" ce sont les surprises... et enfin déjà quasi prêt le jeu de rôle du Donjon !


A travers les âges Best of 1990-1999 Delcourt Donjon Dragons Heroic-Fantasy (pour de rire) Lewis Trondheim Sfar

Le Donjon, lieu de terreur, de trésors, de maléfices, de pouvoir, de gestion, de monstres en tout genre, des guerriers de renommés, viennent y prendre un grand moment de détente et d'aventure de chair fraîche ! une sorte de Club-Med...un peu spécial pas obligé d'en ressortir vivant... Époque Potron-minet : le donjon n'existe pas encore, Poltron minet est un justicier de minuit un tantinet froussard mais n'hésite pas à entrer dans des duels contre plus dangereux que lui. Il est aidé par des nains aux pouvoir bien étrange... Époque Zenith : Herbert, chevalier tranquille sans aucun faits d'armes et combats à son actif, se voit retirer son cœur et il est immortel, il possède une épée... pour la sortir de son étui il devra tuer 3 hommes de ses mains nues..ce qui n'est pas tâche facile pour lui. Sur sa route il croise Marvin un chevalier Dragon, il va se lier d'amitié avec lui et le rejoindre dans le Donjon... Epoque Crépuscule : c'est fini pour le Donjon, tout part en déclin, Marvin n'a qu'un désir rejoindre le cimetière des dragons... mais Marvin Rouge va l'en empêcher et le guider vers la quête d'un certain pouvoir... Et bien difficile de conclure... ce n'est pas encore fini la série et on en apprend d'album en album !!! allez donc visiter le site officiel ils en disent encore plus et mieux que moi ! :). Il est prévu quasiment 360 albums en tout... courage :) il en sort au moins 4 par an... sur différentes séries réunies :). En tout cas de très bons dessinateurs de la nouvelle vague comme Blain, Larcenet*, Mazan et même F'murr (le Génie des Alpages) est prévu !

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1998
Statut histoire Série en cours 6 tomes parus
Dernière parution : Plus de 3 ans
Couverture de la série Donjon Zenith
Les notes (58)
Cliquez pour lire les avis

13/08/2001 | ju-pascdm
Modifier


J'ai un peu le cul entre deux chaises pour cette série, qui m'avait toujours attiré, et que l'on m'a offert il y a quelques temps. Comme la note le laisse entrevoir, j'ai aimé, mais, comme l'aurait dit ma mémé, il y a un mais. J'ai beaucoup apprécié les 2 premiers tomes, que j'ai trouvés très drôles, je me suis tapé d'ailleurs quelques barres tout seul dans mon lit. Les dialogues et le comique de situation font leur travail à merveille, et cette ambiance enfantine et sympathique colle parfaitement avec le dessin assez simpliste, mais auquel j'adhère complètement. C'est ensuite que je suis un peu dérouté...La ligne scénaristique prend une direction différente, et, au lieu d'avoir une BD comique, on commence à avoir une histoire sérieuse, parfois même sombre, sur le destin du canard. Ça reste intéressant, je prend encore du plaisir à lire la série, mais plus autant. Du coup, le graphisme, qui convenait bien à l'ambiance potache initiale, me semble ensuite en décalage. Par ailleurs, le scénario, au fur et à mesure, tend à se contenter de quelques facilités. Une bonne série, assurément, mais qui ne me comble pas autant que ce que j'avais espéré. Je préfère sa petite sœur Donjon potron-minet, que je trouve plus drôle et plus solidement construite. J'espère que les auteurs ne tomberont pas dans le piège de la rallonge à outrance, mais j'ai peu d'espoir en cela.

04/05/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Voilà le cœur de l’univers expansionniste de Donjon (qui a rempli quelques rayonnages avec sa grosse trentaine d’albums en quelques années !), et sûrement l’une des meilleures réussites de cet ensemble. Sfar et Trondheim ont su créer un univers cohérent – même si ce n’est pas forcément l’adjectif qui vient à l’esprit lorsque l’on évoque cette série et ses personnages. Ici, ce sont le canard Herbert et le dragon Marvin qui sont au centre de ces aventures assez drôles (même s’ils sont entourés de nombreux personnages pas toujours secondaires). C’est par là qu’il faut entrer dans l’univers Donjon (même si rapidement il faudra intercaler des épisodes de Donjon monsters). Une caricature de l’univers Héroïc-Fantasy, qui est en passe de devenir une référence du genre : sous couvert de détourner et de faire rire, les auteurs ont su ici bâtir une série intelligente usant des images et stéréotypes liés au genre. « Donjon », c’est finalement l’œuvre de grands enfants qui écrivent pour des grands enfants : mais « chut », il ne faut pas le dire, cela ne ferait pas sérieux… A découvrir, à tout âge !

07/06/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Quand j'ai pénétré dans l'univers Donjon, j'ai perçu une série plutôt originale qui utilise l'heroic fantasy à des fins humoristiques en faisant évoluer tout un tas de personnages rigolos composés de monstres, de trolls, de guerriers et d'aventuriers plus ou moins sanguinaires qui s'étripent joyeusement, tout en tenant des propos philosophiques. Les 2 héros principaux, Herbert le canard chétif et Marvin le dragon barbare sont souvent amusants, mais tout ça va bien un moment, il arrive un temps où j'ai ma dose et en lire plusieurs albums ne m'apporte qu'une rapide saturation. D'autant plus, que les autres séries Potron-Minet, Crépuscule, Monsters et Parade constituent des compléments où sous le couvert d'une série animalière, ça finit par être une parodie certes intéressante et drôle d'heroic fantasy, avec un esprit très proche des jeux de rôle, mais au trait trop caricatural pour moi, et au ton absurde, contrairement à Krän qui évolue dans un style plus loufoque et avec un graphisme plus proche des séries réalistes du genre. Encore une fois, c'est le dessin qui me freine considérablement dans ces séries ; je ne suis pas fan du dessin des Larcenet, Trondheim ou Sfar, que j'assimile à du gribouillage ou du dessin d'enfant, il me faudrait un dessin plus soigné pour m'attirer dans cet univers qui pourtant démolit d'une façon caustique les rouages de la fantasy et qui puise ses références chez Tolkien. Je suis étonné d'un tel engouement chez les posteurs du site, mais ça doit être aussi une question de génération, je laisse Donjon à ses fans, merci.

09/01/2014 (modifier)
Par Cyril
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Culte ! Fantastique ! Désopilant ! Intelligent ! Unique par son style et sa conception ! Que dire : c'est sans doute ma BD préférée ! Même s'il ne faut pas la dissocier de toute l'œuvre de Donjon, ça reste mon cycle favori ! Les 2 premiers tomes (qui sont également les 2 premiers publiés) sont fabuleux, et j'ai du mal à comprendre que l'on adore pas forcement. J'aime cette amitié naissante entre Herbert, anti héros par excellence, et Marvin, monstre végétarien aux croyances surprenantes. Tout ça sous l'oeil d'un gardien devenu cynique après la mort (non relatée à ce jour) d'Alexandra. Et après des années de disette, Tronsfar vont enfin reprendre la plume pour continuer cette fabuleuse série. Ce sera avec 2 "Crépuscule", mais je ne désespère pas qu'ils décident enfin de clore les zéniths. Heureux ceux qui n'ont pas encore découvert cette série : que du bonheur en perspective ! Essayez de lire les BD dans l'ordre de parution : ça me semble plus intéressant.

13/02/2013 (modifier)
Par Yannis
Note: 4/5
L'avatar du posteur Yannis

Amis de fantasy et de jeux de rôle cette série est pour vous. On retrouve tous les ingrédients qui font le plaisir des amateurs du genre : monstres, quêtes, héros, personnages haut en couleurs. Ajoutez-y une grosse dose d'humour et vous aurez une des meilleurs séries du genre. Le dessin est bien dans l'esprit de l'oeuvre et j'aime l'aspect des personnages. Le style cartoon va à ravir à Marvin et ses amis. Sans doute la meilleure série de l'univers Donjon. Bonne lecture et surtout bonne rigolade à tous.

09/10/2012 (modifier)
Par Jérem
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Après des années d’hésitations, je me suis enfin procuré les 6 tomes de Donjon Zénith. Et grand bien m’en a pris, tant la série regorge de qualités et d’intérêt. L’univers très riche de Donjon nous propose non seulement une parodie hilarante des jeux de rôle mais réussit à inventer une intrigue très intéressante. On suit avec ferveur les aventures rocambolesques de Marvin et Herbert où tous les codes de la fantasy sont tournés en dérision. Graphiquement, sans être un monstre technique, la série offre un design original et une grande créativité pour les décors et les personnages. Cependant, j’ai l’impression que les auteurs délaissent la série car le dernier tome date déjà de 2007 et je crains de ne jamais voir la suite tant attendue. C’est pour ça que je ne mets que « 4 étoiles ».

04/06/2012 (modifier)

Cette série est incontournable. La lecture de la série Donjon Zénith aura été pour moi une véritable partie de plaisir. J'aime par dessus tout l'humour du canard Herbert. Ce personnage est indéniablement mon favori... Les dessins sont bien sympathiques et donnent une bonne "bouille" aux monstres en tous genres. Les autres albums Donjon que j'ai pu lire, où n'apparaît pas mon ami Herbert, sont fades à mon goût. Alors privilégiez la série Zénith qui est vraiment délirante. Tong Deum !

19/11/2010 (modifier)
Par sonkun30
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Haa Donjon! Une série à part, à coup sûr. Le graphisme est confié à plusieurs dessinateurs, mais j'apprécie les styles de Trondheim et Boulet, très différents, mais très agréables à l'oeil. Quand au scénario, il est incroyablement riche en rebondissements, et malgré ses dessins "enfantins", ce n'est pas du tout une BD pour les petits, selon moi. En tout cas, si vous aimez l'héroïc-fantasy mais que vous avez plein le dos des elfes, nains, et autres trolls, plongez vous dans Donjon, qui est un OVNI dans cet univers de magie et d'épées. Seul bémol : il vous faudra beaucoup de place, car les auteurs visent un nombre effarant de volumes (cette remarque ne s'applique que si vous comptez collectionner les autres séries Donjon).

19/04/2010 (modifier)
Par Miranda
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Miranda

Comment allier fantasy, absurde, aventure, suspense, valeurs et défaillances humaines, cruauté, humour et dérisoire ? Il suffit de deux talentueux auteurs, Sfar et Tronhdeim, joli duo à l'imagination débordante et hallucinante qui nous offrent ici une œuvre culte et indispensable que l'on doit absolument lire avant de trépasser. Les éloges ne tarissent pas autour de cette série tant le monde créé est d'une richesse absolue, la variété des situations, l'originalité et la profusion des personnages la rendent totalement unique. Par ailleurs, chaque relecture apporte un émerveillement supplémentaire, on s'introduit dans un univers que l'on ne veut plus quitter et que l'on voudrait sans fin. On en arrive à souhaiter que les auteurs arrêtent toutes leurs autres séries en cours pour ne faire que du Donjon… voilà un rêve fou et ô combien cruel. A quand le jeu vidéo, le film d'animation, le placardage de tous les personnages sur tous les murs de toutes les villes de France ? A quand les costumes et les masques avec lesquels on pourra incarner l'un des multiples personnages qui font vivre cette histoire ? Petit mot de fin Je passe ma note de culte à 4/5 car malgré sa grande richesse, cette série reste intrinsèquement inachevée. Par série j'entends absolument TOUS les donjons, car les différencier n'a pas de sens à mes yeux, même les Donjon monsters et ses histoires au tome par tome. Bref, ça laisse un goût amère qui aura du mal à passer, car la relecture sera très frustrante sachant tout que qu'on ne saura jamais.

14/02/2010 (modifier)
Par Jetjet
Note: 5/5
L'avatar du posteur Jetjet

Coeur de Canard le tout premier Donjon de la très longue et prolifique série de Sfar et Trondheim fut pour moi lors de sa sortie l'équivalent d'un uppercut bien placé dans les zygomatiques. Car qui d'autre que ces deux auteurs là, et en particulier pour Trondheim pour lequel j'ai une affection toute particulière, aurait eu le culot de détourner un thème aussi usité que l'Héroïc Fantasy vers l'absurde et l'improvisation. L'idée somme toute géniale, celle que des Loisel, Van Hamme ou Chevalier/Ségur n'ont même pas effleurée dans leurs chefs d'œuvres respectifs nait d'une situation toute simple : et si le donjon, son dragon et son trésor des fameux jeux de rôle n'était qu'une activité commerciale et lucrative comme une autre ? Son Gardien n'a d'autre dessein que d'en gérer son activité, ses monstres tel un parc d'attractions un peu cruel pour aventuriers pétris d'intentions vénales. Cela me rappelle un excellent jeu sur PC : Dungeon Keeper où, non sans humour, il fallait également gérer un donjon et ses pièges. Créé en 1997 soit un an avant cette série, peut être est-ce la première influence de cette série ? A vous de juger et même d'y jouer par ici. Si le jeu n'a eu qu'une suite, ce n'est pas le cas de Donjon qui s'étend en plusieurs ramifications toutes cohérentes. Zénith en constitue la partie principale, celle par laquelle tout a commencé. Se servir des codes d'un jeu de rôle ou d'un jeu vidéo est une bonne chose mais en apporter une consistance en est une autre. Pour ce faire, le duo Herbert le Canard gaffeur et Marvin le Dragon dévoué sont surement l'un des meilleurs duos lus sur papier. Au travers de quètes hautement fantaisistes plus que fantasy, leurs personnages vont évoluer au gré de rencontres et d'objets magiques plus invraisemblables les uns que les autres. Ça devrait être casse-gueule mais le pire c'est que ça fonctionne parfaitement. Novice ou confirmé, Donjon trouve un équilibre entre aventures, humour et absurde sans que ce soit parodique. Après il faut aimer ou non le dessin léger d'un Trondheim qui fait du Trondheim sauce Lapinot mais il est impossible d'y trouver de la lassitude et ce, malgré le côté Cadavre Exquis de l'ensemble. Il est de surcroît remarquable de voir comme les différentes époques s'imbriquent l'une dans l'autre car on devient vite fan de ce petit monde mais pour une belle introduction en la matière, Donjon Zénith est sûrement la série des Donjon la plus accessible tout en restant parfaitement fluide. Un incontournable, vraiment. Sfar et Trondheim ont réussi le pari de mettre en place une saga aussi riche que George Lucas pour Star Wars dont on peut y trouver des connections avec Potron Minet et Crépuscule. Un coup de cœur amplement mérité.

02/02/2010 (modifier)