Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Souffle du vent dans les pins

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Un conte initiatique chinois.


Folklore asiatique La BD au féminin

Tomber les masques, apprendre à affronter l'inconnu, surmonter ses angoisses et ses démons, devenir soi-même... Voilà le rude chemin de Yaya. C'est celui de l'apprentissage de la vie. Premier livre européen d'une jeune et très talentueuse graphiste chinoise qui a su allier la tradition picturale chinoise et la modernité de la bande dessinée. Le jeune Yaya quitte son village pour braver les tempêtes et combattre les bêtes sauvages au service d'un terrible démon : Rakshasa, la femme cannibale. Aidé de la fée des monts Juiling, il s'initie aux mystères de la nature et apprend à lire le vent, chose fort utile pour combattre, secondé du bondissant Dugu, les démons et fantômes au service de Rakshasa. Texte : Editeur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 08 Janvier 2016
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Souffle du vent dans les pins
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

23/01/2016 | Alix
Modifier


Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Si l'on aime le style asiatique, cet album est d'une grande beauté, des illustrations pleine page et quelques rares planches à l'occidentale. Le récit est découpé en chapitres dont les titres font référence à différents éléments : le feu, l'eau, le bois, le métal et la terre. C'est là que les choses se sont un peu corsées pour moi car je n'ai vu aucun rapport entre les images et les dits éléments, j'ai fait attention, je vous assure mais rien à faire. Sans doute nous manque-t-il des références, des codes que nous Occidentaux n'avons pas. Il s'agit indubitablement du récit d'une quête initiatique, d'un voyage, c'est à peu près tout ce que j'ai compris. Très bel album qui invite à la contemplation, il faut savoir se laisser porter par les images.

17/10/2020 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Du début à la fin de cet album, je me suis demandé s'il s'agissait véritablement d'une bande dessinée ou alors d'un recueil d'illustrations agencées les unes après les autres pour donner plus ou moins l'apparence d'un récit organisé. Seule une poignée de planches ont la structure d'une bande dessinée. Les autres pages contiennent de beaux dessins en une ou deux pages mettant en scène à peu près les mêmes personnages même s'il est facile de les confondre et seul l'ajout de textes narratifs par-ci par-là permet de bâtir un semblant d'histoire. Autant dire qu'il est difficile de se sentir captivé par le scénario du coup. C'est très décousu, davantage poétique ou allégorique que concret, et on a bien du mal à entrer dedans. Mais par contre, il faut dire que le graphisme est de toute beauté. Il mêle peinture chinoise classique, influence du manga et des films de Miyazaki. Les couleurs désaturées ajoutent à l'élégance de l'ensemble. Ce sont de vrais tableaux et un pur ravissement pour les yeux. A moins de tomber sous le charme de la poésie épique qui se dégage de l'ensemble, ça ne suffit pas à en faire une belle BD mais ça donne en tout cas un très beau recueil d'illustrations. PS : Je cite une interview de l'auteure que je viens de lire : "- L’éditeur français a voulu ajouter des textes. Pourquoi ? - Sans doute qu’il ne comprenait pas bien mon histoire (rires). En Chine, ce qui importe plus que l’histoire, c’est l’impression que les images provoquent, leur beauté. Les Chinois se contentent souvent d’un à peu près. L’éditeur français m’a dit qu’il éditait des BD et des livres mêlant textes et dessins. Donc finalement, j’ai séparé mon histoire en cinq chapitres, en les reliant aux éléments traditionnels chinois : l’Eau, le Bois, le Feu, la Terre et le Métal. J’ai écrit un texte très simple expliquant mon histoire et l’éditeur l’a réécrit avec son style." Donc cela confirme l'impression que j'ai eue à la lecture : c'est plus une suite de dessins qui valent avant tout par leur beauté et leur ambiance que la recherche d'une histoire bien construite.

12/05/2016 (modifier)
Par Alix
Note: 3/5
L'avatar du posteur Alix

Cette histoire est basée sur un conte chinois, donc comme avec tous les contes (chinois ou pas), il ne faut pas s’attendre à une intrigue super complexe ou à des personnages aux personnalités bien développées. Non, il s’agit juste d’une aventure linéaire et poétique, d’un voyage initiatique tinté de légendes. L’album alterne planches de BD traditionnelles et illustrations pleine page du plus bel effet. Ces dernières contribuent grandement au ton calme et contemplatif de l’histoire. Vraiment on en prend plein les mirettes. Une histoire sympa mais anecdotique, et une mise en image de toute beauté… un album à recommander aux amateurs du genre.

23/01/2016 (modifier)