Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

The Creep

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Souffrant d'une maladie dégénérative déformant son visage, le détective Oxel Karnhüs ne paie pas de mine mais cela ne l'empêche pas de mener à bout ses enquêtes. Un polar noir classique et efficace.


Dark Horse Comics Détectives privés

Oxel Karnhüs n'a pas toujours eu cette terrible maladie dégénérative qui touche son visage. Régulièrement moqué à cause de ses difformités, le détective rentre chez lui lorsqu'il trouve dans sa boîte aux lettres un pli de Stéphanie Brinke. Celle-ci fut l'une de ses amies, une des femmes qui lui brisa le cœur autrefois. Dans son courrier, elle demande l'aide d'Oxel le détective. Son fils Curtis s'est suicidé et si la police n'y voit rien de spécial, Stéphanie trouve étrange que le meilleur ami de son unique enfant se soit lui aussi donné la mort quelques jours avant. Oxel accepte d'enquêter dessus et l'informe par téléphone. Sa première piste le conduit auprès de la mère de Mike, l'ami décédé de Curtis. Après une longue discussion, Oxel apprend que le père de Stéphanie Brinks, un certain Jeff, passait beaucoup de temps avec les deux garçons. Le vieil homme n'a visiblement plus toute sa tête et il est, aujourd'hui, sans abri...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 05 Décembre 2014
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série The Creep
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

05/12/2015 | Erik
Modifier


Par Jérem
Note: 3/5

L’intrigue de ce polar est assez classique mais l’histoire est plutôt agréable à suivre. On retrouve sans surprise les codes du roman noir. Le scénario est relativement intéressant et bien mené et les dessins sont de bonne qualité. Mais ce qui distingue The Creep d’un polar ordinaire, c’est bien son personnage principal. Victime d’une maladie, Oxel Kärnhus a un physique tout a fait repoussant. Loin d’être un gadget, la difformité du héros influe énormément sur son rapport aux autres (souvent conflictuel), sa propre perception de la réalité et sur ses qualités d’enquêteur. Cette difformité est aussi un élément central du scénario en humanisant et en singularisant le détective privé. Bref, Oxel Kärnhus est un personnage très intéressant que les auteurs ont particulièrement travaillé. The Creep est un polar à découvrir.

12/04/2016 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

J'avoue avoir bien aimé cette enquête d'un détective privé atteint d'une maladie dégénérative le rendant un peu hideux. Oxel a en effet le physique d'un monstre à la Frankenstein. Cependant, il est terriblement humain et perspicace dans ses enquêtes. La trame de cette enquête a été assez classique mais j'ai bien aimé la mise en scène. Les auteurs maîtrisent à merveille les codes du genre polar. Le graphisme est également à la hauteur de ce comics. La fin permettra de comprendre les suicides à l'origine de l'enquête. On ne demandait que cela. On aurait sans doute espérer un peu plus. C'est bien ficelé et c'est ce qui compte. En un mot pour résumer: classique mais efficace.

05/12/2015 (modifier)