Brane zéro

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 3 avis)

Un homme et son petit-fils tentent de survivre dans un monde post-apocalyptique hostile et désolé, hanté par des monstres qui dévorent la couleur et transforment les êtres vivants en statues. Un jour, un autre monde entre en contact avec le leur, un monde en couleurs, sans cataclysme et sans monstre.


D'un monde à l'autre Voyages dans le temps

C'est l'histoire d'un enfant (Henri) qui apparemment réussit à voyager dans le temps. Il part de l'année 2054. On le retrouve en compagnie d'un vieil homme dans un décors gris de très grande ville en décomposition, avec par endroit des humains transformés en statues. De grandes créatures bleues à pattes semblent leur inspirer la terreur, d'autres hommes venus d'une autre brane semblent vouloir s'emparer d' Henri.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 17 Septembre 2014
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Brane zéro
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

17/12/2014 | Canarde
Modifier


Par Canarde
Note: 3/5

Le scénario s’appuie sur l'idée du voyage dans le temps mais aussi l'idée que d'autres possibles se produisent en parallèle, que l'on nomme des branes. Des savants sur-technologisés cherchent à contenir les branes alternatives pour qu'elles n'interfèrent pas dans le cours légitime du temps (Brane zéro). Vous voyez le topo (Valérian et Laureline, Les Brigades du Temps, etc...). La mise en œuvre de l'affaire est plutôt réussie, je mettrais presque 4 étoiles mais j'attends de voir parce que ce tome est très vite lu et j'ai peur que le découpage soit un peu délayé. Ce qui est vraiment séduisant, c'est le dessin. Le jeune héros qui met la pagaille dans les branes, un peu nounours, en couleur (on ne comprend pas encore ses motivations), les créatures bleues et inquiétantes (on ne comprend pas si ce sont des pièces industrielles ou des monstres organiques) qui se déplacent dans un décors adouci (les traits des immeubles high-tech en décomposition sont souvent en gris plutôt qu'en noir), une autre créature en forme de géant maigre semble amicale, mais on n'en sait pas plus pour le moment. Bref, plein de questions, pas encore toutes les réponses, un trait sympathique, ça me va pour le moment et j'attends la suite des événements. Après lecture du second volet, je conseille l'achat, c'est vraiment complexe mais bien ficelé, je pense que des lectures successives apporteront des éclaircissements aux plus déroutés. Mais je reste sur trois étoiles parce que ce type de scénarios paradoxaux, où l'on peut voir le même personnage à 3 époques différentes sur la même case, me semble un peu vain... Cela ne creuse rien de psychologique, ni de social, c'est comme un problème philosophico-mathématique : c'est trop abstrait pour moi, en fait.

17/12/2014 (MAJ le 16/05/2016) (modifier)
Par Alix
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Alix

Je découvre cette série avec la parution du tome deux, qui vient conclure l'histoire... une histoire remarquablement construite et parfaitement maîtrisée d'un point de vue narratif, et ce malgré la complexité des thèmes abordés : voyage dans le temps, physique quantique et univers parallèles. L'auteur a selon moi trouvé l'équilibre parfait : il s’est clairement documenté sur les sujets suscités, mais ne noie pas son scénario dans de la physique compliquée et inaccessible. Il a su prendre des libertés, sans pour autant trahir la théorie. De plus il parvient à contenir son scénario sur la longueur, et apporte des réponses logiques et satisfaisantes à toutes les questions posées lors du récit, ce qui n'était pas gagné ! Un fois toutes les clés en main, une relecture permet d'apprécier tous les détails du scenario. Côté graphisme on remarque tout de suite les influences d’Otomo et Akira, notamment sur les superbes paysages de villes dévastées. Les planches sont magnifiques et l'utilisation des couleurs judicieuses. Un diptyque remarquable, et immanquable pour les amateurs du genre.

29/01/2016 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Après Agence Quanta, j'enchaîne sur Brane zéro qui contient la même thématique à savoir le voyage dans une bulle spatio-temporelle. Ces deux titres sont parus durant la même période. C'est à croire que c'est devenu le thème à la mode. Pour autant, on se situe dans une science-fiction moins enfantine, plus adulte, plus mature et plus dure. Le monde du futur est un univers totalement dévasté par de mystérieuses créatures qui ont anéanti la race humaine. On a véritablement peur pour notre jeune héros car la traque est omniprésente. J'ai bien aimé ce titre qui sera un diptyque. On sent des influences majeures mais avec une pointe d'originalité. C'est un jeune auteur qui a encore tout à prouver mais qui se débrouille pas si mal. Le récit est fluide ce qui a rendu la lecture particulièrement agréable. Il y a certes pas mal d'interrogations mais nul doute que le second tome nous apportera les réponses.

04/08/2015 (modifier)